André Barbier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbier.
Ne doit pas être confondu avec André Barbier (peintre).

André Barbier
Illustration.
Fonctions
Député 1926-1932
puis 1945-1955
Sénateur 1934-1940
Gouvernement Troisième République-Quatrième République
Groupe politique ADS (1928-1932)
UR (1934-1940)
RI (1945-1955)
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 77 ans)
Résidence Vosges

André Barbier, né le à Darney et mort le dans sa ville natale, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sorti diplômé de l'École nationale vétérinaire d'Alfort en 1907, il revient dans les Vosges pour exercer sa profession en milieu rural. Mobilisé en en qualité de vétérinaire-major, il ne revient à la vie civile qu'en . Élu aussitôt conseiller municipal de Darney, il sera constamment réélu, maire de sa commune de 1930 à sa mort.

Membre de l'Alliance démocratique, il est élu député à la faveur d'une élection législative partielle en 1926, en compagnie de Marcel Arnould, et conserve son siège jusqu'en 1932. Battu aux élections législatives de cette année, il patiente jusqu'en 1934 pour retrouver un siège de parlementaire, comme sénateur des Vosges.

Bien que n'ayant pas pris part au vote du 10 juillet sur la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain, il conserve ses fonctions de maire de Darney sous l'Occupation et est nommé membre du Conseil national. Il préside le conseil départemental des Vosges.

Ces fonctions lui valent d'être déclaré inéligible à la Libération ; il est toutefois blanchi par un Jury d'honneur, ce qui lui permet d'être élu député à la première Assemblée nationale Constituante sur la Liste gaulliste républicaine et d'action démocratique.

Il ne se représente pas aux élections dû à la seconde Assemblée nationale Constituante mais conduit la Liste gaulliste d'union républicaine aux premières élections législatives de la Quatrième République, en 1946. En 1951, il est réélu avec le soutien du Centre national des indépendants et paysans ainsi que du Rassemblement des gauches républicaines. Il ne sollicite pas le renouvellement de son mandat parlementaire en 1956 mais conserve en revanche ses fonctions de maire de Darney ainsi que la présidence du Conseil général.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « André Barbier », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert Ronsin, « André Marie Alfred Barbier », in Les Vosgiens célèbres: dictionnaire biographique illustré, éd. Gérard Louis, Vagney, 1990, p. 32 (ISBN 2-907016-09-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]