Saint-Vit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Vit
Saint-Vit
Façade de la gare de Saint-Vit.
Blason de Saint-Vit
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Intercommunalité Grand Besançon Métropole
Maire
Mandat
Pascal Routhier
2020-2026
Code postal 25410
Code commune 25527
Démographie
Gentilé Saint-Vitois
Population
municipale
4 874 hab. (2018 en augmentation de 0,91 % par rapport à 2013)
Densité 296 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 10′ 56″ nord, 5° 48′ 41″ est
Altitude Min. 210 m
Max. 302 m
Superficie 16,44 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Besançon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Vit
(bureau centralisateur)
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Saint-Vit
Géolocalisation sur la carte : Doubs
Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Saint-Vit
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vit
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vit
Liens
Site web saintvit.fr

Saint-Vit [sɛ̃ vit] est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle fait partie de la région culturelle et historique de Franche-Comté. Ses habitants se nomment les Saint-Vitois.

Proche de Besançon, cette petite ville abrite de nombreux commerces, services et entreprises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au cœur de la métropole Rhin-Rhône, la ville de Saint-Vit se situe à environ 15 kilomètres de Besançon, 26 kilomètres de Dole et 68 kilomètres de Dijon. Elle est traversée par l'ancienne RN 73 déclassée en RD 673 assurant la liaison Besançon - Dole - Dijon qui est une route à grande circulation, la ligne de chemin de fer (Belfort - Dole) où les TGV circulent, ainsi que par le canal du Rhône au Rhin. À noter également que l'autoroute A36 passe aux limites de la commune. Saint-Vit marque la frontière entre le département du Doubs et le département du Jura.

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint-Vit : Villa sancti Viti en 967 ; Sanctus Victus, Saint Vy an XIIe siècle ; Sanctus Victus en 1275 ; Sanctus Wittus au XIVe siècle ; Sanct-Vyt au XVe siècle - Boismurie : De Bosco Villario en 1180 ; Boismurie depuis 1553. Saint Vit est la forme germanique pour Saint Guy, jeune martyr du début du IVe siècle sous Dioclétien.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 53  du réseau de transport en commun Ginko.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Vit est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Saint-Vit, une unité urbaine monocommunale[4] de 4 874 habitants en 2017, constituant une ville isolée[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Besançon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 312 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (43,8 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (48,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (29,2 %), terres arables (17,8 %), zones urbanisées (15,9 %), zones agricoles hétérogènes (15,5 %), prairies (10,5 %), eaux continentales[Note 3] (5,6 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (5,5 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom d'Égalité-sur-Doubs[11].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Vit Blason
De gueules à la bande d'argent chargée d'une lionne bondissant de sable, accompagnée d'un soleil mouvant de l'angle senestre du chef et d'une roue de six rayons en pointe, le tout d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 mars 2001 Guy Picard RPR Conseiller général du canton de Boussières (1982-2001)
mars 2001 En cours
(au 31 mai 2020)
Pascal Routhier[12],[13]
Réélu pour le mandat 2020-2026
UMP-LR
puis DVD
Ingénieur conseil
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2018, la commune comptait 4 874 habitants[Note 4], en augmentation de 0,91 % par rapport à 2013 (Doubs : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7797737988601 0379951 0691 0321 066
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0351 0501 0651 0199931 030984908911
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8718418878409319611 0481 0801 086
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 2761 4492 1522 9783 7744 3814 5944 6254 819
2017 2018 - - - - - - -
4 8744 874-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Découpage INSEE[modifier | modifier le code]

Saint Vit est une Unité urbaine ; elle est le centre du bassin de vie de Saint-Vit[17] et appartient à :

  • à l’Aire urbaine de Besançon[18]
  • à la Zone d’emploi de Besançon [19]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le collège Jean-Jaurès de Saint-Vit se situe au 2, rue du Collège. Il a été construit en 1965 et a été totalement restructuré en 2010. L'ancien collège, datant de 1962, se trouvait sur le champ de Foire. Il était construit de préfabriqués et pouvait accueillir seulement 2 classes, c'est-à-dire 40 élèves de 6e[20]. L'établissement a fêté son cinquantenaire le . Le lycée de rattachement du collège est le lycée Victor-Hugo de Besançon.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La maison de maître de poste, du XVIIIe siècle, Logo monument historique Inscrit MH (1977)
  • La maison au 23 rue Charles-de-Gaulle, Logo monument historique Inscrit MH (1986)
  • L'église placée sous le vocable de saint Vit : elle a été construite au XIIIe siècle, puis modifiée au XVIIIe siècle (nef rebâtie, installation de chapelles latérales, construction du clocher). Une restauration a eu lieu au XXe siècle. En 2008, les vitraux, le clocher et le toit ont été rénovés.
  • La gare


Cartes postales[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Léon Janet, ingénieur et homme politique, conseiller municipal de Saint-Vit.
  • Michel Vautrot, arbitre de football, né en 1945.
  • Gabrielle Guglielmi, mère de Rudolph Valentino, vécu à Saint-Vit de 1914 à 1918.
  • Kelly Maîtrepierre[21], à 14 ans elle a été victime d'un fait divers retentissant[22]. Elle a été séquestrée, torturée et laissée pour morte par deux copines du collège[23],[24].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 26 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Saint-Vit », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 26 mars 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 14 mai 2021)
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 14 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  13. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  17. « Bassin de vie de Saint-Vit (25527) − COG | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 10 mars 2019).
  18. « Aire urbaine de Besançon (041) − COG | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 10 mars 2019).
  19. « Zone d'emploi de Besançon (4301) − COG | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 10 mars 2019).
  20. [PDF] http://www.college-saint-vit.fr/wa_files/FASCICULE_20POUR_20SITE_2021_2002_2012_20_282_29.pdf
  21. « Saint-Vit (Doubs) : « Laissée pour morte » », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 9 mars 2021).
  22. « La violence de deux adolescentes qui avaient torturé une de leurs amies demeure inexpliquée », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mars 2021).
  23. « «Laissée pour morte» en 2002, Kelly Maitrepierre en quête d’un réalisateur à Valenciennes », sur La Voix du Nord (consulté le 9 mars 2021).
  24. Patricia Tourancheau, « Shirley, torturée par deux copines de classe », sur Libération (consulté le 9 mars 2021).