Constant Verlot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Constant Verlot
Illustration.
Constant Verlot en 1919.
Fonctions
Député français

(22 ans, 6 mois et 14 jours)
Circonscription Vosges
Groupe politique GRD (1919-1924)
GR (1924-1928)
GSR (1928-1932)
CR (1932-1933)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 57 ans)

Joseph-Constant Verlot, né le à Paris et mort le à Senones, est un homme politique français qui fut député, maire et conseiller général dans le département des Vosges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Madame Verlot et ses enfants (1918)
Constant Verlot venant d'être décoré de la légion d'honneur (1918)

Il naît à Paris le [1], année où son père, ouvrier-charpentier d'une vieille famille vosgienne, crée dans la capitale une fabrique de fleurs artificielles.

Élève à l'École normale de la Seine, il est nommé instituteur en 1896, puis devient professeur au collège Chaptal. Franc-maçon, il se consacre à des œuvres scolaires et laïques et fonde en 1902 « La jeunesse républicaine du 2e arrondissement », puis en 1905 la « Société civile de l'œuvre mutuelle des colonies de vacances » (qui achète une propriété à Senones, dans les Vosges). Il épouse en 1903 Mathilde Crépin, avec qui il aura deux enfants, Germaine et Henri.

En 1910, il devient député (Parti républicain démocratique, centre) dans la circonscription de Saint-Dié[2]. Dès lors et jusqu'à sa mort, il est constamment réélu, sous des étiquettes centristes ou radicales indépendantes.

Il devient également maire de Senones en 1919 et président du conseil général des Vosges en 1928. Après la Grande Guerre, il reconstruit Senones et ouvre en 1921 un préventorium à la Combe, « La Cure d'air », qui devient progressivement un véritable village. Entre 1920 et 1931, Senones attire de nombreuses personnalités invitées par le député-maire (Millerand, Joffre, Paul Reynaud). Il est aussi membre de la Ligue de l'enseignement.

Peu après avoir été réélu aux élections législatives de 1932, il meurt, à l'âge de 57 ans. Il a laissé dans la région vosgienne un souvenir durable.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Rapport sur les œuvres et l'enseignement post-scolaires, présenté au Congrès du Parti républicain démocratique par M. Constant Verlot, 1911
  • Département des Vosges. Arrondissement de Saint-Dié. Ville de Senones. Cinq années d'administration municipale, 1919-1925, 1925

Hommages[modifier | modifier le code]

Monument sculpté par Eugène Léon L'Hoëst

Une rue de Senones porte son nom. Dans la même ville, un monument sculpté par Eugène Léon L'Hoëst a été érigé à sa mémoire en 1934[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, acte de naissance no 11/851/1876 (consulté le 2 janvier 2013)
  2. Notice sur le site de l'Assemblée nationale
  3. Monument Constant Verlot [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Billand, Histoire de Senones et de la principauté de Salm, Imprimerie Fricotel, s. d., p. 48-52
  • « Constant Verlot, député maire de Senones. Sa vie et son œuvre 1876-1933 », in Bulletin des amis de la bibliothèque de Senones, no 2, avril 1983, 32 p.
  • Albert Ronsin (dir.), Les Vosgiens célèbres. Dictionnaire biographique illustré, Éditions Gérard Louis, Vagney, 1990, p. 359 (ISBN 2-907016-09-1)
  • Constant Verlot : 21 février 1876-15 avril 1933. Hommage à mon père, Henry Verlot (notices nécrologiques et discours de MM. Fernand Bouisson, M. Porterat, Adrien Sadoul), M. Fetzer, 1933, 31 p.
  • « Constant Verlot », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :