John Conyers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Conyers
Image illustrative de l'article John Conyers
Fonctions
Représentant des États-Unis

(52 ans, 11 mois et 2 jours)
Circonscription 1er district du Michigan
(1965-1993)
14e district du Michigan
(1993-2013)
13e district du Michigan
(depuis 2013)
Prédécesseur Lucien N. Nedzi (en) (1er district)
Dennis Hertel (en) (14e district)
Hansen Clarke (13e district)
Successeur Bart Stupak (en) (1er district)
Gary Peters (14e district)
Biographie
Nom de naissance John James Conyers Jr.
Date de naissance (88 ans)
Lieu de naissance Highland Park (Michigan, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université de Wayne State
Religion Baptisme
Site web conyers.house.gov

Signature de John Conyers

John Conyers, Jr., né le à Highland Park (Michigan), est un homme politique américain, membre démocrate de la Chambre des représentants des États-Unis de 1965 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et militantisme pour les droits civiques[modifier | modifier le code]

John Conyers est originaire de Détroit. En 1948, il s'engage dans la garde nationale du Michigan et rejoint deux ans plus tard la United States Army. Il quitte l'armée en 1954 et suit des études de droit à l'université de Wayne State. Diplômé en 1958, il devient avocat et conseille notamment des syndicats[1].

Engagé dans la défense des droits civiques, il siège depuis les années 1960 au conseil exécutif de l'Union américaine pour les libertés civiles et de la NAACP de Détroit[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Membre du Parti démocrate, il est élu en 1964 à la Chambre des représentants des États-Unis avec 84 % des suffrages. Il est depuis réélu tous les deux ans avec plus de 80 % des voix (sauf en 2010 et 2014 où il rassemble 76,8 % et 79,5 % des suffrages)[2]. Son district portait le numéro 1 jusqu'en 1993 et le numéro 14 jusqu'en 2013. Aujourd'hui nommé le 13e district, sa circonscription inclut la majeure partie du nord-ouest de Détroit, ainsi que Highland Park, Hamtramck et une partie de Dearborn.

Du 101e au 103e Congrès, il préside la commission sur les opérations gouvernementales. Lorsque les démocrates reprennent le contrôle de la Chambre en 2006, il accède à la présidence de la commission sur la justice, rôle qu'il exerce durant le 110e et le 111e congrès[1].

En 2015, il devient le plus ancien membre de la Chambre des représentants avec le départ à la retraite de John Dingell.

Accusations de harcèlement sexuel et démission[modifier | modifier le code]

Le , BuzzFeed annonce que John Conyers fait l'objet d'accusations de harcèlement sexuel par d'anciennes assistantes[3],[4]. Quelques jours plus tard, sous la pression d'élus démocrates, il quitte sa position de premier démocrate au sein de la commission sur la justice de la Chambre[4]. Le , il annonce sa retraite de la Chambre des représentants (sans parler de « démission ») et soutient son fils, John Conyers III, pour lui succéder[5].

Prises des position[modifier | modifier le code]

Lors de la guerre du Donbass, le , le congrès des États-Unis a voté un amendement qui interdit toute formation militaire et financement pour le régiment Azov[6]. Selon les élus américains, le régiment Azov est considéré comme une « troisième force » dans la guerre du Donbass, non soumis à l'autorité du président de Petro Porochenko et ignorant les accords de Minsk. À cette occasion, John Conyers a déclaré qu'il était satisfait que « nos militaires ne formeront pas cet odieux et méprisable bataillon nazi »[7].

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants[modifier | modifier le code]

Résultats de John Conyers[8]
Année John Conyers Rép Lib Ind CP Vert NLP SEP SWP AIP
1964 83,6 % 15,6 %
1966 84,2 % 15,8 %
1968 100,0 %
1970 88,2 % 11,2 % 0,6 %
1972 88,4 % 10,8 % 0,2 % 0,5 %
1974 90,7 % 8,7 % 0,4 %
1976 92,4 % 6,5 % 0,2 % 0,5 % 0,5 %
1978 92,9 % 7,1 %
1980 94,7 % 4,8 % 0,5 %
1982 96,7 % 2,5 % 0,9 %
1984 89,4 % 10,2 % 0,4 %
1986 89,2 % 9,8 % 1,0 %
1988 91,2 % 7,8 % 0,5 %
1990 89,3 % 8,5 % 0,9 % 1,3 %
1992 82,4 % 15,9 % 1,0 % 0,6 %
1994 81,5 % 16,6 % 1,9 %
1996 85,9 % 12,1 % 0,9 % 0,4 % 0,4 % 0,4 %
1998 86,9 % 11,1 % 1,2 % 0,7 %
2000 89,1 % 9,3 % 1,1 % 0,5 %
2002 83,2 % 15,2 % 0,9 % 0,7 %
2004 83,9 % 13,8 % 0,9 % 0,5 % 0,9 %
2006 85,3 % 14,7 %
2008 92,4 % 4,4 % 3,3 %
2010 76,8 % 19,9 % 1,2 % 2,1 %
2012 82,8 % 13,6 % 2,1 % 1,4 %
2014 79,5 % 16,3 % 2,1 % 2,1 %
2016 77,1 % 15,7 % 3,7 % 3,4 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « CONYERS, John, Jr., (1929 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 19 octobre 2016).
  2. (en) « Rep. John Conyers Jr., D-Mich. », Member Profile Page, sur Roll Call (consulté le 19 octobre 2016).
  3. (en) Paul McLeod et Lissandra Villa, « She Said That A Powerful Congressman Harassed Her. Here’s Why You Didn’t Hear Her Story. », sur buzzfeed.com, .
  4. a et b Agence France-Presse, « Harcèlement sexuel : John Conyers, doyen de la Chambre des représentants, renonce à un poste-clé », sur lci.fr, (consulté le 8 décembre 2017).
  5. « USA : le doyen de la Chambre, accusé de harcèlement, annonce sa retraite », sur europe1.fr, (consulté le 8 décembre 2017).
  6. (en) « US congressmen block supply of MANPADS to Ukraine », sur Ukraine Today, (consulté le 19 octobre 2016).
  7. (es) « Batallón ucraniano Azov en la mira de Congreso de EEUU »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Prensa Latina, .
  8. (en) « John Conyers », sur ballotpedia.org (consulté le 1er novembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • PRO-IP Act, une législation qu'il a introduite.

Liens externes[modifier | modifier le code]