Birds of Prey (film, 2020)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Birds of Prey
(et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn)
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo francophone du film.

Titre original Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn)
Réalisation Cathy Yan
Scénario Christina Hodson
Acteurs principaux
Sociétés de production DC Films
LuckyChap Entertainment
Kroll & Co. Entertainment
Clubhouse Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 109 minutes
Sortie 2020

Série l'univers cinématographique DC

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Birds of Prey (et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn) (Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn)) est un film américain réalisé par Cathy Yan et sorti en 2020.

Huitième production de l'univers cinématographique DC, il s'agit d'un film centré à la fois sur le personnage d'Harley Quinn, dont la version cinéma a été introduite en 2016 dans le film Suicide Squad, et sur l'équipe des Birds of Prey de l'éditeur DC Comics.

Écrit par Christina Hodson, le film traite de l'émancipation d'Harley Quinn à la suite de sa séparation d'avec le Joker. Au cours de cette aventure, elle croisera le chemin de trois femmes (Huntress, Black Canary et Renee Montoya) qui formeront le futur trio « Birds of Prey », et avec qui elle va affronter le sadique Black Mask.

Lors de sa sortie, le film reçoit des critiques majoritairement positives, recevant des éloges pour la réalisation de Yan, sa direction artistique, son humour ainsi que pour les performances de Margot Robbie et Ewan McGregor, devenant ainsi le troisième film de l'univers cinématographique DC le mieux reçu par la critique américaine d'après le site Rotten Tomatoes[1].

Au box-office, bien que le film réalise une performance en dessous des estimations, il réalise des scores corrects, principalement à l'international, et rembourse son budget compris entre 82 et 100 millions de dollars après sa première semaine d'exploitation[2],[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après sa séparation d'avec le Joker, Harley Quinn décide de s'émanciper et de prendre son indépendance. Mais maintenant qu'elle n'est plus sous la protection du célèbre Clown Prince du Crime, Harley se rend compte que beaucoup de monde veut sa peau à Gotham City et qu'ils peuvent maintenant s'attaquer à elle sans risque de représailles. Parmi ses ennemis, Roman Sionis, le Masque noir, gérant narcissique et sadique d'un club de la ville, qui en veut particulièrement à Harley depuis qu'elle a brisé les jambes de son chauffeur.

Alors que Roman souhaite tuer Harley, cette dernière propose de lui rendre service et de retrouver pour lui la jeune Cassandra Cain, une orpheline ayant volé un diamant contenant la fortune d'une famille de mafieux ayant été abattue, les Bertinelli. Mais quand Harley retrouve Cassandra, elle se prend d'affection pour la jeune fille et la prend sous son aile.

De son côté, Renee Montoya, une détective de la ville, fait tout son possible pour faire arrêter Roman. Elle essaye de recruter Dinah Lance, le Canari noir, une chanteuse du night-club de Roman récemment promue au poste de chauffeur, comme taupe. Mais Dinah, qui cache des capacités méta-humaines, ne souhaite pas devenir une héroïne, ce chemin ayant causé la mort de sa mère quand elle était enfant.

Parallèlement, un mystérieux tueur armé d'une arbalète rôde dans Gotham City pour assassiner des mafieux et pourrait bien avoir un lien avec cette sombre affaire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Margot Robbie, l'interprète d'Harley Quinn, est à l'origine du projet qu'elle produit.

En mai 2016, deux mois avant la sortie de Suicide Squad, Warner Bros. annonce des films centré sur Harley Quinn et d'autres personnages féminins de l'univers DC, comme Barbara Gordon / Batgirl ou l'équipe des Birds of Prey. Margot Robbie est alors annoncée pour reprendre son rôle de Harley Quinn et également comme productrice[5],[6]. La scénariste britannique Christina Hodson est annoncée en novembre 2016 à l'écriture d'un film mettant en scène à la fois Harley Quinn et les Birds of Prey[7]. Il s'agit de la seconde production à mettre en avant à la fois l'équipe et la super-vilaine après la série télévisée Les Anges de la nuit qui les voyait s'affronter.

Dans un premier temps, il était prévu que Margot Robbie reprît le rôle d'Harley dans un film centré sur les Sirènes de Gotham avec Catwoman et Poison Ivy. Mais durant ses recherches sur l'univers de l'éditeur, elle fit la découverte de l'équipe des Birds of Prey, moins connue du grand public. Robbie décida d'utiliser la notoriété d'Harley pour introduire ces personnages au cinéma[8]. Elle expliqua également trouver intéressant de faire un film mettant en scène Harley et d'autres personnages dans l'optique où Harley Quinn est connue pour ses nombreuses interactions avec les multiples personnages de l'univers de DC Comics. Le développement du film sur les Sirènes fut alors repoussé pour ce nouveau projet. Pour l'actrice et productrice, il était également important pour le projet d'avoir une femme à la réalisation[9].

Après presque deux ans à développer le projet avec Margot Robbie, Warner Bros. annonce l'arrivée de Cathy Yan à la réalisation en avril 2018, faisant d'elle la première réalisatrice féminine d'origine asiatique en charge d'un tel projet[10].

La production de la suite de Suicide Squad dans laquelle Robbie devait reprendre le personnage d'Harley est alors repoussée par le studio[11]. Il est également dévoilé qu'une première version du scénario mettait en scène le Pingouin comme antagoniste principal, néanmoins, Warner Bros. demanda à l'équipe de changer de direction, préférant que le personnage soit introduit dans un film centré sur Batman[12].

La préproduction du film démarre en juillet 2018[13]. Margot Robbie dévoile alors que le film s'intitulera Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn) et qu'il bénéficiera d'un budget plus léger que les autres productions du genre[14].

Par la suite, Black Canary et Huntress sont confirmé comme les membres des Birds of Prey qui apparaîtront dans le film. Batgirl, le troisième membre du trio, sera absente en raison du développement d'un film centré sur elle. Cassandra Cain et Renee Montoya, deux personnages qui ne font pas partie de l'équipe dans les comics, sont également annoncés dans le film[15]. Le personnage de Black Mask est également annoncé comme antagoniste[16]

Peu avant la sortie du film, la Motion Picture Association of America classe le film « R » (interdit aux jeunes de moins de 17 ans non accompagné). Il s'agit du premier film de l'univers cinématographique DC à bénéficier de cette classification[17].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Jurnee Smollett-Bell et Mary Elizabeth Winstead interprètent respectivement Black Canary et Huntress, les deux membres des Birds of Prey qui apparaissent dans le film.

En août 2018, Alexandra Daddario, Jodie Comer, Blake Lively et Vanessa Kirby expriment leur intérêt pour le film[18],[19]

Janelle Monáe, Gugu Mbatha-Raw et Jurnee Smollett-Bell sont envisagées pour incarner Black Canary, alors que Sofia Boutella, Margaret Qualley, Mary Elizabeth Winstead et Cristin Milioti le sont pour Huntress. Justina Machado et Roberta Colindrez sont testées pour le rôle Renee Montoya pendant que la production annonce la recherche d'une jeune actrice d'origine asiatique pour le personnage de Cassandra Cain[20].

En septembre 2018, Jurnee Smollett-Bell et Mary Elizabeth Winstead sont respectivement confirmées dans les rôles de Black Canary et Huntress[21]. Le même mois, il est révélé qu'Ewan McGregor et Sharlto Copley sont envisagés pour incarner Black Mask[22].

En octobre 2018, Rosie Perez est confirmée dans le rôle de Renee Montoya[23]. Le mois suivant, Ewan McGregor est confirmé dans le rôle de Black Mask[24] et la jeune inconnue, Ella Jay Basco, rejoint ensuite la distribution pour camper Cassandra Cain[25].

Par la suite, Chris Messina décroche le rôle de Victor Zsasz[26]. Il est ensuite rejoint par divers acteurs dont Ali Wong, Steven Williams, Derek Wilson, Dana Lee, François Chau et Matthew Willig[27],[26].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute à Los Angeles en Californie le , sous le titre de travail Fox Force Five[28],[29],[30]. Il a également eu lieu au Warner Bros. Studios à Burbank, toujours en Californie[31].

Le tournage était également prévu à Atlanta et Savannah dans l'État de Géorgie mais il se déroula finalement entièrement en Californie à la suite d'un crédit d'impôt offert par l'état au film[32]. Il s'est terminé le [33].

Le , l'équipe entame le tournage de scènes supplémentaires, principalement des scènes d'actions. Le réalisateur Chad Stahelski et son équipe de cascadeurs ont rejoint la production en tant que seconde équipe pour aider Cathy Yan dans la réalisation de ses nouvelles scènes[34]

Musique[modifier | modifier le code]

En , il est annoncé que Daniel Pemberton composera la musique du film[35].

En , les chanteuses Megan Thee Stallion et Normani annoncent la sortie d'une chanson intitulée Diamonds, spécialement composée pour le film. Par la suite, la chanteuse Doja Cat dévoile également l'enregistrement d'une chanson pour le film, Boss Bitch. Ces deux chansons sont issu d'un album composé de chansons originales inspirées par le film et sorti le [36].

Birds of Prey
The Album

Bande originale de divers artistes
Sortie
Enregistré 2019
Durée 42:52
Genre
Format
Producteur
Label Atlantic

Singles

  1. Diamonds
    Sortie :
  2. Joke's On You
    Sortie :
  3. Boss Bitch
    Sortie :
  4. Sway With Me
    Sortie :
Liste des titres
No TitreArtiste Durée
1. Boss BitchDoja Cat 2:14
2. So ThickWhipped Cream feat. Baby Goth 2:11
3. DiamondsMegan Thee Stallion et Normani 3:19
4. Sway With MeSaweetie et Galxara 2:48
5. Joke's On YouCharlotte Lawrence 3:04
6. SmileMaisie Peters 2:37
7. Lonely GunCyn 2:37
8. Experiment On MeHalsey 3:34
9. DangerJucee Froot 2:27
10. Bad MemoryK.Flay 2:54
11. Feeling GoodSofi Tukker (en) 3:02
12. Invisible ChainsLauren Jauregui 3:30
13. It's a Man's Man's Man's WorldJurnee Smollett-Bell en tant que Black Canary 2:56
14. I'm Gonna Love You Just A Little More BabySummer Walker 2:53
15. Hit Me with Your Best ShotAdona 2:50
42:52

Un second album, contenant les compositions de Daniel Pemberton pour le film, est sorti le .

Birds of Prey
(and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn)
Original Motion Picture Score

Bande originale de Daniel Pemberton
Sortie
Enregistré 2019
Durée 62:00
Genre Musique de film
Format
Compositeur Daniel Pemberton
Label WaterTower Music
Liste des titres
No Titre Durée
1. Flying High (Birds of Prey) 1:54
2. The Fantabulous Emancipation Explosion 1:32
3. Harley Quinn (Danger Danger) 3:06
4. Birds of Prey 2:16
5. Harley Gogo Agogo 1:56
6. The Black Mask Club 1:54
7. Sotlen Diamond 1:55
8. Bad Ass Broad (Whistle MF) 3:07
9. Lonely in Gotham 0:51
10. Black Canary Echo 1:09
11. The Bertinelli Massacre (The Huntress Story) 2:29
12. Bump It! 2:20
13. Roman Sionis 2:42
14. Lockdown 2:28
15. Bruce and the Beaver 1:26
16. Lotus Flower 1:41
17. Femme Fatale 0:19
18. Breakout! 4:21
19. The Bertinelli Revenge 1:57
20. I Want to Kill You Because I Can 3:13
21. Zsasz Showdown 2:31
22. Work Together 2:05
23. Battle Commence 2:34
24. Fight Together (Birds of Prey) 4:59
25. Founders Pler 1:46
26. Roller vs Rollers 3:27
27. The Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn 2:03
62:00

Sortie[modifier | modifier le code]

Marketing[modifier | modifier le code]

Pour promouvoir le film, des événements sont organisés par Warner Bros. dans plusieurs pays. Le , un événement spécial intitulé Harleywood et avec la présence des acteurs s'est déroulé au Hollywood and Highland Center, décoré à l'image de l'univers du film pour l'occasion[37]. Par la suite, une avant-première avec la présence du trio principal s'est déroulée à Mexico le . Le lendemain, l'avant-première mondiale officielle du film s'est déroulée à Londres au cinéma BFI IMAX, avec la présence des acteurs[38].

Un troisième événement est également organisé en France au Palais des festivals et des congrès de Cannes. Intitulé Le Festival de Quinn, en référence au célèbre Festival de Cannes, cet événement a servi d'avant-première française au film[39].

Quelques jours après la sortie du film, Warner Bros. autorise certaines chaînes de cinéma américaines à présenter le film sous le titre Harley Quinn: Birds of Prey sur leurs plateformes de ventes de billets en ligne. Cette autorisation est une réponse aux résultats moyens du film lors de son premier week-end d'exploitation, ainsi que pour renforcer sa visibilité, certains spectateurs ne connaissant pas l'équipe des Birds of Prey, ni compris son lien avec Harley Quinn[40].

Sortie numérique[modifier | modifier le code]

Le , Warner Bros. annonce avancer la sortie numérique du film au aux États-Unis, soit seulement 46 jours après sa sortie dans le pays. Il n'existe pas de chronologie des médias précise aux États-Unis néanmoins, les sorties numériques se font généralement plusieurs mois après la sortie au cinéma[41].

Cette décision exceptionnelle est mise en place en raison de la pandémie de COVID-19, qui a entraîné la fermeture de plusieurs cinémas dans le pays[41].

En France, le CNC autorise également Warner Bros., à titre dérogatoire, à sortir le film en format numérique le , soit deux mois après sa sortie dans le pays. Normalement, les films sont autorisés à sortir en vidéo uniquement quatre mois après leur sortie au cinéma. Cette décision est également due au COVID-19 et à la fermeture des cinémas à la suite du confinement de la population[42].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Birds of Prey
(et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn)
Score cumulé
SiteNote
Metacritic60/100[43]
Rotten Tomatoes78 %[1]
Allociné2.5 étoiles sur 5[44]
Compilation des critiques
PériodiqueNote
20 Minutes4 étoiles sur 5
Bande à part4 étoiles sur 5
Le Journal du Geek4 étoiles sur 5
Critikat3 étoiles sur 5
Écran Large3 étoiles sur 5
Première3 étoiles sur 5
CinéSéries3 étoiles sur 5
Le Monde2 étoiles sur 5
Les Fiches du cinéma2 étoiles sur 5
Libération2 étoiles sur 5
Le Figaro1 étoiles sur 5
Le Parisien1 étoiles sur 5
Télérama1 étoiles sur 5

Aux États-Unis, le film reçoit un accueil majoritairement positif de la part des critiques. Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient un score de 78 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,73/10 sur la base de 292 critiques positives et 82 négatives, lui permettant d'obtenir le label « Frais », le certificat de qualité du site[1].

Le consensus critique établi par le site résume que « avec une nouvelle perspective, de nouveaux personnages et beaucoup d'action, le film arrive à capturer l'esprit anarchique et coloré de la Harley Quinn de Margot Robbie ». Parmi les critiques positives, de nombreuses encensent la direction artistique du film réalisé par Cathy Yan. L'humour ainsi que les performances de Margot Robbie et Ewan McGregor sont également salués. Du côté des critiques négatives, la violence ainsi qu'un manque de profondeur lui sont reprochés[1].

La réception critique du film lui permet de devenir la troisième production de l'univers cinématographique DC la mieux reçue par la critique américaine sur Rotten Tomatoes, derrière Shazam! et Wonder Woman[45].

Sur un autre site agrégateur de critiques, Metacritic, le film obtient un score positif de 60/100 sur la base de 59 critiques collectées[43]. Du côté des spectateurs, ceux interrogés par PostTrak, un service de sondage très reconnu par l'industrie cinématographique américaine, lui donnent la note moyenne de 4/5 avec 61 % prêts à le recommander[46].

En France, le film rencontre un accueil plus froid. Malgré des critiques positives similaires à celles américaines (20 Minutes, Critikat, Écran Large ou encore Première), la critique française est plus dure avec le film, offrant des avis majoritairement mitigés voir négatifs sur le film[44].

Par exemple, pour Le Journal du Geek, le film est une réussite et une relecture audacieuse du personnage, délicieusement trash et loufoque[47]. En revanche pour Le Parisien il déçoit par sa pauvreté scénaristique et son ton bien trop blagueur[48]. Pour CinéSéries le film a le mérite d'être divertissant et parvient à divertir efficacement grâce aux idées délirantes d'Harley Quinn. Néanmoins, le site juge que le film aurait pu bénéficier d'un peu plus de folie[49].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 1 040 500 entrées 6[50]
Drapeau des États-Unis États-Unis 84 158 461 $ 6[2],[3]
Alt=Image de la Terre Mondial 201 858 461 $ -[2],[3]

  • Aux États-Unis, l'exploitation du film est également interrompue après seulement six semaines, toujours à cause du COVID-19. En effet, même si aucune mesure de confinement n'était en place dans le pays à ce moment, la fermeture des salles de cinéma fut décidée pour des raisons de prévention[52].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce titre est utilisé uniquement à des fins promotionnelles sur les plateformes de ventes de certaines chaînes de cinémas américaines afin d'assurer la visibilité du film.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Birds of Prey sur Rotten Tomatoes », sur rottentomatoes.com,
  2. a b c et d (en) « Birds of Prey sur Box Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le 5 mars 2020)
  3. a b et c (en) « Birds of Prey sur The Numbers », sur The Numbers (consulté le 5 mars 2020)
  4. « Fiche doublage du film (français de France) », sur RS Doublage
  5. (en) Borys Kit, « Harley Quinn Movie in the Works at Warner Bros. With Margot Robbie (Exclusive) » [archive du ], The Hollywood Reporter, (consulté le 17 juin 2018)
  6. (en) Graeme McMillan, « Which DC Heroes Could Join Harley Quinn in a Spinoff Movie? » [archive du ], The Hollywood Reporter, (consulté le 25 juin 2018)
  7. (en) Umberto Gonzalez, « Harley Quinn-Birds of Prey Movie's Screenwriter Revealed (Exclusive) » [archive du ], TheWrap, (consulté le 16 décembre 2017)
  8. « Why Margot Robbie chose Birds of Prey over Gotham City Sirens », sur looper.com, (consulté le 12 mars 2020)
  9. (en) Haleigh Foutch, « The Harley Quinn Spinoff Might Be an "R-Rated Girl Gang Film," Says Margot Robbie » [archive du ], Collider, (consulté le 16 juin 2018)
  10. (en) Mike Fleming Jr, « Cathy Yan Is Warner Bros' Choice To Direct Margot Robbie In Next Harley Quinn Film » [archive du ], sur Deadline.com, (consulté le 17 avril 2018)
  11. (en) Sebastian Peris, « DC's 'Birds Of Prey' Film Moves 'Suicide Squad 2' Out Of 2018 Shoot », HeroicHollywood, (consulté le 26 juin 2018)
  12. (en) Mark Hughes, « The Truth About The Latest Batman Movie Rumors », sur Forbes, (consulté le 17 janvier 2019)
  13. (en) Dominic Patten, « Gary Oldman's 'Flying Horse,' Margot Robbie's 'Birds Of Prey' & Ben Affleck's 'Has-Been' Among 19 Films Snaring California Tax Incentives » [archive du ], The Hollywood Reporter, (consulté le 9 août 2018)
  14. (en) Aaron Couch, « Margot Robbie Reveals Full 'Birds of Prey' Title: 'The Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn' », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 20 novembre 2018)
  15. (en) Umberto Gonzalez, « 'Birds of Prey' Revealed: Margot Robbie Film Will Feature Black Canary, Huntress, Cassandra Cain, Renee Montoya (Exclusive) » [archive du ], The Wrap, (consulté le 19 juillet 2018)
  16. « Birds of Prey : et le super-méchant face à Margot Robbie sera… », sur Allociné, (consulté le 24 janvier 2019)
  17. « Birds of Prey : Le film sera Rated-R », sur dcplanet.fr, (consulté le 22 décembre 2019)
  18. (en) Marc Christopher, « WB's Wish-list of Actresses for Margot Robbie's 'Birds of Prey' movie Revealed » [archive du ], Geeks Worlwide, (consulté le 3 août 2018)
  19. (en) Gary Collinson, « Rumour: Alexandra Daddario, Jodie Comer and Vanessa Kirby on the shortlist for DC's Birds of Prey » [archive du ], Flickering Myth, (consulté le 26 août 2018)
  20. (en) Anthony D'Alessandro, « 'Birds Of Prey' Actresses In The Mix: Sofia Boutella, Mary Elizabeth Winstead, Justina Machado & More » [archive du ], sur Deadline Hollywood, (consulté le 20 septembre 2018)
  21. (en) Justin Kroll, « ‘Birds of Prey’ Adds Jurnee Smollett-Bell and Mary Elizabeth Winstead as Black Canary and Huntress » [archive du ], sur Variety, (consulté le 26 septembre 2018)
  22. (en) Christopher Marc, « Sharlto Copley and Ewan McGregor could be in the mix to play 'Birds of Prey' villain Black Mask », sur Geeks Worldwide, (consulté le 31 octobre 2018)
  23. (en) Umberto Gonzalez, « 'Birds of Prey': Rosie Perez Cast as Renee Montoya in Superheroine Movie (Exclusive) » [archive du ], The Wrap, (consulté le 3 octobre 2018)
  24. « Birds of Prey : Ewan McGregor devrait incarner le méchant Black Mask », sur Allociné, (consulté le 24 janvier 2019)
  25. (en) Kroll, Justin, « Harley Quinn Spinoff ‘Birds of Prey’ Casts Cassandra Cain (EXCLUSIVE) », Variety, (consulté le 15 novembre 2018)
  26. a et b (en) Anthony D'Alessandro et Anthony D'Alessandro, « Chris Messina Joins Warner Bros./DC’s ‘Birds Of Prey’ As Bad Guy Victor Zsasz », sur Deadline, (consulté le 11 décembre 2018)
  27. (en) « 'Birds of Prey': Ali Wong Joins Cast in Supporting Role (Exclusive) », sur TheWrap, (consulté le 11 décembre 2018)
  28. (en) Ana Dumaraog, « Birds of Prey's Cassandra Cain Actress Says Filming Has Begun », Screen Rant, (consulté le 15 janvier 2019)
  29. (en) Christopher Marc, « Our report that WB's 'Birds of Prey' will shoot in California confirmed » [archive du ], Geeks Worldwide, (consulté le 15 septembre 2018)
  30. (en) R.A Karthik Prasad, « 'Birds Of Prey' Movie Filming Start Date Revealed, Gets A Fitting Working Title » [archive du ], PursueNews, (consulté le 20 septembre 2018)
  31. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  32. (en) Christopher Marc, « WB'S 'Birds of Prey' movie could shoot in LA and Atlanta early next year » [archive du ], Geeks Worldwide, (consulté le 20 septembre 2018)
  33. (en) « Birds of Prey Wraps Production », comingsoon.net,‎ (lire en ligne)
  34. (en) « Birds of Prey Reshoots Have Begun », comicbook.com,‎ 3 septembre 2019 2019 (lire en ligne)
  35. (en) « Margot Robbie’s Birds of Prey to Open in February 2020 », variety.com,‎ (lire en ligne)
  36. (en) « Birds of Prey soundtrack to feature Megan Thee Stallion, Doja Cat, and more », batman-news.com,‎ (lire en ligne)
  37. (en) « Birds of Prey - Harleywood », 1iota.com,‎ (lire en ligne)
  38. (en) « Birds of Prey (World Premiere) », whatsontheredcarpet.com,‎ (lire en ligne)
  39. « Avant-première Birds of Prey : Harley Quinn fait son festival à Cannes ! », allocine.fr,‎ (lire en ligne)
  40. (en) « Did The Title Of Birds Of Prey Just Change To Harley Quinn: Birds Of Prey? », sur deadline.com (consulté le 11 février 2020)
  41. a et b « Birds of Prey avance sa sortie numérique au 24 mars 2020 (Oui, à cause du Coronavirus) », sur comicsblog.fr (consulté le 17 mars 2020)
  42. « Liste de films ayant bénéficié d’une autorisation de diffusion anticipée », sur cnc.fr (consulté le 2 avril 2020)
  43. a et b (en) « Birds of Prey sur Metacritic », sur metacritic.com,
  44. a et b « Consensus des critiques françaises du film sur AlloCiné », allocine.fr,‎ (lire en ligne)
  45. (en) « L'univers cinématographique DC sur Rotten Tomatoes », sur rottentomatoes.com,
  46. (en) « Birds Of Prey Hatches $4M On Thursday Night », deadline.com,‎ (lire en ligne)
  47. « Birds of Prey est-il la réponse à nos prières ? », journaldugeek.com,‎ (lire en ligne)
  48. « Birds of Prey : la fantabuleuse Harley Quinn n’a rien de fantastique », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  49. « Birds of Prey : un après Joker difficile pour Harley Quinn », allocine.fr,‎ (lire en ligne)
  50. « Birds of Prey sur Jp's Box-Office » (consulté le 5 mars 2020)
  51. (en) « Coronavirus : fermeture de tous les cinémas français », sur allocine.fr,
  52. (en) « Coronavirus: AMC, Regal temporarily closing movie theaters nationwide amid outbreak », sur wftv.com (consulté le 17 mars 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]