Châtillon-le-Duc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Châtillon-le-Duc
Châtillon-le-Duc
La fontaine ronde et l'église.
Image illustrative de l’article Châtillon-le-Duc
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Besançon-3
Intercommunalité Grand Besançon
Maire
Mandat
Catherine Botteron
2014-2020
Code postal 25870
Code commune 25133
Démographie
Population
municipale
2 040 hab. (2015 en augmentation de 7,09 % par rapport à 2010)
Densité 326 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 18′ 17″ nord, 6° 00′ 28″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 482 m
Superficie 6,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châtillon-le-Duc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châtillon-le-Duc
Liens
Site web www.chatillon-le-duc.fr
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtillon et Leduc.

Châtillon-le-Duc est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Chatillonnais et Chatillonnaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Châtillon-le-Duc est une commune franc-comtoise située à environ 8 km de Besançon, la capitale régionale. Elle fait partie du Grand Besançon au même titre que 58 autres communes.

Le vieux village est construit autour du fort datant du XIIe siècle, sur une colline surplombant la vallée de l'Ognon et les villages environnants. Au cours des dernières années, de nombreux lotissements ont vu le jour, dont certains à plusieurs kilomètres du centre car la commune est très étendue.

Situation de Châtillon-le-Duc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bussières
(Haute-Saône)
Chevroz, Devecey Rose des vents
Geneuille
Les Auxons
Miserey-Salines
N Bonnay
Tallenay
O    Châtillon-le-Duc    E
S
École-Valentin Besançon

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par le réseau urbain et périurbain Ginko.

Les lignes 20, 40, 65 et 67 desservent le village.

Le village possède 12 point d'arrêts répartis dans tout le village.


Origine du nom[modifier | modifier le code]

De nombreux villages se sont construits sur le nom de château, souvent suivi d’un suffixe, comme c’est le cas de Châtillon-le-Duc. Châtillon serait un dérivé, sans doute mérovingien, du bas latin castellum, diminutif de castrum, accompagné du suffixe -ionem. Castrum désigne d’abord tous les types de forteresse, depuis le simple donjon jusqu’à l’enceinte urbaine, puis se spécialise dans le sens de « château fort » et se réduit ensuite à celui de « grande maison de plaisance ».

Évolution de l'appellation de Châtillon-le-Duc :

  • en 967 : Villa de Catolio ;
  • en 1255 : Chastoillon ;
  • en 1300 : Castellione ;
  • en 1333 : Châtillon-les-Besançon ;
  • en 1516 : Chastillon-le-Duc ;
  • de nos jours : Châtillon-le-Duc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village tire son nom de la reconstruction du château en 1222 par Othon II de Bourgogne, duc de Méranie.

Les environs de Châtillon-le-Duc ont été fréquentés dès le Néolithique, mais son histoire se développe au Moyen Âge, grâce à sa topographie. À l'époque romaine la route Strasbourg-Vesontio (nom de Besançon à l'époque antique) qui passait le long de la vallée de l'Ognon était surveillée par les légions romaines, avec un poste sur l'éperon rocheux de Châtillon-le-Duc.

Isabelle de Chevroz, épouse de jean d'Anagrate, chevalier, léguait en 1328 les sujets qu'elle possédait à Chevroz à Jean de Châtillon, écuyer. Marguerite de Châtillon épousait Henry de Valleroy, elle était la fille d'Antoine, dit Mut, de Châtillon. Celui-ci avait épousé Catherine d'Anjeux avec qui il reprenait en 1390 ce que l'abbé de Luxeuil possédait sur son territoire. Étienne de Châtillon damoiseau, son fils, faisait hommage en 1422 à ce même monastère pour sa portion de terre à Anjeux. Étienne, qui avait servi sous la bannière du duc de bourgogne, avait épousé Jacquette, fille de Jean de Romains, écuyer. Ils eurent pour fils Jean, dit le Bon, de Châtillon-le-Duc, écuyer[2].

Durant la guerre franco-allemande de 1870, le village est l'enjeu d'un combat le 22 octobre.

La saline de Châtillon-le-Duc est exploitée à la fin du XIXe siècle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Châtillon-le-Duc
Période Identité Étiquette Qualité
1977 1995 François-Xavier Joubert    
1995 2008 Jean-Marie Delachaux SE Documentaliste
2008 en cours Catherine Botteron[3] UMP-LR Cadre dans l'immobilier

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 2 040 habitants, en augmentation de 7,09 % par rapport à 2010 (Doubs : 1,76 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
271278302265276268283293291
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
261254238240335352439376296
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
275284264238247237246260296
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
2975579961 3341 5681 8341 9801 9051 985
2015 - - - - - - - -
2 040--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sur les hauteurs du village se situe l'unique vierge de Châtillon-le-Duc.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le village est agrémenté du collège Claude Girard.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Industrie et Commerce[modifier | modifier le code]

La maison horlogère Dodane (Anode Sarl) y possède des ateliers.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean Baptiste Guillaume, Histoire généalogique des sires de Salins au comté de Bourgogne, édition Jean-Antoine Vieille, 1757, p. 27 à 28. books.google.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]