Manaurie (ruisseau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manaurie (homonymie).

Manaurie
(Ruisseau de Manaurie)
Illustration
La vallée du Manaurie vue depuis le château de Miremont.
Caractéristiques
Longueur 15,4 km
Bassin 92 km2
Bassin collecteur Dordogne
Régime pluvial
Cours
Source Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac
· Localisation sud du Cayre
· Altitude vers 235 m
· Coordonnées 45° 02′ 56,4″ N, 0° 57′ 35,6″ E
Confluence Vézère
· Localisation Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil
· Altitude vers 60 m
· Coordonnées 44° 57′ 07,1″ N, 1° 00′ 27″ E
Se jette dans Vézère
Géographie
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne

Sources : Sandre, Géoportail

Le Manaurie, ou ruisseau de Manaurie, est un ruisseau français du département de la Dordogne, affluent rive droite de la Vézère et sous-affluent de la Dordogne.

On trouve également les appellations de « ruisseau de Forge Neuve »[1] et de « ruisseau de la Forge Neuve »[2] sur les cadastres respectifs des communes de Mauzens-et-Miremont et de Savignac-de-Miremont.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Manaurie au lieu-dit Moulin-Haut.

Le Manaurie prend sa source en Dordogne, vers 235 mètres d'altitude, sur la commune de Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac, au sud du lieu-dit le Cayre.

Il passe en contrebas et à l'est du village de Miremont puis au nord de celui de Manaurie.

Il se jette en rive droite de la Vézère, vers 60 mètres d'altitude, sur la commune des Eyzies-de-Tayac-Sireuil, à proximité du gisement de Laugerie-Haute.

En aval, sur les huit derniers kilomètres de son cours, sa vallée est un lieu de passage emprunté à la fois par le réseau départemental routier (RD 32E puis RD 47) et le réseau ferroviaire (ligne de Niversac à Agen).

Sa longueur est de 15,4 km pour un bassin versant de 92 km2[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les sept affluents du Manaurie répertoriés par le Sandre[3], les deux plus longs sont tous deux en rive gauche : le ruisseau de Lavaure avec 5 km[4], et le ruisseau de Navarre avec 6,3 km[5].

Département et communes traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, le Manaurie arrose cinq communes[3],[6], soit d'amont vers l'aval :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Risque inondation[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2000 pour la Vézère aux Eyzies-de-Tayac-Sireuil, impactant ses rives ainsi que la partie aval du Manaurie sur ses 650 derniers mètres[7],[8].

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cadastre de Mauzens-et-Miremont, feuille AH 01.
  2. Cadastre de Savignac-de-Miremont, feuille B 01.
  3. a b et c Ruisseau de Manaurie (P4230500) sur le site du Sandre, consulté le 3 mai 2012.
  4. Ruisseau de Lavaure (P4230530) sur le site du Sandre, consulté le 3 mai 2012.
  5. Ruisseau de Navarre (P4230570) sur le site du Sandre, consulté le 3 mai 2012.
  6. Contrairement à ce qu'indique le Sandre, la commune de Saint-Félix-de-Reillac-et-Mortemart n'est pas arrosée par le Manaurie mais fait partie de son bassin versant.
  7. PPR inondation - 24DDT20000008 - Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil - Vézère, DREAL Aquitaine, consulté le 12 avril 2019.
  8. [PDF] Vallée de la Vézère – Les Eyzies-de-Tayac-Sireuil – Révision du plan de prévention du risque inondation, DREAL Aquitaine, consulté le 12 avril 2019.
  9. « Ruines du château de Miremont », notice no PA00082638, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 3 mai 2012.
  10. « Gisement préhistorique de la Faurelie », notice no PA00082639, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 3 mai 2012.
  11. « Manoir de Roucaudou », notice no PA00082626, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 3 mai 2012.
  12. « Gisement préhistorique de Laugerie-Haute », notice no PA00082541, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 3 mai 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]