La Ligue des justiciers : Guerre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La Ligue des justiciers : Guerre
Titre original Justice League: War
Réalisation Jay Oliva
Scénario Heath Corson
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation
Durée 79 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Ligue des justiciers : Guerre (Justice League: War) est un film d'animation américain réalisé par Jay Oliva, sorti en 2014. Il s'agit de l'adaptation de la mini-série Justice League: Origin qui introduisit une nouvelle continuité à l'univers des comics DC en faisant repartir tous les titres au numéro 1 (The New 52).

Résumé[modifier | modifier le code]

Une série d'enlèvements étranges a lieu à Gotham City et les quelques preuves indiquent que le coupable serait Batman, le justicier est encore vu comme un mythe. Hal Jordan, sous son identité de Green Lantern, intervient lors de l'enlèvement d'une femme et découvre que le vrai coupable est un Paradémon. Batman arrive alors que Green Lantern est en difficulté et ensemble, ils parviennent à tenir tête au démon jusqu'à l'arrivée de la police, qui permet à la bête de fuir dans les égouts. Les deux héros voient alors le démon installer une boîte avant de se faire exploser. Le dispositif étant d'origine extraterrestre inconnue, Batman et Lantern décident de partir pour Metropolis et de demander l'avis de Superman. Au même moment, Flash (Barry Allen) confie une boîte similaire au Dr Silas Stone de S.T.A.R. Labs qui, fasciné, se consacre à l'étude de l'objet, délaissant le match de football de son fils Victor.

À Metropolis, Batman et Green Lantern trouvent Superman en train de combattre un démon avant de se tourner vers les nouveaux arrivants, pensant qu'ils sont de mèche. Après un combat à travers la ville, Batman convainc Superman de sa bonne foi en l'appelant "Clark" et en lui rappelant qu'il ne tue pas. Superman accepte alors de collaborer. Sur la planète Apokolips, Darkseid prépare son invasion en ordonnant à Desaad de lancer ses Paradémons sur Terre, maintenant que son plan a été découvert.

Victor arrive au bâtiment de S.T.A.R. Labs et se dispute avec son père, toujours occupé à étudier la boîte et ayant choisi de négliger les performances sportives de son fils alors que des méta-humains se font connaître du monde. Alors que Victor se saisit de la boîte, elle s'ouvre dans une explosion avant de créer un portail vers Apokolips. Grièvement blessé, Victor est amené par son père dans un module médical afin de lui implanter des prothèses de haute technologie, dont certaines tirées de la boîte. The Flash arrive aux laboratoires pour sauver les scientifiques, mais c'est Victor, devenu Cyborg, qui met les monstres en fuite avant de découvrir plus de détails sur Darkseid et son plan.

Les Paradémons envahissent alors le monde, attaquant quiconque se trouvant sur leur chemin. Tous les héros les combattent, Batman, Green Lantern, Superman, Cyborg, Flash, mais aussi la princesse Diana (alias Wonder Woman), qui sauve l'avion présidentiel Air Force One d'une attaque, et Billy Batson, un orphelin capable de se transformer en Shazam. Les héros finissent par se rencontrer et Cyborg explique le plan : terraformer la planète pour la rendre viable pour le peuple de Darkseid.

Superman s'étant fait capturer, Batman décide de le suivre pour le sauver et confie la direction de la défense à Green Lantern. Avec les héros restants, il décide de viser l'arme la plus puissante de Darkseid : ses yeux qui projettent ses rayons Omega. Batman parvient à arrêter à temps Desaad de changer Superman en Paradémon, mais celui-ci, encore sous l'influence de la machine, devient furieux et brise la nuque de Desaad. Batman parvient à contenir Superman le temps qu'il se ressaisisse. Sur Terre, les héros parviennent non sans peine à percer les yeux de Darkseid avant que Cyborg n'ouvre un portail pour renvoyer Darkseid et ses forces vers Apokolips. Les démons partent mais Darkseid reste et continue de se battre malgré sa cécité. Superman et Batman arrivent ensemble et renvoient Darkseid de force à travers le portail.

Le monde est sauvé, et désormais, les super-héros ont le soutien de l'opinion publique. La Maison-Blanche leur offre une reconnaissance officielle, mais il leur reste à se trouver un nom d'équipe.

Dans une scène post-générique, un vaisseau atlante émerge des mers et Ocean Master apparaît portant le corps de celui qui fut son roi. Les morts sous-marines causées par Darkseid sont vues comme une déclaration de guerre de la surface vers les océans.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteur délégué : Sam Register
Drapeau des États-Unis États-Unis : 4 février 2014
Drapeau de la France France : 14 mai 2014 (direct-to-video)
  • Classification : Drapeau des États-Unis États-Unis : Interdit aux moins de 12 ans

Distribution[modifier | modifier le code]

Différences avec le comics d'origine[modifier | modifier le code]

Pour l'adaptation, plusieurs points de l'intrigue ont été modifiés, comme l'apparition de Shazam à la place d'Aquaman.

Réception[modifier | modifier le code]

Justice League: War a été bien reçu par les critiques. IGN lui donne une note de 8.8/10, pour une « bonne histoire des origines moderne qui vous conquerra par son action et son humour[1]. » CraveOnline donne une note de 9.0/10[2].

À l'inverse, Brian Lowry de Variety estime que le film n'atteint pas le niveau des autres films d'animation DC : « l'intrigue a ses bons moments mais s'avère finalement trop frénétique et chaotique pour délivrer plus de quelques sensations fortes classiques[3]. »

Le site d'agrégation Rotten Tomatoes donne une note de 4/5, avec un score d'approbation de 81%[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « IGN: Justice League: War Blu-Ray Review », Feeds.ign.com,
  2. (en) « Review: Justice League: War », craveonline.com,
  3. (en) Brian Lowry, « Blu-Ray Review: 'Justice League: War' », sur variety.com,
  4. (en) « Rotten Tomatoes: Justice League:War », rottentomatoes.com, (consulté le 27 juin 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]