Céronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Céronne (homonymie).

Céronne
Illustration
Caractéristiques
Longueur 14,5 km
Bassin 46 km2
Bassin collecteur Dordogne
Régime pluvial
Cours
Source Seilhac
· Localisation ouest de Bellevue
· Altitude plus de 490 m
· Coordonnées 45° 21′ 24,8″ N, 1° 43′ 32,2″ E
Confluence Corrèze
· Localisation Tulle
· Altitude vers 210 m
· Coordonnées 45° 15′ 34,9″ N, 1° 45′ 11,3″ E
Se jette dans Corrèze
Géographie
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze

Sources : Sandre, Géoportail

La Céronne est une rivière française du département de la Corrèze, affluent en rive droite de la Corrèze et sous-affluent de la Dordogne par la Vézère.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Céronne prend sa source à plus de 490 mètres d'altitude en bordure de la route départementale 1120 sur la commune de Seilhac, un kilomètre au sud-ouest du bourg, à l'ouest du lieu-dit Bellevue.

Elle traverse la commune de Naves puis reçoit en rive droite son principal affluent, le ruisseau de Chaunac. Elle se jette dans la Corrèze en rive droite, vers 210 mètres d'altitude, à Tulle, au niveau de l'ancienne manufacture d'armes. Cette dernière a bénéficié de la qualité des eaux de la Céronne qui rendaient le métal plus résistant.

L'ancienne ligne de chemin de fer d'Uzerche à Tulle empruntait la vallée de la Céronne depuis Seilhac. C'est pourquoi, aux abords de Tulle, on retrouve le tracé de l'ancienne ligne avec tous les viaducs et tunnels d'origine.

La Céronne est longue de 14,5 km[1] pour un bassin versant de 46 km2[2], entièrement inclus dans le département de la Corrèze.

Affluents[modifier | modifier le code]

Parmi les onze affluents de la Céronne répertoriés par le Sandre[1], le plus long est le ruisseau de Chaunac[3] en rive droite.

Département et communes traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Corrèze, la Céronne n'arrose que trois communes[1],[4], soit d'amont vers l'aval :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c La Céronne (P35-0430) sur le site du Sandre, consulté le 7 décembre 2011
  2. Superficie de 46 km2 indiquée sur la fiche du ruisseau de Chaunac (P3540520) (dernier affluent en aval de la Céronne) sur le site du Sandre, consulté le 7 décembre 2011
  3. Ruisseau de Chaunac (P3540520) sur le site du Sandre, consulté le 7 décembre 2011
  4. Contrairement à ce qu'indique le Sandre, les communes de Favars et de Saint-Mexant ne sont pas arrosées par la Céronne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]