Port-sur-Saône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Port-sur-Saône

Diverses vues de Port-sur-Saône.
Port-sur-Saône vue sur le centre 2.jpg
Port-sur-Saône Chapelle de Saint-Valère.JPG Saône à Port-sur-Saône.jpg
Port de Port-sur-Saône.jpg Port-sur-Saône Grand pont.jpg Eglise Saint-Etienne de Port-sur-Saône 3.jpg
Port-sur-Saône mairie 2.jpg Port-sur-Saône bâtiment.jpg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Port-sur-Saône
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Saône
Maire
Mandat
Jean-Paul Mariot
2014-2020
Code postal 70170
Code commune 70421
Démographie
Gentilé Portusiens
Population
municipale
3 026 hab. (2015 en augmentation de 1,2 % par rapport à 2010)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 21″ nord, 6° 02′ 43″ est
Altitude Min. 206 m
Max. 337 m
Superficie 24,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Port-sur-Saône

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Port-sur-Saône

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Port-sur-Saône

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Port-sur-Saône
Liens
Site web ville-port-sur-saone.fr

Port-sur-Saône est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont les Portusiens.

Fondée pendant l'époque romaine sous le nom de Port-Abucin, le bourg de Port se développe grâce à situation sur la Saône, tout en laissant plusieurs vestiges de cette époque. Durant la période médiévale, plusieurs seigneurs se partagent les terres de Port-sur-Saône ; la ville acquiert petit à petit de l'importance.

Aujourd'hui, la ville tire profit de sa situation géographique dans le cadre d'aménagement du territoire tout en développant son patrimoine culturel par le biais de son festival annuel, ses établissements et ses jumelages internationaux.

Port-sur-Saône est situé à 14 kilomètres au nord-ouest de Vesoul.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Saône à Port-sur-Saône.

Localisation[modifier | modifier le code]

Port-sur-Saône se trouve à l'intersection de deux grandes voies essentielles de circulation dans le département, la route nationale 19 d'est en ouest et la rivière de la Saône du nord au sud. En 2017, des travaux pour le contournement de la ville par le nord ont commencé et doivent se terminer en 2020.

Le territoire communal a une superficie de 24.59 km². Son altitude minimale est de 206 mètres et son altitude maximale est de 337 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Saône comprend plusieurs îles au sein du territoire de Port-sur-Saône. Au milieu de la commune, se trouve l'île du Moulin, qui s'étend sur près d'un kilomètre. On compte aussi 2 autres îles plus petites : l'île Beleau, située au nord de la ville, à la limite de Chaux-lès-Port, et l'île Gilley, localisée entre les communes de Port-sur-Saône et de Vauchoux.

La ville compte un port fluvial de fret et de plaisance, localisé sur un bras de la rivière.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Le quartier de Saint-Valère.

Le territoire de Port-sur-Saône se compose de plusieurs quartiers et hameaux[1] :

  • Bourg principal, constitue le centre de Port-sur-Saône, ainsi que le secteur "Plage".
  • Saint-Valère, situé directement au-delà du pont de la Saône, à l'ouest
  • Le Magny, quartier situé au sud de Saint-Valère
  • Île du Moulin, située au centre de la ville, entre les deux principales zones d'urbanisation de la ville, compte quelques habitations
  • Remaucourt, petit hameau localisé au nord de Saint-Valère
  • La Maladrière, lieu-dit situé à l'extrème sud de l'île du Moulin.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chargey-lès-Port Conflandey Chaux-lès-Port Rose des vents
Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin N Villers-sur-Port, Bougnon, Grattery
O    Port-sur-Saône    E
S
Ferrières-lès-Scey Vauchoux Scye

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comté de Port.

La ville de Port-sur-Saône a été fondé il y a environ 1500 ans, sous le nom de Port Abucin. Une voie romaine passait sur le site de Port[2]. Par la suite, Port-sur-Saône devient la capitale du comté de Port, vaste territoire qui correspondait approximativement à l'actuel département de la Haute-Saône.

Au XIIIe siècle, Jean III de Vergy possédait la moitié des terres de Port en fief du domaine des comtes de Bourgogne. C'est en 1263 que la comtesse Alix et Hugues de Chalon achetèrent l'autre moitié du village. Port-Sur-Saône fut divisée en deux seigneuries jusqu'en 1789[2].

La batellerie fut une activité importante et nécessaire au transport des produits agricoles ou manufacturés de la région. Au XVIe siècle s'est ajoutée l'industrie du fer et du moulin. L'ancien moulin Triquet était au début du XXe siècle le premier moulin de France par sa production.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La carte du canton de Port-sur-Saône, en Haute-Saône

Port-sur-Saône fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

La commune était depuis 1801 le chef-lieu du canton de Port-sur-Saône[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le territoire de ce canton s'est agrandi, passant de 17 à 46 communes et Port-sur-Saône en est désormais le bureau centralisateur.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était le siège de la communauté de communes de la Saône jolie, créée en 1992.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010[4] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyant d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants, les communautés de communes : Agir ensemble, La Saône jolie, Les Six Villages et les communes isolées de Bourguignon-lès-Conflans, Breurey-lès-Faverney et Vilory ont été regroupées pour former le la communauté de communes Terres de Saône, dont Port-sur-Saône est désormais le siège.

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Port-sur-Saône dépend de plusieurs juridictions situées à Vesoul : tribunal de grande instance, tribunal d'instance, tribunal de commerce, de tribunal correctionnel, tribunal de police, tribunal paritaire des baux ruraux, tribunal des affaires de Sécurité sociale, tribunal pour enfants, conseil de prud'hommes et de la cour d'assises. Par ailleurs, la commune dépend du tribunal administratif et de la cour d'appel de Besançon ainsi que de la cour administrative d'appel de Nancy[5].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 mars 1971 Pierre Richard    
mars 1971 1980 ?    
1980 mars 1989 Pierre Richard    
mars 1989 en cours
(au 25 août 2016)
Jean-Paul Mariot PS Cadre bancaire retraité
Député de la 3e circonscription de la Haute-Saône (1997 → 2002)
Conseiller général puis départemental de Port-sur-Saône (1994 → )
Président de la CC Terres de Saône (2014 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[6],[7]

Jumelages et partenariats[modifier | modifier le code]

La municipalité entretient plusieurs coopérations internationales[8] :

On compte aussi quelques relations d'amitié :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2015, la commune comptait 3 026 habitants[Note 1], en augmentation de 1,2 % par rapport à 2010 (Haute-Saône : -0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 8581 9142 0042 0231 8972 0382 0022 0651 954
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7901 9441 9321 7852 0121 8771 7601 7981 686
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 9031 8731 8711 6671 6831 6841 6671 6911 883
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 7252 0562 4822 6422 5212 7732 9272 9482 969
2013 2015 - - - - - - -
3 0413 026-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune compte deux écoles primaires : l'école Louis-Pergaud et l'école Saint-Valère (totalement réalisée en bois de chêne et de sapin)[12].

Les enfants de Port-sur-Saône sont affiliés au collège de Scey-sur-Saône.

Le territoire de Port compte une exploitation agricole de 243 hectares appartenant au centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles de Haute-Saône[13].

Festivités[modifier | modifier le code]

Feux d'artifice de Port-sur-Saône

Le Festival international de folklore est un événement se déroulant annuellement à Port-sur-Saône. Des spectacles de musique, de chant et de danse ainsi que des défilés sont organisés. Alliant la représentation des cultures et des traditions de multiples nations, l'événement attire chaque année plus de 20 000 spectateurs. Créé en 1989 par la ville avec l'aide de l'Association Culture et Loisirs, le festival se déroule chaque année en août. À partir de 1996, six nations sont invitées au festival et dès 1999, douze nations sont accueillies. Depuis 2004, le festival appartient au Conseil International des Organisateurs de Festival de Folklore[14],[15].

Tous les ans, au 14 juillet, la ville organise des feux d'artifice.

Santé[modifier | modifier le code]

A Port-sur-Saône, se trouvent différents professionnels de la santé : orthophoniste, nutritionniste, dentiste, médecins généralistes, kinésithérapeutes, Infirmières[16]...

L'hôpital le plus proche de Port est le site de Vesoul du groupe hospitalier de la Haute-Saône.

Sport[modifier | modifier le code]

Les terrains de football

La ville compte plusieurs clubs sportifs dont le club de football du Club Sportif Portusien, le Tennis club, Basket Club Portusien, l'Association Portusienne de Badminton[17].

De même, on dénombre plusieurs équipements sportifs tels que deux terrains de football, l'un en pelouse naturel, l'autre en stabilisé, un terrain de pétanque doté de 75 cadres, un boulodrome couvert, un skatepark, un terrain de moto-cross ainsi qu'une piscine communautaire. Le gymnase Pierre-Richard, principale salle de sport de la commune avec une superficie de 800 m², permet la pratique de plusieurs sports tels que le judo, le basket-ball, le badminton et la gymnastique[18].

Économie[modifier | modifier le code]

Port-sur-Saône accueille le siège social de l'entreprise Euroserum, 3e producteur mondial de lactosérum en poudre et filiale du groupe coopératif Sodiaal.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Étienne.

L'église Saint-Étienne est le principal monument religieux de Port-sur-Saône. D'architecture classique, sa construction débuta en 1782 par l'ingénieur Thierry et l'entrepreneur Duchanoy ; elle fut terminée en 1787 par l'architecte vésulien Pambet. Elle est inscrite monument historique depuis 1946[19].

La chapelle de Saint Valère est localisée au hameau de Saint-Valère. Elle a été édifiée en 1845 et désacralisée en 1996. Depuis cette date, la chapelle accueille des expositions artistiques (l'espace d'exposition est d'environ 140 m2)[19].

Quelques vestiges de l'ancien prieuré de Cluny demeurent dans le centre de Port.

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Pont de Port-sur-Saône

L'histoire a laissé quelques témoignages du passé dans le cadre civil : restes d'une tour médiévale du XIIe siècle, maisons des XVIe et XVIIe siècles aux porches remarquables.

Le pont de Port-sur-Saône date du XVIIIe siècle, il a été construit entre 1750 et 1758 par l'ingénieur Jean Querret. Il est formé de neuf arches et remarquable par sa longueur et sa solidité. Au milieu du pont, on peut lire sur le garde-fou une inscription datant de la Révolution : « Malheur à vous aristocrates ». Il remplace un ancien pont médiéval en bois qui fut démoli[19].

Autres monuments[modifier | modifier le code]

La ville compte une « Auberge de Jeunesse » construite en bois dont les matériaux de construction ont été ramenés de l'exposition universelle de 1937 à Paris. Restaurée au début des années 2000, elle sert aujourd'hui de structure d'hébergement aux vacanciers et touristes[19].

Par ailleurs, à Port-sur-Saône, on recense toutes sortes de monuments comme notamment 7 croix ou calvaires mais aussi des divers monuments ornementaux tels que les statues du 3ème millénaire, sculptures en bronze représentant 3 personnages sur des bancs, la fresque des droits de l'homme, réalisée en novembre 1990 sur la place de l'église. Plusieurs lavoirs et fontaines sont également dénombrés à Port[19].

Sur l'île du Moulin, on compte un ancien bureau d'octroi.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Sites naturels[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle nationale de la grotte du Carroussel est une aire naturelle située à cheval sur les communes de Conflandey et de Port-sur-Saône. Protégée depuis le 27 mars 1990, elle s'étend sur une superficie de 2.3 hectares.

Au lieu-dit de la Maladière se trouve un parc à daims de 7 hectares, entouré d'un sentier pédestre[20].

Établissements culturels et festifs[modifier | modifier le code]

Salle Saônexpo

La principale salle événementielle à Port est la salle Saônexpo, édifiée en 2004. Cet établissement accueille régulièrement des artistes de notoriété régionale et nationale[21].

La municipalité compte aussi d'autres salles, utilisé par les associations locales ou par des particuliers : la salle des Halles, la salle des Bâteliers, inaugurée le 30 avril 2000 et la salle Patrick Jobelot, inaugurée le 24 janvier 1998.

On trouve aussi une médiathèque comptant plus 4 000 références, divisée en 3 sections[22].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à Port-sur-Saône[modifier | modifier le code]

Nés à Port-sur-Saône
Décédés à Port-sur-Saône
Autres
  • Maxime Boccon (né en 1974), ancien kayakiste professionnel, a débuté au club de canoë-kayak de Port-sur-Saône
  • Oumar Camara, sculpteur ivoirien.
  • Albert Decaris (1901-1988), artiste qui a réalisé des fresques dans la ville.
  • Gilberte Lavaire (1922-1944), résistante française, agent de liaison du colonel Fabien, a vécu à Port-sur-Saône avec sa famille.
  • Jean-Paul Mariot (né en 1948), maire de Port-sur-Saône, né à Vesoul.

Port-sur-Saône dans les arts[modifier | modifier le code]

Le peintre Jules-Alexis Muenier, né en 1863 et décédé en 1942, élève du maître vésulien Jean-Léon Gérôme, a réalisé deux tableaux représentant la ville de Port-sur-Saône. Sur les deux œuvres, on y voit la Saône au premier plan ainsi que l'église Saint-Étienne au second plan.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason De gueules à la porte ouverte à deux battants d’argent ferrés de sable, soutenue d’une rivière courante en fasce ondée aussi d’argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte de Port-sur-Saône ».
  2. a et b « Histoire », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 9 août 2016).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  5. « Juridictions de Port-sur-Saône », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 23 août 2017).
  6. Ph.B., « Port-sur-Saône - Le maire sortant décroche son cinquième mandat avec 52 % : Mariot dès le premier tour », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  7. « Le nouveau conseil élit Jean-Paul Mariot », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  8. « Jumelages », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 23 août 2017).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. « Écoles », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 23 août 2017).
  13. « Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricoles », sur http://www.epl.vesoul.educagri.fr/ (consulté le 23 août 2017).
  14. « Festival International de Folklore », sur http://www.festivalportsursaone.com/ (consulté le 14 mai 2014).
  15. « Festival de Folklore », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 14 mai 2014).
  16. « Professionnels de la santé », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 23 août 2017).
  17. « Associations sportives », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/content/view/80/153/ (consulté le 23 août 2017).
  18. « Gymnase Pierre-Richard », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 23 août 2017).
  19. a, b, c, d et e « Patrimoine », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 9 août 2016).
  20. « Parc à daims », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/content/view/87/132/ (consulté le 23 août 2017).
  21. « Salle Saônexpo », sur https://saonexpo.jimdo.com/ (consulté le 23 août 2017).
  22. « Médiathèque », sur http://www.ville-port-sur-saone.fr/ (consulté le 23 août 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]