Euche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Euche
Illustration
L'Euche à Saint-Vivien.
Caractéristiques
Longueur 12,2 km
Bassin 87 km2
Bassin collecteur Dordogne
Débit moyen 0,7 m3/s
Régime pluvial
Cours
Source Bourg-des-Maisons
· Localisation nord-est du bourg de Bourg-des-Maisons
· Altitude 142 m
· Coordonnées 45° 20′ 21,1″ N, 0° 26′ 16,1″ E
Confluence Dronne
· Localisation entre le pont d'Ambon et le Moulin de Rochereuil
· Altitude 84 m
· Coordonnées 45° 18′ 08″ N, 0° 32′ 12,4″ E
Se jette dans Dronne
Géographie
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne

Sources : Sandre, Géoportail, Symage

L’Euche est un ruisseau français du département de la Dordogne, affluent de la Dronne et sous-affluent de la Dordogne par l'Isle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les douves du château de Chapdeuil, alimentées en eau par l'Euche.

L'Euche prend sa source à 142 mètres d'altitude dans le département de la Dordogne sur la commune de Bourg-des-Maisons, juste au nord-est du bourg.

Elle arrose Chapdeuil, où l'un de ses bras alimente en eau les douves du château, puis Saint-Vivien.

Elle rejoint ensuite la Dronne en rive droite en limite des communes de Grand-Brassac et Creyssac, à 84 mètres d'altitude, dans le canal de dérivation du Moulin de Rochereuil, à côté du pont d’Ambon, deux kilomètres au nord du bourg de Lisle.

Sa longueur est de 12,2 km pour un bassin versant de 87 km2[1].

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les trois affluents répertoriés par le Sandre[1], les deux principaux sont situés en rive gauche :

  • la Julie (ou le Buffebale ou le ruisseau de Buffebale ou le ruisseau de Buffeballe[N 1]), long de 10,7 km[2] ;
  • la Sandonie, un ruisseau long de 9,8 km[3].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Dordogne, l'Euche arrose six communes[1] réparties sur deux cantons :

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le module de l'Euche est d'environ 0,7 m3/s[4].

En période de basses eaux, le débit moyen mensuel peut descendre jusqu'à 140 litres par seconde[4].

Risque inondation[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2014 pour dix-neuf communes riveraines de la Dronne[5], impactant ses rives ainsi que la partie aval de son affluent l'Euche sur ses 500 derniers mètres[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du ruisseau pourrait provenir de °esca- ou °isca-, d'origine gauloise, correspondant à « eau »[7].

Sa première mention écrite connue remonte à l'an 1360 sous la forme Uscha[7].

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Le pigeonnier et le donjon du château de Narbonne.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour le Sandre, la Julie est un ruisseau qui a comme autre nom le Buffebale ; le cadastre de Saint-Just le nomme ruisseau de Buffebale ; celui de Chapdeuil l'appelle ruisseau de Buffeballe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Euche (P7130500) » (consulté le 27 novembre 2013)
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Julie (P7130520) » (consulté le 27 novembre 2013)
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Sandonie (P7130570) » (consulté le 27 novembre 2013)
  4. a et b L'Euche sur le site du Symage, Syndicat mixte d'aménagement et de gestion des eaux du bassin de la Dronne, consulté le 27 novembre 2013.
  5. PPR inondation - 24DDT20120001 - Dronne, DREAL Aquitaine, consulté le 14 avril 2019.
  6. [PDF] Rivière la Dronne – Creyssac et Grand-Brassac - Plan de prévention du risque inondation, p. 6 et 8, DREAL Aquitaine, consulté le 14 avril 2019.
  7. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 146-147.
  8. « Manoir dit Château du Reclaud », notice no IA24000858, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  9. « Château fort de Tinteillac », notice no IA24000857, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  10. « Manoir dit cartreuse de Feraillou », notice no IA24000952, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  11. « Église paroissiale Sainte-Marie et Saint-Barthélemy », notice no IA24000833, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  12. « Château de Chapdeuil », notice no PA00082478, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  13. « Maison forte », notice no IA24000426, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  14. « Château de Narbonne », notice no PA00082851, base Mérimée, ministère français de la Culture consultée le 28 février 2011
  15. « Église paroissiale Saint-Jacques », notice no IA24000435, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  16. « Gisement préhistorique de Rochereil ou Rochereuil », notice no PA00082569, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  17. « Château fort de Marouate », notice no IA24000442, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.
  18. « Église paroissiale Saint-Vivien », notice no IA24000464, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 27 novembre 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Iconographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]