Couzeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Couzeau
Illustration
Le Couzeau à Varennes.
Caractéristiques
Longueur 13,8 km
Bassin 42 km2
Bassin collecteur Dordogne
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial
Cours
Source Bardou
· Localisation près du Suquet
· Altitude vers 145 m
· Coordonnées 44° 44′ 44″ N, 0° 40′ 47″ E
Confluence Dordogne
· Localisation le Port-de-Lanquais
· Altitude 31 m
· Coordonnées 44° 50′ 18″ N, 0° 40′ 25″ E
Géographie
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne

Sources : Sandre, Géoportail

Le Couzeau est un ruisseau français, affluent de la Dordogne, qui coule dans le département de la Dordogne.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Couzeau dérive d'une base hydronimique préceltique, °cosa-[1]. Ce nom est un diminutif masculin de la Couze, autre très proche affluent de la Dordogne, éloigné de trois kilomètres à l'est.

La première mention écrite connue du Couzeau apparaît en 1373 sous la forme Cosam, le nom actuel étant relevé en 1491[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La confluence de la Dordogne et du Couzeau.

Le Couzeau prend sa source en Dordogne, vers 145 mètres d'altitude, sur la commune de Bardou, un kilomètre au nord du bourg, en bordure de la route départementale (RD) 25, au nord-ouest du lieu-dit le Suquet. Il passe à deux reprises sous cette route et entre sur la commune de Naussannes, où il est franchi par la RD 19. Il pénètre alors sur la commune de Monsac et passe sous la RD 27. Sur près de trois kilomètres, son cours sert de limite naturelle aux communes qu'il borde : Monsac à l'est, face à Faux puis Lanquais, à l'ouest. À Lanquais, il alimente un plan d'eau[note 1], passe en contrebas du château, puis borde le bourg et passe sous la RD 37. Il entre ensuite sur la commune de Varennes, passant à l'ouest du bourg sous la RD 37E1. Il se jette dans la Dordogne en rive gauche, un kilomètre au nord-ouest du bourg, au lieu-dit le Port-de-Lanquais, à 31 mètres d'altitude. Juste avant sa confluence, son cours est marqué par deux petites chutes d'eau.

Son cours est long de 13,8 km pour un bassin versant de 42 km2[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les huit affluents sans noms répertoriés par le Sandre[2], le plus long mesure 2,3 km[3]. Situé en rive gauche du Couzeau, l'ensemble de son cours intermittent s'effectue sur la seule commune de Monsac.

Le Couzeau n'ayant aucun sous-affluent répertorié[2], son rang de Strahler est de deux.

Communes et département traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du seul département de la Dordogne, le Couzeau arrose six communes[2], soit d'amont vers l'aval : Bardou (source), Naussannes, Monsac, Faux, Lanquais et Varennes (confluence).

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Le château de Lanquais.

Sur plus de quatre kilomètres, entre Monsac et Faux, puis à Lanquais, le Couzeau est longé par le sentier de grande randonnée GR 6.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le plan d'eau de Lanquais est vidé en juin 2015 à la suite d'une prolifération d'algues vertes. Il restera asséché deux ans avant d'être curé. Source Léa Aubrit, « Privés de baignade », Sud Ouest édition Dordogne, 2 juillet 2015, p. 13.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 125.
  2. a b c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Couzeau (P5100500) » (consulté le 19 mars 2015).
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau (P5101030) » (consulté le 19 mars 2015).
  4. « Château », notice no PA00082336, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 19 mars 2015.
  5. « Château de Lanquais », notice no PA00082605, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 19 mars 2015.
  6. « Grange », notice no PA00082607, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 19 mars 2015.
  7. « Château de Laroque », notice no PA00082606, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 19 mars 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]