Merlebach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Merlebach
Église Notre Dame de la Nativité.
Église Notre Dame de la Nativité.
Blason de Merlebach
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach
Canton Freyming-Merlebach
Intercommunalité Communauté de communes de Freyming-Merlebach
Commune Freyming-Merlebach
Statut Ancienne commune (Quartier de Freyming-Merlebach)
Code postal 57800
Code commune 57458
Démographie
Gentilé Merlebachois, Merlebachoise
Population 7 892 hab. (1968)
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 47,87″ nord, 6° 48′ 56,5″ est
Historique
Date de fusion 1971
Commune(s) d’intégration Freyming
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Merlebach

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Merlebach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Merlebach

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Merlebach

Merlebach est une ancienne commune de Moselle en région Grand Est, qui a fusionné avec Freyming en 1971.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé au nord-est de Freyming et à gauche de la Rosselle.

Plan cadastral de Merlebach en 1893.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • En Francique lorrain: Merleboch.
  • D'un nom de personne germanique Marlen + bach[1] "ruisseau".
  • Anciennes mentions[2],[3] : Glashütt/Glasdelt (1590: reg. paroiss. de Merlebach), Merlebourg et Merlebach (1629), Merlenbach (1768), Merlebach (1793), Merlenbach (1801).

Histoire[modifier | modifier le code]

Village fondé vers 1590 par des verriers sur les défrichements de la forêt de Genweiler. Faisait partie de la terre et du marquisat de Faulquemont dans le bailliage de Boulay. Sa paroisse, fondée en 1629, a d'abord dépendu de l'archiprêtré de Saint-Avold, puis de Freyming[2].

Faisait partie du canton de Forbach depuis 1790.

Lors de la grande grève des mineurs de 1948, réprimée sur ordre du ministre socialiste Jules Moch qui envoie des blindés en Lorraine, les CRS tuent à coups de crosse un gréviste de Merlebach, Jansek. C'est à ce moment-là que le slogan CRS-SS nait[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[3]
1793 1800 1821 1841 1866 1872 1876 1886 1896
370 384 465 661 782 639 654 695 862
1901 1906 1911 1926 1936 1946 1954 1962 1968
1 017 2 023 3 772 7 040 7 915 8 287 8 937 8 715 7 892

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Merlebach Blason D'argent à la fasce ondée d'azur accompagnée en chef d'une lampe de mineur de sable, allumée de gueules et en pointe une roche de pourpre terrassée de sinople ; au franc-quartier d'or à la croix de gueules et au franc-quartier d'argent au lion de sable armé et lampassé de gueules et couronné d'or[5].
Détails

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre Dame de la Nativité.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2 - Ernest Nègre.
  2. a et b Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. a et b http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=22107
  4. « La révolte du Pays noir », sur Le Parisien, (consulté le 22 mars 2017)
  5. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=4293

Sur les autres projets Wikimedia :