Ravillou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ravillou
(ruisseau de Ravillou)
Le Ravillou à Saint-Germain-des-Prés.
Le Ravillou à Saint-Germain-des-Prés.
Caractéristiques
Longueur 13,1 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur Dordogne
Débit moyen ?
Régime pluvial
Cours
Source Dussac
· Altitude vers 305 m
· Coordonnées 45° 23′ 07″ N, 1° 02′ 29″ E
Confluence Loue
· Localisation Coulaures et Saint-Pantaly-d'Excideuil
· Altitude 119 m
· Coordonnées 45° 18′ 47″ N, 0° 59′ 18″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne

Sources : Sandre:P6330500, cartes de randonnée 1933 E et 1934 E de l'IGN

Le Ravillou (Ravilhon en occitan), ou le ruisseau de Ravillou, est un ruisseau français du département de la Dordogne, affluent en rive droite de la Loue et sous-affluent de l’Isle.

Géographie[modifier | modifier le code]

La partie terminale du Ravillou, en limites de Saint-Pantaly-d'Excideuil et Coulaures.

Le Ravillou prend sa source vers 305 mètres d'altitude sur la commune de Dussac, trois kilomètres à l'ouest-sud-ouest du bourg, près du lieu-dit les Champs, et prend la direction de l'ouest.

Au sud-est du bourg de Saint-Sulpice-d'Excideuil, il passe sous la route départementale 77. Il longe ensuite le manoir d'Igonie puis, deux kilomètres plus loin, oblique vers le sud. Il sert alors sur environ deux kilomètres de limite aux communes qu'il borde : Corgnac-sur-l'Isle, Saint-Jory-las-Bloux et Saint-Germain-des-Prés à l'ouest, et Saint-Sulpice-d'Excideuil à l'est. Il reçoit sur la gauche son principal affluent, le Merdançon, et arrose le bourg de Saint-Germain-des-Prés, où il est franchi par la RD 76.

Le dernier kilomètre de son cours s'effectue en limite des communes de Saint-Pantaly-d'Excideuil et de Coulaures. À environ 200 mètres de sa confluence avec la Loue, il passe sous la RD 705. Il rejoint la Loue en rive droite, à 119 mètres d'altitude, en limite de ces communes, un kilomètre au nord-est du bourg de Coulaures, en aval du gué de Jaye.

Long de 13,1 km[1], le Ravillou possède deux courts affluents répertoriés[1] : le ruisseau les Vaux et le Merdançon (ou Merdanson[2]).

Communes traversées[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, le Ravillou arrose sept communes[1], soit d'amont vers l'aval : Dussac (source), Saint-Sulpice-d'Excideuil, Corgnac-sur-l'Isle, Saint-Jory-las-Bloux[3], Saint-Germain-des-Prés, Saint-Pantaly-d'Excideuil (confluence), Coulaures (confluence).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du 13 au , des orages particulièrement violents accompagnés de pluies diluviennes ont transformé le Ravillou et son affluent le Merdançon, qui confluent à moins de 100 mètres au nord-est du village de Saint-Germain-des-Prés, en torrents qui ont dévasté le bourg et fortement endommagé le pont qui permet à la route départementale 76 de franchir le lit du Ravillou.

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Ravillou (P6140500) » (consulté le 24 février 2009).
  2. Appelé à tort « Merdanèon » sur le site du Sandre, il s'agit bien du « Merdançon » sur la carte de randonnée 1934 E de l'IGN, ou du « Merdanson » sur le cadastre de Saint-Germain-des-Prés.
  3. La commune de Saint-Jory-las-Bloux, oubliée par le Sandre, est bien arrosée au nord-est sur environ 200 mètres par le Ravillou qui lui sert de limite naturelle avec Saint-Sulpice-d'Excideuil (sources : cadastre de Saint-Jory-las-Bloux et carte de randonnée 1934 E de l'IGN).
  4. « Église Saint-Césaire », notice no PA00082903, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 1er mai 2017.
  5. « Manoir d'Igonie », notice no PA00082904, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 1er mai 2017.
  6. « Église Saint-Martin », notice no PA00082505, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 1er mai 2017.
  7. « Chapelle Notre-Dame », notice no PA00082501, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 1er mai 2017.
  8. Guy Penaud, Dictionnaire des châteaux du Périgord, éditions Sud Ouest, 1996, (ISBN 2-87901-221-X), p. 89.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]