Ruisseau de Pont Lagorce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ruisseau de Pont Lagorce
Illustration
Caractéristiques
Longueur 9,5 km
Bassin ?
Bassin collecteur Dordogne
Débit moyen ?
Régime pluvial
Cours
Source Espartignac
· Altitude 428 m
· Coordonnées 45° 23′ 03,2″ N, 1° 35′ 50,9″ E
Confluence Brézou
· Localisation Vigeois
· Altitude 275 m
· Coordonnées 45° 21′ 37,4″ N, 1° 31′ 13,7″ E
Géographie
Pays traversés France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze

Sources : Sandre, Géoportail

Le ruisseau de Pont Lagorce est un petit cours d'eau français du département de la Corrèze, affluent en rive droite du Brézou, et sous-affluent de la Vézère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Pont Lagorce naît en Corrèze sur la commune d'Espartignac, à 428 mètres d'altitude, au sortir d'un étang situé au sud de la route départementale 1120, entre les lieux-dits le Rieux et le Bois Lafleur.

À trois kilomètres environ en aval, il passe sous l'autoroute A20 au lieu-dit Pont Lagorce et entre sur la commune de Vigeois. Il alimente l'étang de Poncharal[1] (ou lac de Poncharal), une retenue de 15 hectares[2] puis conflue, deux kilomètres plus loin, en rive droite du Brézou, à 275 mètres d'altitude, en amont du pont de Bleygeat.

Le ruisseau de Pont Lagorce est long de 9,5 kilomètres[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Pont Lagorce a cinq petits affluents sans nom répertoriés par le Sandre[3], le plus long avec 3,1 kilomètres se situant en rive droite[4], juste en aval de l'étang de Poncharal.

Département et communes traversés[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du département de la Corrèze, le ruisseau de Pont Lagorce n'arrose que deux communes[3] : Espartignac et Vigeois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étang de Poncharal sur Géoportail (consulté le 16 janvier 2013).
  2. Lac de poncharal sur le site lacorreze.com, consulté le 16 janvier 2013.
  3. a, b et c Ruisseau de Pont Lagorce (P3190560) sur le site du Sandre, consulté le 16 janvier 2013.
  4. (P3191040) sur le site du Sandre, consulté le 16 janvier 2013.