Doubs (commune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doubs.

Doubs
Doubs (commune)
Vue générale.
Blason de Doubs
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Pontarlier
Canton Pontarlier
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Pontarlier
Maire
Mandat
Régis Marceau
2014-2020
Code postal 25300
Code commune 25204
Démographie
Gentilé Doubsiens
Population
municipale
2 968 hab. (2016 en augmentation de 11,83 % par rapport à 2011)
Densité 332 hab./km2
Population
aire urbaine
18 778 hab.
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 39″ nord, 6° 21′ 03″ est
Altitude Min. 795 m
Max. 1 052 m
Superficie 8,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Doubs

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Doubs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Doubs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Doubs
Liens
Site web http://www.commune-de-doubs.fr

Doubs est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté. Limitrophe de Pontarlier, Doubs est située dans le Haut-Doubs et est traversée par le Doubs. Ses habitants s'appellent les Doubsiens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dubio en 1128 ; Dou en 1275 - Mais aussi Doulz, Dubium, Dyion dans des testaments de l'officialité de Besançon[2].

C'est une petite ville connexe de Pontarlier situé dans le Haut-Doubs, zone la plus élevée du département du Doubs. Altitude : environ 800 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La ville est traversée par le Doubs. Le Drugeon et le Ruisseau des Entreportes arrosent également la commune

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Arçon Rose des vents
Vuillecin N
O    Doubs    E
S
Dommartin Pontarlier

Histoire[modifier | modifier le code]

Diverses découvertes semblent prouver que le site, à l'extrémité orientale de la Chaux d'Arlier, était occupé dans des temps très reculés. Ce n'est pourtant qu'en 1169 que Dubio entre dans l'histoire, par une charte d'Amaury III de Joux qui confirme les donations faites à Montbenoît par ses prédécesseurs. Commune essentiellement agricole, si ses rendements sont faibles à cause de l'humidité des terres et de la rigueur du climat, l'élevage y est plus florissant. Un martinet et deux papeteries sont installés au bord du Doubs. Cet embryon d'industrie locale sera rejoint par une dizaine d'établissements au cours de siècles. La proximité de Pontarlier transforme peu à peu la commune en ville-dortoir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Doubs se blasonnent ainsi :

Contrepalé de gueules et d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1995 André Cuinet UDF Conseiller régional
Conseiller général (1979-2004)
1995 2001 Christian Ortelli    
mars 2001 2008 Alphonse Thiébaud UDF  
mars 2008 En cours Régis Marceau[3] UMP-LR Administrateur de sociétés
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 2 968 habitants[Note 1], en augmentation de 11,83 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400372359305332376380376384
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
367422458414386341367336328
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
308330322358322349347402533
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6237891 0491 2671 6772 2662 4052 6542 968
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Familles existant au dix-huitième siècle

Baverel, Bernard, Bunot, Carmillet, Clerc, Cuinet, Daval, Deleule, Dornier, Edme, Girard, Griffond, Guyon, Jacquemot, Jeangirard, Jeannier, Joray, L'Homme, Loriot, Louvier (meunier), Lucas, Maire, Marguet, Naviller, Nicolet (recteur d'école), Paillard, Parnet, Peclet, Periguet, Perny, Roux, Thiebau, Trimaille, Vermot.

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La découverte d'une nécropole mérovingienne dont certains vestiges ont été déposés au musée de Pontarlier, révèle une implantation relativement ancienne.
  • Son église de style néogothique construite en 1869 domine toute la plaine d'Arlier (66,50 mètres de haut).
  • Stèle Saint-Loup. Cette stèle a été construite en mémoire d'Alfred de Saint Loup, lieutenant militaire, mort lors d'une chute à cheval le 8 juillet 1899, alors qu'il n'avait que 21 ans.
  • Linteau gravé de l'ancienne fromagerie.
Linteau gravé de l'ancienne fromagerie de Doubs

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hoffmann, Michael, Die französischen Konservativen in der katholischen Provinz. Parteigenese und politische Kultur im Doubs (1900-1930) (Frankfurt am Main u.a., Peter Lang, 2008) (Moderne Geschichte und Politik, 22).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]