Wonder Woman 1984

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wonder Woman 1984
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo issu de l'affiche du film.

Réalisation Patty Jenkins
Scénario Patty Jenkins
Geoff Johns
Dave Callaham
Musique Hans Zimmer
Acteurs principaux
Sociétés de production DC Films
Atlas Entertainment
The Stone Quarry
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Super-héros
Durée 151 minutes
Sortie 2020

Série l'univers cinématographique DC

Série Wonder Woman

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Wonder Woman 1984 (stylisé WW84) est un film de super-héros américain réalisé par Patty Jenkins, sorti en 2020.

Neuvième production de l'univers cinématographique DC, il s'agit d'une suite du film Wonder Woman, de la même réalisatrice, sorti en 2017. Il est centré sur le personnage du même nom de l'éditeur DC Comics.

Écrit par Jenkins avec Geoff Johns et Dave Callaham, le film se déroule soixante-six ans après les événements du premier volet et met en scène la guerrière amazone Wonder Woman alors qu'elle doit faire face aux redoutables Cheetah et Maxwell Lord, pendant que les États-Unis sont en pleine guerre froide.

Avant sa sortie, le film rencontre plusieurs reports dû à la pandémie de Covid-19. L'industrie cinématographique étant fortement affectée par la pandémie, il bénéficie donc d'une sortie simultanée au cinéma et sur le service HBO Max aux États-Unis, une première pour un blockbuster à gros budget. Dans le reste du monde, il bénéficie d'une sortie au cinéma traditionnelle mais fortement impactée par la fermeture de beaucoup de salles dans le monde[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, Diana Prince s'est intégrée à la civilisation et continue sa vie parmi les humains, même si elle revêt de temps en temps son costume de Wonder Woman pour aider les autres, en prenant bien soin de cacher toute trace de son passage.

En 1984, Diana travaille pour la Smithsonian Institution à Washington, D.C.. Elle y fait la rencontre du Dr Barbara Ann Minerva, une nouvelle collègue qui souffre d'un profond manque de confiance en elle et la prend rapidement comme exemple. Barbara est chargée d'identifier plusieurs antiquités récupérées après un cambriolage. Parmi ces antiquités se trouve une pierre dont la légende raconte qu'elle exauce les vœux de celui qui la tient entre ses mains.

Cette mystérieuse pierre attire l'attention de Maxwell Lord, un homme d'affaires charismatique au bord de la faillite et prêt à tout pour retrouver la gloire et la fortune. Parallèlement, Diana est réunie avec Steve Trevor, pourtant décédé durant la guerre.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Alors qu'elle n'est encore qu'une enfant, Diana participe à un événement sportif sur l'île de Themyscira contre des Amazones plus âgées. Après être tombée de son cheval, Diana prend un raccourci et remonte, mais manque un point de contrôle. Sa tante, Antiope, la retire de la compétition, expliquant que tout ce qui en vaut la peine doit être obtenu honnêtement.

En 1984, Diana travaille à la Smithsonian Institution à Washington, D. C. tout en accomplissant secrètement des actes héroïques en tant que Wonder Woman. La nouvelle employée du musée, Barbara Minerva, géologue et cryptozoologiste timide, est à peine vue par ses collègues et en vient à envier Diana. Plus tard, le FBI demande au musée d'identifier des antiquités volées lors d'un vol que Diana a récemment déjoué. Barbara et Diana remarquent qu'un élément, identifié plus tard comme une sorte de « Pierre de Rêve », contient une inscription latine prétendant accorder un souhait au détenteur.

Barbara souhaite devenir comme Diana, mais acquiert également, en plus de sa confiance et de son aura, les mêmes super-pouvoirs, tandis que Diana souhaite que son amant décédé, Steve Trevor, soit vivant, le ressuscitant dans le corps d'un autre homme ; les deux sont réunis lors d'un gala au Smithsonian. L'homme d'affaires raté Maxwell Lord trompe la vigilance de Barbara et vole la pierre, dans l'espoir d'utiliser son pouvoir pour sauver sa compagnie pétrolière en faillite. Il souhaite « fusionner » avec la pierre et acquiert donc le pouvoir d'exaucer les souhaits, devenant une personnalité riche et puissante dont les pouvoirs déclenchent l'instabilité mondiale. Après un passage par Le Caire (Égypte) pour récupérer les puits de pétrole d'un rival, il plonge ainsi ce pays dans le chaos. Diana et Steve essaient en vain de l'arrêter.

Barbara, Diana et Steve découvrent que la pierre a été créée par Dolos-Mendacius, le dieu des Mensonges de la mythologie grecque, également connu sous le nom de « Seigneur des Impostures ». De ce fait, la pierre exauce les vœux de ses utilisateurs en échange de ce qu'ils avaient de plus cher, à moins qu'ils ne renoncent à leurs vœux ou ne détruisent la pierre. Bien que Diana perde ses pouvoirs et que Barbara devienne de moins en moins « humaine », aucune des deux n'est disposée à renoncer à son vœu. Ayant appris par l'intermédiaire du président américain l'existence d'un système satellite qui diffuse des signaux dans le monde entier, Max, dont les pouvoirs provoquent la détérioration de son corps, prévoit d'exaucer globalement les vœux de ses téléspectateurs et de s'emparer de leur force vitale pour recouvrer la santé. Diana et Steve le confrontent à la Maison-Blanche, mais Barbara, désormais alliée à Max, bat Diana, s'échappant avec Max sur Marine One. Steve convainc Diana de renoncer à son vœu et de le laisser partir, lui redonnant sa force et acquérant la capacité de voler.

Enfilant l'armure d'or d'Asteria, la plus grande guerrière Amazone, Diana vole vers le quartier général du satellite et combat à nouveau Barbara, qui s'est transformée en guépard humanoïde, après avoir souhaité devenir une superprédatrice. Dans un match brutal, Diana attaque Barbara dans un lac et l'électrocute. Elle affronte ensuite Max et utilise le lasso d'Hestia pour communiquer avec le monde à travers lui, convaincre l'Humanité de renoncer à leurs vœux, puis montre à Max des visions de sa propre enfance malheureuse et de son fils, Alistair, à la recherche de son père au milieu du chaos. Max renonce à son vœu et retrouve Alistair. Quelque temps plus tard, Diana rencontre l'homme dont Steve possédait le corps. Pendant ce temps, Asteria se révèle vivre secrètement parmi les humains.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[7]et version française (VF) selon le carton du doublage français.

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

La réalisatrice Patty Jenkins lors de la San Diego Comic-Con de 2018.

Alors qu'elle avait signé pour réaliser seulement Wonder Woman, Patty Jenkins exprime son intérêt de revenir pour réaliser un deuxième volet[8]. En , Geoff Johns révèle durant une interview pour Variety qu'il a commencé à développer des idées avec Jenkins[9]. Ce même mois, la réalisatrice confirme qu'elle reviendra bien pour la suite avant de corriger son annonce sur Twitter, précisant qu'elle est seulement en phase de discussion[10].

En , lors de San Diego Comic-Con, Warner Bros. annonce officiellement la production d'un deuxième volet réalisé par Jenkins avec pour titre Wonder Woman 2[11]. Quelques mois plus tard, il est dévoilé que le scénariste Dave Callaham s'est joint à Jenkins et Johns pour coécrire le scénario du film, plusieurs mois avant la confirmation[12]. La pré-production démarre alors en [13].

En , il est annoncé que certaines scènes du film seront tournées avec des caméras IMAX, puis Zack Snyder confirme qu'il fera son retour en tant que producteur avec sa femme, Deborah Snyder, via leur société rebaptisée The Stone Quarry[14]. La même année, il est dévoilé que le film se déroulerait dans les années 1980 et que son titre sera finalement Wonder Woman 1984. La chef décoratrice française Aline Bonetto, qui a travaillé sur le premier volet, annonce également son retour, suivie par la costumière Lindy Hemming[15].

En post-production, Richard Pearson s'est chargé du montage du film et John Moffatt a supervisé les effets spéciaux[16]. Les sociétés Double Negative, Framestore et Method Studios ont travaillé sur les effets spéciaux du film[17],[18],[19]. En , Jenkins dévoile que le film est terminé, cinq mois avant sa date de sortie qui était prévue à l'époque pour le [20].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Kristen Wiig et Pedro Pascal interprètent respectivement Cheetah et Maxwell Lord, les principaux antagonistes du film.

En , Gal Gadot confirme qu'elle reprendra bien le rôle de Wonder Woman[21].

Le reste de la distribution est dévoilé au fur et à mesure de l'année 2018. En février, Kristen Wiig entre en discussions pour interpréter Cheetah et le mois suivant, Patty Jenkins confirme qu'elle a signé pour le rôle[22]. Toujours en mars, Pedro Pascal décroche le rôle Maxwell Lord. L'acteur avait déjà joué dans un projet lié à Wonder Woman, le pilote de série télévisée non commandé par la chaîne NBC en 2011[23]. Le personnage s'inspire d'hommes d'affaires des années 1980, comme Donald Trump et Bernard Madoff[24],[25],[26].

En juin, Jenkins confirme le retour de Chris Pine dans le rôle de Steve Trevor[27]. En juillet, Natasha Rothwell, Ravi Patel et Gabriella Wilde rejoignent la distribution, sans plus de précisions, puis en août, les retours de Connie Nielsen et Robin Wright sont confirmés[28],[29]. En novembre, Kristoffer Polaha dévoile qu'il a un rôle dans le film, sans précisons[30].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le centre commercial Landmark Mall d'Alexandria où une scène d'action a été tournée.

Le tournage démarre le , sous le titre de travail Magic Hour[16]. Dans un premier temps, il s'est déroulé dans plusieurs lieux du district de Columbia et en Virginie, dont le centre commercial Landmark Mall d'Alexandria et dans le quartier de Georgetown[31],[32],[33]. Parmi les autres lieux ayant accueilli le tournage à Washington : le Capitole des États-Unis, le quartier de Penn Quarter, le square McPherson, le DAR Constitution Hall, le Hirshhorn Museum and Sculpture Garden de la Smithsonian et le Lincoln Memorial[34],[35],[36] (plus précisément devant, le long du National Mall).

Vers mi-juillet, le tournage s'est poursuivi au Royaume-Uni dans les studios Warner Bros. Studios Leavesden puis à Londres au St. Andrew's Place, au Regent's Park et au Collège royal de médecine[37],[38]. En septembre, l'équipe s'est rendue à l'Alcazaba d'Almería en Andalousie puis à Fuerteventura et à Tenerife sur les îles Canaries, avant de retourner au Royaume-Uni en octobre pour tourner des scènes à l'Imperial War Museum Duxford, à Hyde Park puis au Torrington Square[39],[40],[41]. Le tournage s'est officiellement terminé le [42].

Des scènes supplémentaires ont été tournées aux studios Warner Bros. Studios Leavesden à partir du jusqu'au mois suivant[43].

Quelques jours après la sortie du film, l'actrice Lucy Davis dévoile que les photographies d'elle en Etta Candy aperçues dans l'appartement de Diana ne sont pas des montages mais des clichés réalisés spécialement pour le film lors du tournage à Londres en . Elle et les acteurs Ewen Bremner et Eugene Brave Rock (en) se sont rendus sur le tournage pour prendre ses photos avec Gal Gadot[6].

Musique[modifier | modifier le code]

En , il est annoncé que Hans Zimmer composera la musique du film. Il s'agit du troisième film de l'univers cinématographique DC pour lequel il compose, après Man of Steel et Batman v Superman : L'Aube de la justice[44]. Zimmer dévoile un premier extrait, Themyscira, lors de la convention DC FanDome en , puis une second extrait, Open Road, en [45].

L'album contenant la bande-originale du film sera édité par WaterTower Music le [45].

Wonder Woman 1984
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Hans Zimmer
Sortie
Durée 90:23
Genre Musique de film
Format
Compositeur Hans Zimmer
Label WaterTower Music

Singles

  1. Themyscira
    Sortie :
  2. Open Road
    Sortie :
Liste des titres
No Titre Durée
1. Themyscira 3:51
2. Games 5:17
3. 1984 7:03
4. Black Gold 4:55
5. Wish We Had More Time 2:54
6. The Stone 2:13
7. Cheetah 3:13
8. Fireworks 2:38
9. Anything You Want 4:45
10. Open Road 5:36
11. Without Armor 3:46
12. The White House 7:45
13. Already Gone 5:03
14. Radio Waves 8:02
15. Lord of Desire 2:43
16. The Beauty In What Is 3:48
17. Truth 4:45
18. Lost and Found 11:55
90:23

Le , WaterTower Music a publié un album contenant les compositions d'Hans Zimmer non retenues pour la version finale du film[46].

Liste des titres
No Titre Durée
1. ’84 2:28
2. No Hero Is Born from Lies 4:38
3. Apex Predator 5:08
4. The Monkey Paw 6:49
5. Barbara Minerva 1:32
6. Dechalafrea Ero 11:10
7. In Love 10:48
8. Citrine 3:04
9. In Harm’s Way 5:15
10. Life Is Good, But It Can Be Better 11:51
11. The Amazon 9:44

Sortie[modifier | modifier le code]

À l'origine, la sortie américaine et canadienne du film était prévue pour le , avant d'être avancée au puis décalée au pour laisser plus de temps à la production[47],[48],[49]. En , alors que les cinémas ferment dans plusieurs pays en raison de la pandémie de Covid-19, Warner Bros. décide de repousser le film au , à la place du film d'horreur Malignant[50]. La situation n'étant pas calmée, le studio repousse une nouvelle fois le film au puis une dernière fois, au , sa date de sortie définitive[51],[52].

En , alors que la pandémie affecte toujours l'industrie cinématographique, le magazine Variety dévoile que des discussions sont en cours entre Warner Bros. et sa maison mère, AT&T : cette dernière souhaiterait conserver la sortie au cinéma du film pour Noël puis le mettre en ligne quelques semaines plus tard sur le service HBO Max, aux États-Unis uniquement. De son côté, le studio souhaiterait conserver une sortie cinéma traditionnelle et repousser le film au mois de , partout dans le monde[53].

En fin de mois, après des discussions, le studio dévoile que le film sortira bien le dans les cinémas américains et en simultané sur le service HBO Max, sans frais supplémentaires pour les abonnés. Il s'agit du premier blockbuster à sortir de cette façon, les studios ayant jusqu'à présent utilisé ce mode d'exploitation pour des films moins attendus ou avec des plus petits budgets. Le film fut proposé sur le service pour une période limitée de un mois, parallèlement à sa sortie dans les salles de cinéma[1]. Au Canada, où le service n'est pas disponible, le film est sorti le même jour au cinéma et en vidéo à la demande sur les plateformes de locations[54].

Dans le reste du monde, le film est sorti uniquement au cinéma avec un premier lancement le dans plusieurs pays. Dans les pays francophones, le film est sorti en salles uniquement au Québec ainsi que dans les territoires français d'outre-mer, où il a été proposé en version originale sous-titrée à partir du [55]. En France métropolitaine, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse romande, après plusieurs reports, la sortie du film au cinéma est annulée et il sera proposé directement en vidéo le [56].

Comme le premier film, Wonder Woman 1984 ne sortira pas au Liban en raison de la nationalité de l'actrice principale Gal Gadot et son soutien à l'Armée de défense d'Israël[57].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le film divise les critiques. Sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, il obtient un score de 65 % de critiques positives, avec une note moyenne de 6,30/10 sur la base de 199 critiques positives et 109 négatives[58].

Sur IMDB, le film reçoit des critiques négatives avec une moyenne de 5,4/10. En France, les critiques ne sont pas meilleures, la presse spécialisée lui accordant seulement une note 2,1/10 pour 18 critiques, les spectateurs lui donnant une note identique. La plupart des critiques françaises s'accorde à dire que le film est trop long, plutôt mal rythmé, avec des personnages assez caricaturaux, et une mise en scène relativement plate.

Le consensus critique établi par le site Rotten Tomatoes, résume que le film « lutte contre le poids d'être une suite, mais offre malgré tout une évasion assez vibrante pour satisfaire les fans de la franchise et de son personnage central classique ». Parmi les critiques positives, de nombreuses encensent les performances de Kristen Wiig et Pedro Pascal ainsi que leurs personnages. La réalisation de Patty Jenkins, la retranscription des années 1980 ainsi que les compositions d'Hans Zimmer sont également saluées[58].

Du côté des critiques négatives, le film est considéré comme inférieur au premier volet. Plusieurs critiques considèrent le script comme faible et qualifient certaines scènes d'exagérées. Sa longueur lui est également reprochée[58].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 45 857 000 $ en cours[59],[60]
Alt=Image de la Terre Mondial 165 857 000 $ en cours[59],[60]

Controverses[modifier | modifier le code]

L'une des intrigues du film suit Steve Trevor (Chris Pine), qui fait son retour dans le corps d'un autre, crédité sous le nom de « Handsome Man » (Bel homme en français) (Kristoffer Polaha). Aux États-Unis, cette intrigue a été critiquée par plusieurs journalistes et spectateurs, principalement pour la scène où Diana Prince (Gal Gadot) couche avec lui. Il est reproché au film de ne pas préciser où va l'homme pendant que Steve prend possession de son corps ainsi que le fait que ce dernier et Diana ne semblent ne pas prendre en considération la notion de consentement en ayant une relation sexuelle avec le corps d'un autre[61],[62].

En réponse à un spectateur sur Twitter, Patty Jenkins explique que il n'y avait pas de problème avec cet aspect de l'intrigue, le film essayant de s'inspirer des stéréotypes des films des années 1980 mettant en scène des personnages qui échangent leurs corps, comme Big ou Un vendredi dingue, dingue, dingue. Dans un article pour le site CNET, Bonnie Burton écrit que bien que ce soit l'intention de Jenkins de suivre ces stéréotypes, ils ne sont plus aussi politiquement corrects qu'ils ne l'étaient dans les années 1980[63].

Selon Roxana Hadadi du magazine Slate, la représentation des Arabes dans le film est stéréotypée et négative[64]. La scène où Wonder Woman sauve deux enfants musulmans d'un missile alors qu'ils sont en train de jouer au foot fait controverse. Plusieurs personnes ont critiqué Gal Gadot, ancienne membre de l'Armée de défense d'Israël ayant exprimé son soutien à l'armée durant la guerre de Gaza de 2014 ; dans une scène, elle sauve en effet des enfants qu'on devine musulmans. Selon ses détracteurs, cette scène rappelle l'incident durant lequel un missile israélien a tué quatre enfants palestiniens jouant au foot sur une plage de Gaza[65].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

En , Patty Jenkins annonce que l'intrigue d'un troisième volet était prête. La réalisatrice dévoile que le film devrait se passer dans les années 2020[66]. En décembre, Jenkins dévoile qu'elle aimerait que l'attente entre le deuxième et le troisième volet soit plus longue car elle souhaite se consacrer à d'autres projets avant[67].

En , Jenkins révèle qu'elle a travaillé sur le scénario pendant six mois mais que le projet est en pause, en raison de la pandémie de Covid-19[68]. En , à la suite des bons résultats de Wonder Woman 1984 lors de son lancement aux États-Unis, Warner Bros. valide officiellement le troisième film et accélère son développement. Le retour de Jenkins à la réalisation est également confirmé[69].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors de sa sortie en France d'outre-mer, le film a été diffusé au cinéma uniquement en version originale sous-titrée. Le doublage français a été proposé uniquement en vidéo, en même temps que la sortie en France métropolitaine.
  2. Le nom du personnage interprété par Kristoffer Polaha n'est jamais dévoilé dans le film. Au générique, il est crédité sous le nom de « Handsome Man » (Bel homme en français).
  3. Bien qu'il ne soit pas nommé durant le film ou au générique, où il est crédité comme « POTUS » (President of the United States) ; pour plusieurs critiques, le président évoque clairement Ronald Reagan, alors à la charge en 1984. Néanmoins, lors d'une interview, Patty Jenkins confirme qu'il ne s'agit pas de Reagan, la réalisatrice ayant voulu « gommer » toute référence politique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Wonder Woman 1984 Going In Theaters & HBO Max On Christmas Day », sur deadline.com,
  2. (en) « Warner Bros Debates Whether Wonder Woman 1984 Should Skip Theaters for Streaming », sur thewrap.com (consulté le ).
  3. (en) Isobel Lewis, « Wonder Woman 1984: How to stream film in UK as cinemas in tier 3 and 4 shut », sur The Independent, (consulté le )
  4. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database
  5. (en) « Was the President in Wonder Woman 1984 Supposed to Be Reagan? », sur Thewrap.com, .
  6. a et b (en) « Tweet de Lucy Davis », sur twitter.com,
  7. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca, .
  8. (en) « Wonder Woman Director Patty Jenkins Not Signed for Sequel », sur hollywoodreporter.com,
  9. (en) « DC Film’s Jon Berg, Geoff Johns on Success of Wonder Woman and Sequel Plans », sur variety.com,
  10. (en) « Patty Jenkins Backtracks Her Wonder Woman 2 Confirmation », sur cinemablend.com,
  11. (en) « Warner Bros. Officially Announces Wonder Woman Sequel », sur screenrant.com,
  12. (en) « The Expendables Writer Joins Patty Jenkins, Geoff Johns to Write Wonder Woman 2 », sur hollywoodreporter.com,
  13. (en) « Director Patty Jenkins Confirms Wonder Woman 2 Is In Pre-Production », sur pursuenews.com,
  14. (en) « Updates On Incredibles 2, Supergirl, The Expanse, and More », sur gizmodo.com,
  15. (en) « Production designer Aline Bonetto returns for Wonder Woman 2 », sur omegaunderground.com,
  16. a et b (en) « Cameras Roll on Warner Bros. Pictures’ Wonder Woman 1984 », sur businesswire.com,
  17. (en) « Wonder Woman 1984 », sur dneg.com,
  18. « Framestore : Wonder Woman 1984 », sur framestore.com,
  19. (en) « Method Studios : Wonder Woman 1984 », sur methodstudios.com,
  20. (en) « Wonder Woman 1984 Is 'Technically Done' And Here's The First Cut's Runtime », sur cinemablend.com,
  21. (en) « Patty Jenkins Closes Deal to Direct Wonder Woman Sequel », sur variety.com,
  22. « Kristen Wiig sera la méchante de Wonder Woman 2 », sur premiere.fr,
  23. (en) « Narcos Star Pedro Pascal Lands Key Role in Wonder Woman Sequel », sur variety.com,
  24. Andrew Dyce, « Wonder Woman 1984 Interview: Director Patty Jenkins », sur ScreenRant, (consulté le )
  25. Mishal Ali Zafar, « 'Wonder Woman 1984': How Donald Trump and Bernie Madoff Inspired Villain Maxwell Lord », sur Cheatsheet.com, (consulté le )
  26. (en-US) « Wonder Woman 1984, Written and Directed by Patty Jenkins », sur The Objective Standard, (consulté le )
  27. (en) « Tweet de Patty Jenkins », sur twitter.com,
  28. (en) « Ravi Patel & Gabriella Wilde Boarding Wonder Woman 1984 », sur deadline.com,
  29. (en) « The Good Fight with Robin Wright », sur net-a-porter.com,
  30. (en) « Why I Love Doing Hallmark Movies, an Actor's Confession », sur hollywoodreporter.com,
  31. (en) « Wonder Woman 2 Reportedly Shooting Stateside This Summer », sur heroichollywood.com,
  32. (en) « Wonder Woman 2 to film at Alexandria's dead Landmark Mall », sur bizjournals.com,
  33. (en) « Wonder Woman 2 to Film in Georgetown », sur georgetownmetropolitan.com,
  34. (en) « Wonder Woman continues to impact traffic around DC, road closures in Penn Quarter », sur fox5dc.com,
  35. (en) « Filming shutting down several streets around McPherson Square this weekend », sur fox5dc.com,
  36. (en) « Fantasy and reality clash as movie makers film Wonder Woman in D.C. », sur washingtonpost.com,
  37. (en) « New Set Photos Reveal Wonder Woman 1984 Now Filming in London », sur heroichollywood.com,
  38. (en) « Wonder Woman 1984 to film at Royal College of Physicians in London », sur batman-news.com,
  39. (es) « El rodaje de Wonder Woman: 1984 será en la Alcazaba del 5 al 8 de septiembre », sur diariodealmeria.es,
  40. (es) « Una superproducción para Fuerteventura », sur canarias7.es,
  41. (en) « Wonder Woman 2 to film at Tenerife, one of the Canary Islands in Spain », sur batman-news.com,
  42. (en) « Wonder Woman 1984: Gal Gadot Posts Heartfelt Message As Production Wraps », sur deadline.com,
  43. (en) « Wonder Woman 1984 Reportedly Doing Reshoots », sur comicbook.com,
  44. (en) « Hans Zimmer to Score Patty Jenkins’ Wonder Woman 1984 », sur filmmusicreporter.com,
  45. a et b (en) « First Track from Wonder Woman 1984 Soundtrack Released », sur filmmusicreporter.com,
  46. (en) « Hans Zimmer’s Sketches from Wonder Woman 1984 Soundtrack to Be Released », sur filmmusicreporter.com,
  47. Mia Galuppo et Patrick Shanley, « Wonder Woman 2 Sets Release Date » [archive du ], sur The Hollywood Reporter (consulté le )
  48. Pamela McClintock, « Wonder Woman 2 Release Date Moved Up 6 Weeks » [archive du ], sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  49. Anthony D'Alessandro, « Wonder Woman 1984 Flies To Summer 2020 », Deadline,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  50. Mia Galuppo et Pamela McClintock, « Wonder Woman 1984 Release Pushed to Late Summer Amid Coronavirus Pandemic » [archive du ], sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  51. (en) « Wonder Woman 1984 Moves From Summer to October » [archive du ], sur The Hollywood Reporter (consulté le )
  52. Rebecca Rubin, « Wonder Woman 1984 Release Date Pushed to Christmas » [archive du ], sur Variety, (consulté le )
  53. (en) « Wonder Woman 1984: Warner Bros. Mulls January HBO Max Release or Delay to Summer 2021 », sur variety.com,
  54. « Wonder Woman 1984 finalement offert sur demande au Canada », sur lapresse.ca,
  55. « Wonder Woman 1984 : une sortie outre-mer en VOSTFR fin décembre », sur lefilmfrancais.com,
  56. « Wonder Woman 1984 sortira directement en DVD en France », sur lesinrocks.com,
  57. Rayana Khalaf, « Egyptian actor criticized for taking 'acting role' with Israel's Gal Gadot » [archive du ], sur StepFeed, (consulté le )
  58. a b et c (en) « Wonder Woman 1984 sur Rotten Tomatoes », sur rottentomatoes.com,
  59. a et b (en) « Wonder Woman 1984 sur Box Office Mojo », sur Box Office Mojo (consulté le )
  60. a et b (en) « Wonder Woman 1984 sur The Numbers », sur The Numbers (consulté le )
  61. (en) « The Warped Morality Of Wonder Woman 1984 », sur forbes.com,
  62. (en) « Let’s Talk About Steve Trevor’s Problematic Resurrection in Wonder Woman 1984 », sur thewrap.com,
  63. (en) « Patty Jenkins responds to controversial Wonder Woman 1984 plot point », sur cnet.com,
  64. (en) « Wonder Woman’s Middle Eastern Stereotypes Should Have Stayed in the 1980s », sur slate.com,
  65. (en) « Wonder Woman 3 greenlit as Gal Gadot criticisms mount online », sur forward.com,
  66. (en) « Wonder Woman Director Patty Jenkins on Her New TV Drama I Am the Night », sur vanityfair.com,
  67. (en) « Patty Jenkins Already Has The Story Planned For Gal Gadot’s Wonder Woman 3 », sur heroichollywood.com,
  68. (en) « Patty Jenkins Offers Status Update On Gal Gadot’s Wonder Woman 3 », sur heroichollywood.com,
  69. (en) « Wonder Woman 3 in the Works With Director Patty Jenkins », sur variety.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]