1924 en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1921 1922 1923  1924  1925 1926 1927
Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la Lorraine



Cette page concerne les événements qui se sont produits durant l'année 1924 en Lorraine.

Événements[modifier | modifier le code]

Louis Madelin
  • Construction à Baccarat d'un hôtel de ville de style néo-Renaissance par l'architecte Deville, il s'inspire des maisons flamandes. Sur la façade, des macarons sculptés représentent les différents métiers du cristal. Les grands salons sont ornés de quatre grands lustres et six appliques en cristal de Baccarat (inscrits à l'inventaire des MH). L'escalier d'honneur est l'œuvre de Jean Prouvé. L'ensemble du bâtiment a été entièrement rénovée en 2004.
  • Lors des élections législatives, la liste de Robert Schuman, remporte, à la majorité absolue, les 8 sièges du département de la Moselle.
  • Vers 1924-1926, la société Petitcollin innove en mettant sur le marché un poupon que l'on peut baigner, le baigneur « Petit Colin »[1]
  • Georges Lecourtier est élu sénateur de la Meuse. Il rejoint le groupe centriste de l'Union républicaine après son élection et se montre un sénateur particulièrement discret. Le 10 juillet 1940, il ne prend pas part au vote sur la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain et décède quelques jours après dans des circonstances demeurées floues.

Naissances[modifier | modifier le code]

  • 29 janvier à Metz : Théo Olivarez (décédé à Thionville le 3 décembre 2006), footballeur français qui évoluait au poste de gardien de but.
  • 13 avril,
    • à Algrange : Oswaldo Minci, mort à Algrange le 26 novembre 1978, footballeur français.
    • à Nancy : Jean-Louis Michon (« Ali Abd al-Khaliq » en islam), mort le 22 février 2013 à Genève, est un traducteur, essayiste et érudit pérennialiste et soufi français.
  • 13 décembre à Magny : Henri Baillot, mort le 9 novembre 2000 à Gorze, footballeur international français des années 1940 et 1950. Durant sa carrière, il évolue au poste d'attaquant.

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]