Bonnevaux (Doubs)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnevaux.

Bonnevaux
Bonnevaux (Doubs)
Vue générale depuis la côte de Bonnevaux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Pontarlier
Canton Frasne
Intercommunalité Communauté de communes du plateau de Frasne et du val du Drugeon
Maire
Mandat
Jean-Louis Néault
2014-2020
Code postal 25560
Code commune 25075
Démographie
Gentilé Bonnevaliens
Population
municipale
379 hab. (2016 en augmentation de 11,14 % par rapport à 2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ nord, 6° 11′ est
Altitude Min. 826 m
Max. 1 097 m
Superficie 16,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Bonnevaux

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Bonnevaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bonnevaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bonnevaux

Bonnevaux est une commune française située dans le département du Doubs, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Bonnevaliens et Bonnevaliennes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bonesvaux en 1304 ; Bonevaux en 1352 ; Bonneval en 1375 ; Bonnevaus en 1629[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bief-du-Fourg (Jura) Frasne, Bouverans Rose des vents
Mignovillard (Jura) N
O    Bonnevaux    E
S
Vaux-et-Chantegrue

Histoire[modifier | modifier le code]

Bonnevaux tirait son nom de « Bonna Vallis ». Les premiers documents traitant du village datent de 1250 où Amauri III de Joux, après ses guerres contre Jean de Chalon l'Antique, reconnaissait ce dernier comme suzerain du fief de Bonneval entre autres. Un titre antérieur contient la reconnaissance d'Henry de Joux et de Guillauma sa femme, de la tenue du fief des châteaux de Joux, d'Usie, de Bonnevaux et de Dommartin ainsi que de ce qu'elle possédait à Levier et à Boujailles. En 1344, Hugues de Blanay, seigneur de Joux, relâchait à Jean II de Chalon-Arlay la ville de Bonnevaux avec ses dépendances. Le sire de la maison de Chalon-Arlay accordait aux habitants le droit d'usage dans les Bois-de-la-Côte, cette permission était renouvelée par Béatrix de Vienne en 1324 et en 1368 par Hugues II de Chalon-Arlay. Jean II de Chalon-Arlay avait affranchi Aymon et Pernet en 1336 en remerciement des bons services qu'ils lui avaient rendu. En 1369 et en 1426, la même faveur était accordée à Pierre Roillet et à Oudette Lambert, puis en 1430 à Jean et Jeannin dit Freschet[3].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours
(au 9 décembre 2014)
Jean-Louis Néault[4] DVG Retraité Fonction publique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2016, la commune comptait 379 habitants[Note 1], en augmentation de 11,14 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
372332431350424532507569458
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
371359378362343349343346403
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
383394363327296284249240277
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
263246218230224260280346372
2016 - - - - - - - -
379--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le nom des habitants du 25 - Doubs - Habitants », sur www.habitants.fr (consulté le 16 novembre 2017)
  2. Jean COURTIEU, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 1, BESANÇON, CÊTRE,
  3. Recherches historiques sur la ville et l'arrondissement de Pontarlier
  4. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Ignace Joseph Bourgon, Recherches historiques sur la ville et l'arrondissement de Pontarlier, 1841, p. 318 à 321 books.google.fr

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]