SNCF Gares & Connexions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SNCF Gares & Connexions
logo de SNCF Gares & Connexions

Création
Siège social Paris (16 avenue d'Ivry, 13e ; ancienne usine Panhard)
Drapeau de France France
Direction Patrick Ropert
(directeur)
Activité Gestion des 3029 gares de voyageurs du réseau ferré national de France, conception de gares et immobilier
Société mère SNCF Mobilités
Filiales AREP
PARVIS
Menighetti Programmation
Retail & Connexions (anciennement A2C)
Effectif 3 688 personnes (2016)[1].
Site web gares-sncf.com

Chiffre d’affaires 1,208 milliard d'euros (2014)
Siège de Gares & Connexions.

SNCF Gares & Connexions est une branche de la SNCF, rattachée à SNCF Mobilités, chargée de gérer et de développer les gares voyageurs du réseau ferré national. L’entreprise génère plus de 1,208 milliards d’euros de chiffre d’affaires[2] en 2014, un chiffre qui devrait doubler à l’horizon 2023[3] grâce à une activité commerciale au sein des gares qui se développe et déjà forte d’une présence dans plus de 400 villes françaises.

SNCF Gares & Connexions entend placer la gare en tant que « city booster »[4] : un atout pour les territoires, les villes et les habitants. Les activités de l’entreprise couvrent également la rénovation et le développement des 3 029 gares du réseau ferré français tout en assurant les services essentiels de régulation (sécurité, information, accessibilité, propreté et confort).

SNCF Gares & Connexions regroupe 2 filiales : SNCF Retail & Connexions (anciennement A2C) pour la gestion du secteur commercial et AREP bureau d’études qui intervient à l’international. Son siège social est situé dans le 13ème arrondissement de Paris dans les anciennes usines Panhard.

Historique[modifier | modifier le code]

En réponse aux conclusions du rapport Keller[5] (pointant la nécessité d’investir dans des gares plus ouvertes sur la ville et multimodales) confié par le Premier ministre français François Fillon, le groupe SNCF crée, le , une nouvelle entité pour gérer les gares voyageurs. Dans le cadre de la réforme ferroviaire adoptée en 2014 et entrée en vigueur le [6], la branche SNCF Gares & Connexions fait désormais partie de SNCF Mobilités.

La direction de cette nouvelle branche a été confiée à Sophie Boissard[7], jusqu'en . Elle a été remplacée par Rachel Picard, ancienne directrice générale de Voyages-sncf.com, à partir du .

Au , Guillaume Pepy, président de la SNCF, a nommé Patrick Ropert, directeur de Gares & Connexions[8]. En 1995, Patrick Ropert a commencé au sein de la SNCF, en qualité de directeur de la gare de Grenoble. Il a assuré ensuite plusieurs postes opérationnels sur des lignes, jusqu'en 2003 où il est nommé directeur de cabinet du président de SNCF, Louis Gallois. Il est chargé en 2006 par Keolis, filiale de SNCF de configurer l’implantation d’un train de banlieue à grande vitesse mis en service entre Londres et le Kent. Il prend la direction de la communication opérationnelle du groupe SNCF en 2007, puis à partir d’avril 2010 il était devenu directeur de la communication du groupe SNCF, jusqu'à cette nouvelle nomination[9].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le hall de la gare de Montpellier Saint-Roch.

En 2013, on recensait plus de 3 000 gares de voyageurs sur le réseau ferré national, dont 383 gares et haltes sur le réseau Transilien. Dix millions de personnes passent chaque jour dans les gares et ils seront plus de 13 millions en 2023[10].

Elle a enregistré un chiffres d'affaires de 1 208 millions d'euros en 2014.

Métiers[modifier | modifier le code]

La branche emploie près de 3 600 collaborateurs répartis dans quatre familles de métiers :

  • Développement (29 %) ;
  • Exploitation / commercialisation (7 %) ;
  • Gestion de site / patrimoine (19 %) ;
  • Maintenance / travaux (45 %).

Rôle et missions[modifier | modifier le code]

SNCF Gares & Connexions est la cinquième et dernière née des branches de la SNCF. Elle a pour mission de rénover et de développer les 3 029 gares du réseau ferré français en assurant les services essentiels de régulation (sécurité, information, accessibilité, propreté et confort).

Chaque jour, les gares gèrent et accueillent 10 millions de voyageurs, visiteurs et riverains en devenant ainsi un atout pour les territoires, les villes et ses habitants : ce sont des « city booster »[11].

Sur le terrain, SNCF Gares & Connexions conçoit, aménage et modernise les gares tout en garantissant un libre accès à tous les transporteurs et modes de transports. Elle est également chargée de l’entretien et de la rénovation du patrimoine historique des gares. Enfin elle vise à améliorer l’expérience des voyageurs en leur garantissant confort, sécurité et information multimodale en temps réel. La propreté mais aussi la sécurité sont ainsi garanties grâce aux agents SNCF et à la vidéo surveillance. Plus récemment à la mise en place de portiques de sécurité au départ de certaines lignes transfrontalières[12] s’inscrit dans cette politique sécuritaire. L’information voyageur (signalétiques, bureaux d’accueils, agents volants, annonces en gare) et l’accessibilité sont également des sujets prioritaires de SNCF Gares & Connexions. De récents projets innovants ont été menés en ce sens, notamment avec l’introduction de robots en gare[13] ainsi qu’avec la création d’une vraie politique « Big Data » destinée à améliorer les flux en gare et les services voyageurs/visiteurs[14].

Dans le souhait de transformer la gare en un bâtiment plus collaboratif et vraiment tourné vers la ville[15] des espaces culturels sont implantés, dédiés à l’art[16] ou au divertissement grand public, comme l’illustre l’opération Piano en Gare[17]. Cette évolution s’accompagne d’une numérisation des gares : plus d’une centaine sont désormais équipées de bornes wifi[18].

Cette démarche de services centrés sur l’utilisateur (passagers en transit et riverains) s’exprime également par la multiplication des services au quotidien (crèches, conciergeries, bureaux de coworking[19]), à travers une diversification de l’offre commerciale et grâce développement du secteur magasins – désormais ouverts le dimanche - au sein des gares[20].

Outre la gestion des gares, la branche porte les projets de développement et d’investissement des gares, en collaboration avec les collectivités locales et les acteurs des territoires, notamment en prévision de l’arrivée de nouveaux opérateurs sur le marché du transport ferroviaire et de l'augmentation du nombre des voyageurs[10].

Modèle économique et investissements[modifier | modifier le code]

Les gares appartiennent à l’État. Elles ne sont pas financées par la SNCF mais sur leurs propres ressources. Les gares fonctionnent aujourd’hui sur un modèle économique circulaire : l’augmentation de la création de valeur commerciale est réinvestie dans les services, l’infrastructure et leur animation.

En 2010, les investissements tous fonds étaient de 150 millions d'euros, ils ont été de 300 millions d'euros en 2014[21] et s'élevaient à 330 millions en 2015.

Le développement des services en gares, et l'extension des surfaces commerciales[22], constituent aujourd'hui le principal axe de développement des gares[23]. Le chiffre d'affaires total des commerçants dans les gares françaises représente aujourd'hui 1,3 milliard d'euros annuels, avec un objectif d'une croissance de 20 % en trois ans[24].

SNCF Gares & Connexions a annoncé11 la transformation de plusieurs gares :

  • Les gares de Rennes, Saint-Brieuc, Lorient ou Morlaix seront également aménagées en prévision de la nouvelle LGV[26].
  • Des travaux sont également en cours afin d’agrandir la gare de Bordeaux Saint-Jean.
  • Enfin le programme de modernisation de la première gare d’Europe, la gare Paris Nord, a été lancé et devrait se poursuivre jusqu’en 2023.

La société s'intéresse également à la question des gares routières[27].

Organisation[modifier | modifier le code]

Six agences gares et une direction déléguée des gares transiliennes pour l’Île-de-France ont par ailleurs pour mission de porter et de décliner la stratégie sur l’ensemble du territoire. Elles sont les interlocuteurs des partenaires institutionnels en région, pour tous les sujets liés au fonctionnement des gares.

Filiales[modifier | modifier le code]

Pour mener à bien ses missions, SNCF Gares & Connexions s’appuie sur 2 filiales à 100 % de la branche du groupe SNCF :

  • Le groupe AREP (Architecture - Urbanisme - Ingénierie - Design), la filiale PARVIS (Assistance à maîtrise d’ouvrage - Conduite d’opérations immobilières et d’aménagement des gares) Menighetti Programmation (chargé des prestations de programmation d’urbanisme, architecturale et schéma de service)
  • Retail & Connexions (anciennement A2C) assure la conception, la réalisation, la commercialisation et la gestion des ensembles immobiliers à dominante commerciale dans l'univers des gares15. L’entreprise valorise, commercialise et gère 180 000 m2 d’espaces au cœur des villes tout en pilotant l’exploitation de 9000 panneaux publicitaires.

Sept agences gares ont par ailleurs pour mission de porter et de décliner la stratégie sur l’ensemble du territoire. Elles sont les interlocuteurs des partenaires institutionnels en région, pour tous les sujets liés au fonctionnement des gares.

Direction de Gares & Connexions[modifier | modifier le code]

La direction de la branche est constituée de[28] :

  • Directeur Général : Patrick Ropert ;
  • Directeur des Services et des Opérations : Gilles Ballerat ;
  • Directeur du Développement et des Projets : Benoît Brunot ;
  • Directeur des Gares d'Ile de France : Jacques Peynot ;
  • Directrice Digital : Marie-Caroline Bénézet Lanfranchi ;
  • Directeur des Ressources Humaines et du management : Emmanuel Argaud ;
  • Directeur Finances et Régulation : Marc Benaïm ;
  • Président du Directoire d'AREP : Etienne Tricaud ;
  • Secrétaire général : Pierre-Louis Roy ;
  • Directeur Général de Retail & Connexions : Antoine Nougarède.

Présence à l'international[modifier | modifier le code]

SNCF Gares & Connexions est présente à l’international via sa filiale AREP. Les architectes, urbanistes et ingénieurs d'AREP sont impliqués dans des projets à l’étranger comme la gare de Casa Port, au Maroc, et d’autres projets comme la ville nouvelle d’Al Khobar en Arabie Saoudite ou encore la rénovation de la gare Chhatrapati Shivaji Terminus de Bombay (Mumbai).

AREP est présent en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, en Italie, en Grèce, au Maroc, à Dubaï, en Égypte, en Russie, en Arabie Saoudite, en Inde, en Chine et au Vietnam.

Chiffres-clés[modifier | modifier le code]

  • 2009 : année de la création de la branche Gares & Connexions
  • 10 millions de voyageurs par jour
  • 3000 agents
  • 3029 gares de voyageurs
  • 2 millions de m2 d'espaces d'accueil, de ventes et bureaux dont 180 000 m2 de commerces

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Rapport financier 2016 groupe SNCF, effectif page 38
  2. « Rapport Financier, SNCF Gares et connexions 2014 »
  3. « Gares & Connexions : de l’expérimentation à l’industrialisation », sur Mobilicités (consulté le 25 octobre 2016)
  4. « "La gare d'Aix-TGV va devenir le laboratoire de la SNCF" », LaProvence.com,‎ (lire en ligne)
  5. Fabienne Keller, La gare contemporaine, La Documentation Française, (lire en ligne).
  6. « Publication des premiers décrets d’application de la réforme ferroviaire », sur Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, (consulté le 13 mars 2015).
  7. Site de L'Usine nouvelle, « La SNCF lance l'activité Gares et Connexions », par Olivier Cognasse, le  ; lire en ligne (consulté le ).
  8. « Patrick Ropert nommé directeur de Gares & Connexions », sur sncf.com, (consulté le 13 mars 2015).
  9. « Patrick Ropert, le chef de gare qui dirige la com' gonflée de la SNCF », L'Opinion,‎ (lire en ligne)
  10. a et b « Gares & Connexions, Qui sommes-nous? », sur gares-connexions.com (consulté le 18 mars 2015).
  11. « Voici à quoi ressembleront les gares du futur », sur challenges.fr,
  12. Philippe Jacqué, « A Paris et à Lille, les quais des Thalys équipés de portiques de sécurité », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  13. Géraldine Russell, « Des robots dans les gares pour aider les voyageurs », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  14. « #BigData2016 : La SNCF expose sa stratégie data pour les gares | L'Atelier : Accelerating Innovation », sur www.atelier.net (consulté le 25 octobre 2016)
  15. « Quand les gares s’ouvrent aux projets collaboratifs », sur L'ADN.fr,
  16. « VIDEO. La gare du Nord confie ses murs aux stars du street art », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  17. « Les pianos des gares ne plaisent pas à tout le monde », sur L'interconnexion n'est plus assurée (consulté le 25 octobre 2016)
  18. Julien Lausson, « Du Wi-Fi gratuit dans les gares SNCF en s'identifiant avec Twitter - Tech - Numerama », Numerama,‎ (lire en ligne)
  19. « Work & Stations : un train d'avance pour la SNCF sur le télétravail ? », ITespresso.fr,‎ (lire en ligne)
  20. Olivia Detroyat et Valérie Collet, « La SNCF hâte la mue de ses gares en centres commerciaux », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  21. « Rapport financier de SNCF Gares et Connexions 2014 », sur gares-sncf.com, (consulté le 16 septembre 2016)
  22. Jean-Michel Normand, « Commerces, services... le nouveau visage des gares », Le Monde,‎ ([www.lemonde.fr/economie/article/2010/10/13/commerces-services-le-nouveau-visage-des-gares_1425542_3234.html?xtmc=creation_gares_connexions&xtcr=9 lire en ligne])
  23. Valérie Leboucq, « Commerces, services de proximité, la SNCF remet de la vie dans ses gares », Les Echos,‎ (lire en ligne).
  24. « En gares, sandwichs et journaux désormais entourés de vêtements et objets déco », AFP,‎ (lire en ligne).
  25. « En 2017, Bordeaux sera à deux heures à peine de Paris », Le Monde,‎ ([www.lemonde.fr/societe/article/2011/06/16/en-2017-bordeaux-sera-a-deux-heures-a-peine-de-paris_1537203_3224.html lire en ligne]).
  26. Laurence Albert, « En Bretagne, lifting en vue pour l'arrivée du TGV », Les Echos,‎ (lire en ligne).
  27. Gares routières : SNCF Gares & Connexions rapproche les modes de transports et va exploiter 33 sites www.gares-sncf.com/fr/journaliste/gares-routieres-sncf-gares-connexions-rapproche-modes-transports-va-exploiter-33-sites
  28. « Neuf visages de Gares & Connexions »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]