1922 en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1919 1920 1921  1922  1923 1924 1925
Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la Lorraine



Cette page concerne les événements qui se sont produits durant l'année 1922 en Lorraine.

Événements[modifier | modifier le code]

Monument à la 69e division d'infanterie
  • Fondation de l'entreprise Eugène Scholtès SA à Manom, une petite ville dans le département de la Moselle près de Thionville.
  • 31 mai : un monument est inauguré dans la cour de l'école Normale de Nancy, à la mémoire des institutrices et instituteurs de Meurthe et Moselle morts pour la France. Il est l'œuvre de l'architecte Charbonnier et du sculpteur Finot. Il porte 156 noms[1].
  • Octobre : le corps de Driant est exhumé. Un mausolée, décidé par d'anciens combattants dont Castelnau y est érigé. Chaque année, une cérémonie y est célébrée le 21 février, en souvenir du colonel Driant et de ses chasseurs tombés au bois des Caures pour la défense de Verdun.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

  • 31 mars à Tarquimpol : Maurice Barthélemy, né le 24 janvier 1871 à Saales, dans le département du Haut-Rhin en Alsace, homme politique français d'Alsace-Lorraine. Il fut député au Landtag d'Alsace-Lorraine de 1911 à 1918.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léopold Bouchot - Leçons et récits sur l'histoire de la Lorraine - p. 167 - Nancy 1930 - Ed Berger Levrault
  2. « Yvon Tondon n’est plus », sur republicain-lorrain.fr (consulté le 24 mai 2013)
  3. http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/trombinoscope/VRepublique/legis06/tondon-yvon-16121922.asp
  4. « André Rousselet, fondateur de Canal Plus et propriétaire des taxis G7, est mort », Le Huffington Post.fr, .