Burandou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Burandou
(Ruisseau de la Roche, ruisseau d'Ayssard)
Image illustrative de l'article Burandou
Caractéristiques
Longueur 11,3 km
Bassin ?
Bassin collecteur Dordogne
Débit moyen ?
Régime pluvio-nival
Cours
Source La Tour-d'Auvergne
· Altitude vers 1 220 m
· Coordonnées 45° 33′ 05″ N, 2° 44′ 30″ E
Confluence Burande
· Altitude 704 m
· Coordonnées 45° 32′ 21″ N, 2° 36′ 53″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite Ruisseau de Pissols (ou de Féreyrolles)
Pays traversés France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme

Sources : Sandre, Géoportail

Le Burandou, également appelé ruisseau de la Roche puis ruisseau d'Ayssard dans sa partie amont, est un ruisseau français du Puy-de-Dôme, affluent de la Burande et sous-affluent de la Dordogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon le Sandre, le Burandou est un ruisseau du Massif central qui porte également en amont les noms de ruisseau de la Roche et de ruisseau d'Ayssard.

Le ruisseau de la Roche prend sa source vers 1 220 m d’altitude dans le département du Puy-de-Dôme, sur la commune de La Tour-d'Auvergne, sur le flanc nord-ouest du puy de Chambourguet. Après être passé sous la route départementale 129, il prend le nom de ruisseau d'Ayssard et passe à environ un kilomètre au nord du village de La Tour-d'Auvergne.

Il reçoit sur sa droite son principal affluent, le ruisseau de Pissols, vers 890 m d’altitude puis prend le nom de Burandou.

Sur quelques centaines de mètres, il marque la limite entre les communes de La Tour-d'Auvergne au sud et Tauves au nord, avant de pénétrer définitivement sur la seconde.

Il rejoint la Burande en rive droite, à 704 m d’altitude, environ deux kilomètres au sud du village de Tauves.

L'ensemble ruisseau de la Roche-ruisseau d'Ayssard-Burandou est long de 11,3 km[1].

Environnement[modifier | modifier le code]

Dans la partie amont du Burandou, des écrevisses à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) ont été recensées sur la période 2003-2007[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les quatre affluents du Burandou répertoriés par le Sandre[1], le principal est le ruisseau de Pissols, également appelé ruisseau de Féreyrolles dans sa partie amont, long de 5,2 km[3] en rive droite.

Département et communes traversés[modifier | modifier le code]

Le Burandou arrose deux communes dans le seul département du Puy-de-Dôme[1], soit d'amont vers l'aval, La Tour-d'Auvergne et Tauves.

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Le Burandou (P0110650) sur le site du Sandre, consulté le 10 août 2013.
  2. [PDF] Saules et Eaux, Etat de l'art sur l'Ecrevisse à pattes blanches, 2010, p. 13.
  3. Ruisseau de Pissols (P0110660) sur le site du Sandre, consulté le 10 août 2013.
  4. « Église Saint-Pardoux », notice no PA00092448, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 10 août 2013.
  5. « Ancienne église paroissiale Sainte-Anne », notice no IA63000124, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 10 août 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]