Gare de Luxembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gare de Luxembourg (homonymie).
Luxembourg
Image illustrative de l'article Gare de Luxembourg
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Commune Luxembourg
Adresse 11 place de la Gare
1616 Luxembourg
Coordonnées géographiques 49° 35′ 59″ Nord 6° 08′ 04″ Est / 49.599831, 6.134436
Gestion et exploitation
Propriétaire État luxembourgeois
Exploitant CFL
Services CFL : RE, RB
SNCF : TGV Est et intersecteurs, TER Lorraine
SNCB : IC
DB : RE
Caractéristiques
Ligne(s) 1, 3, 5, 6 et 7
Voies 9
Quais 5 (dont 4 centraux)
Historique
Ouverture 1859

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

(Voir situation sur carte : Luxembourg)
Luxembourg

La gare de Luxembourg est la gare principale de la ville de Luxembourg. La station est localisée à deux kilomètres au sud du centre ville (ou Ville-Haute), au sud de la rivière Pétrusse. La station donne son nom à un des quartiers de la ville. Elle est exploitée par la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL).

Du fait de la petite taille du Luxembourg, la gare est principalement desservie par les trains de compagnies étrangères. De plus, du fait de son importance économique, la gare est très fréquentée par les frontaliers (en majorité français). Elle est également reliée aux autres capitales européennes (Bruxelles et Strasbourg). Avec l'ouverture de la LGV Est européenne le , la ville n'est plus qu'à h 5 de Paris, contre h 35 auparavant.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Luxembourg est le centre du réseau de chemin de fer intérieur du Luxembourg, servant de terminus pour toutes les lignes et aussi comme la gare internationale du pays, avec des services dans chacun des pays environnants : la Belgique, la France et l'Allemagne. C'est une gare commutable[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première gare a été construite entièrement en bois et a été ouverte en 1859. La position de la nouvelle gare sur la rive sud de la Pétrusse, loin de l'emprise urbaine d’alors, était due au rôle du Luxembourg comme forteresse de la Confédération allemande. La première liaison à la ville vers le nord est venue en 1861 avec la construction du viaduc sur l'Alzette. Après le Traité de Londres en 1867, les fortifications ont été démolies, principalement pour permettre l'extension de la ville autour de la gare. La vieille gare en bois a été remplacée par un bâtiment moderne entre 1907 et 1913, avec le boom économique, alimentée en combustible par le fer des Pays Rouges[précision nécessaire]. Le nouvel édifice a été conçu par un trio d'architectes allemand (Rüdell, Jüsgen et Scheuffel) dans un style néobaroque — imité de l'architecture en vogue au XVIIe siècle dans l'actuelle Moselle — qui domine les bâtiments publics majeurs du Luxembourg.

La nouvelle verrière de la gare, à l'automne 2012.

Depuis 2006, sous l'égide du ministère des Transports, la gare a connu une rénovation majeure qui, dès avant 2009 a déjà abouti à de nouvelles installations de ventes à l'intérieur du hall principal, à l'élargissement des quais, à l'installation de nouveaux ascenseurs et d’un nouveau passage souterrain. Le travail ultérieur inclut le renouvellement du câblage électrique aérien, l'installation de deux escaliers roulants au niveau des quais, un nouveau portique d'entrée et la reconfiguration de l’avant-cour. En 2011, les travaux concernent un hall de passagers en verre et un parking de quatre étages. Le nouveau hall des voyageurs est inauguré le 21 septembre 2012.

Pour anticiper l'arrivée du TGV Est en 2007, des aller-retours en TGV sur lignes classiques avaient été effectués à partir du .

Depuis le , le train Intercités de nuit Metz – Portbou, circulant le week-end, est prolongé jusqu'à Luxembourg ; il est cependant supprimé le .

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La gare accueille une multitude de boutiques de restauration et de pâtisseries, un kiosque et des toilettes. Des salles d'attentes se situent sur la voie 3 et la voie 9/10. Le passage d'un quai à l'autre s'effectue par deux passages souterrains et une passerelle, équipés d'ascenseurs et d'escalators. Un guichet pour les titres de transports nationaux et internationaux se trouve à l'intérieur de la gare.

Desserte[modifier | modifier le code]

Internationale[modifier | modifier le code]

Trains de la SNCF :

  • TER Lorraine (les TER en partance de Luxembourg relient Metz avec une fréquence élevée) :
    • ligne 1 : Nancy – Metz – Thionville – Luxembourg (certifiée NF service avec la norme NF EN 13816, délivrée par Afnor)
    • ligne 25 : Longwy – Luxembourg

Trains régionaux en partenariat avec la DB : ligne Luxembourg – Wasserbillig – Trèves – Coblence (correspondance avec les ICE)

Trains de la SNCB (InterCity) :

  • ligne Bruxelles – Namur – Arlon – Luxembourg (1 par heure, dans les 2 sens)
  • ligne Liège – Luxembourg (1 toutes les deux heures, dans les 2 sens)

Nationale[modifier | modifier le code]

Desserte des lignes et gares du Luxembourg[2] :

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un service d'autocars relie la gare et celle de Lorraine TGV en h 25 min, avec cinq aller-retours quotidiens. La situation devrait évoluer avec le projet de nouvel emplacement de cette dernière gare à Vandières.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle possède des voies alimentées en 25 kV (voies 5 à 10), et 15 kV (voies 1 et 2) ; certaines sont commutables entre deux tensions (voies 3 et 4).
  2. CFL, « Carte du réseau », sur cfl.lu (consulté le 21 juillet 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus TGV Thionville Paris-Est
Terminus Terminus TGV Thionville Marseille-Saint-Charles
ou Montpellier-Saint-Roch
Bruxelles-Midi Arlon IC Terminus Terminus
Liers Mersch IC Terminus Terminus
Terminus Terminus TER Lorraine Bettembourg
ou Hettange-Grande
ou Thionville
Metz-Ville
ou Nancy-Ville
Terminus Terminus TER Lorraine Hollerich Longwy
Terminus Terminus CFL Dommeldange
ou Mersch
Troisvierges
ou Gouvy
Terminus Terminus CFL Dommeldange Diekirch
Terminus Terminus CFL Sandweiler-Contern Trèves
ou Coblence
Terminus Terminus CFL Cents-Hamm Wasserbillig
Terminus Terminus CFL Bertrange-Strassen Arlon
ou Marbehan
Terminus Terminus CFL Bertrange-Strassen Kleinbettingen
ou Arlon
Terminus Terminus CFL Berchem Rodange
Terminus Terminus CFL Bettembourg Volmerange-les-Mines
Terminus Terminus CFL Bettembourg Rumelange
Terminus Terminus CFL Berchem Rodange
Terminus Terminus CFL Berchem Athus
Terminus Terminus CFL Hollerich Rodange
ou Athus
ou Longwy
Terminus Terminus CFL Hollerich Athus