Granges-Narboz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Granges-Narboz
Granges-Narboz
Blason de Granges-Narboz
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Pontarlier
Canton Pontarlier
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Pontarlier
Maire
Mandat
Raphaël Charmier
2014-2020
Code postal 25300
Code commune 25293
Démographie
Population
municipale
1 194 hab. (2016 en augmentation de 21,34 % par rapport à 2011)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 52′ 48″ nord, 6° 18′ 41″ est
Altitude Min. 808 m
Max. 1 025 m
Superficie 16,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Granges-Narboz

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Granges-Narboz
Liens
Site web http://www.grangesnarboz.com

Granges-Narboz est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants se nomment les Grangeards et Grangeardes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chaffois Houtaud Pontarlier Rose des vents
Sainte-Colombe N La Cluse-et-Mijoux
O    Granges-Narboz    E
S
La Planée, Oye-et-Pallet

Toponymie[modifier | modifier le code]

Noir à Bois en 1246 ; Granges de Neys Boys en 1254 ; Villa de Noir Bois en 1277 ; Granges de Noir Bois en 1290[1].

Avec une superficie de 1620 ha, dont 560 de forêts (contre 140 en 1827), 560 de terrains agricoles et 500 de marais, la commune des Granges-Narboz se compose de trois hameaux : les Granges-Dessus, les Granges-Dessous et les Granges-l'Eglise.

Situé à quelques kilomètres au sud-ouest de Pontarlier, ce village est au contact de la Chaux d'Arlier et du Jura plissé. Le territoire communal est ainsi composé de deux parties distinctes.

Au sud, le Laveron apparaît comme un vaste zone anticlinale. Culminant à 1026 mètres, il s'étend jusqu'à la Fauconnière d'où l'on peut observer le château de Joux. C'est un mont complexe, affecté par un système de cassures et de failles longitudinales. La forêt qui recouvre le massif a été défrichée autour du hameau des Granges-Dessus.

Le Laveron se raccorde au nord par une dénivelée assez brusque à un secteur plus bas (810-820 mètres), souvent marécageux et où la topographie est beaucoup plus calme. C'est le vaste plateau Frasne-Pontarlier, drainé par le Drugeon. Des tourbières jalonnent le cours du Drugeon, grossi par le Bief Sauget et le bief Voulain qui sert de limite communale avec Sainte-Colombe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nar (noir), Boz (bois): selon le patois local, les Granges-Narboz sont donc les Granges du Bois Noir (on retrouve ces éléments toponymiques dans plusieurs noms de famille: Narbey, Duboz, fréquents dans la région).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mai 2008 Thierry Charmier   Agriculteurs
mai 2008 2014 Bernard Cuinet[2]    
mars 2014 En cours Raphaël Charmier SE Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 1 194 habitants[Note 1], en augmentation de 21,34 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
302270327290315333339320368
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
367366338333313296297295309
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
297268251212222207220182212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
2172494014345196276529521 170
2016 - - - - - - - -
1 194--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Paroissiale Sainte-Brigitte

Jusqu'au XVIIe siècle les habitants des Granges Narboz sont paroissiens de Pontarlier. Le 3 février 1632, les curés de Pontarlier passent un traité avec les habitants du village les autorisant à construire une chapelle puis une église. L'église actuelle Sainte-Brigitte date de 1645 pour la nef, 1815 pour le chœur et 1867 pour la tour clocher. Les vitraux de la nef, contemporains, réalisés en 1977, sont de Jacques Voitot.

Oratoire du Sacré-Cœur

Situé aux Granges Dessus il a été construit en 1948

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Granges-Narboz Blason Coupé en cime de sapin d'argent et de sinople, à l'écureuil assis, contourné, tenant une pomme de pin d'or, brochant en pointe sur le tout.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 3, Besançon, Cêtre,
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]