Magny (Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magny.
Magny
Blason de Magny
Héraldique
Église Saint-Martin
Église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Ville Metz
Arrondissement Metz
Canton Metz-Ville-3
Code postal 57000
Démographie
Population 5 905 hab.
Densité 794 hab./km2
Fonctions urbaines Quartier résidentiel
Étapes d’urbanisation Moyen Âge, Époque moderne, Époque contemporaine
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 36″ nord, 6° 11′ 17″ est
Superficie 744 ha = 7,44 km2
Cours d’eau Seille, ruisseau Saint-Pierre
Site(s) touristique(s) Église Saint-Martin, Parc du Pas du Loup, moulin
Transport
Gare Metz-Ville
Bus L5a, L5b, L5c, L5d, L5e, L5f et P113
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Magny

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Magny

Géolocalisation sur la carte : Metz

Voir la carte administrative de Metz
City locator 14.svg
Magny

Géolocalisation sur la carte : Metz

Voir la carte topographique de Metz
City locator 14.svg
Magny

Magny est une ancienne commune de Moselle, aujourd’hui un quartier de Metz, depuis le 4 décembre 1961, date où Vallières-lès-Metz, Borny et Magny fusionnèrent d’un commun accord avec Metz[1]. Lors de sa réunion à Metz, la commune comptait 1 035 habitants[2].

Géographe[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Formes anciennes de Marneium à Metz-Magny, en passant par Mannet 1201, Magney, Manningen ou Magny, ce quartier gardera toujours son aspect de village, connu sous le nom de Magny.

Deux hypothèses pour l’origine du nom Magny :

  • L’archétype gallo-romain Maniacum ou Magnacum est à l’origine de la plupart des Magny, Magné, Magnat, Magnac de France. Il est composé des noms d’homme latin (portés par des Gaulois) Manius (« né le matin ») ou Magnus (« le grand ») et du suffixe -acum qui marque la propriété.

En Lorrain: Maigni.
Le nom de la commune garde sa forme française pendant le Reichsland. Il ne sera germanisé en Mannigen qu'en 1915.

Histoire[modifier | modifier le code]

Voici la description qu’en faisait l’instituteur M. Crauser en 1893 :
« Magny est situé sur la route départementale de Metz à Cheminot, par Verny et sur la Seille. Il est situé à peu près à quatre kilomètres au sud de Metz et à environ trois cents mètres de la ligne de chemin de fer de Metz à Peltre. À l’entrée nord du village, une autre route, le long de ladite voie ferrée, conduit à Peltre. À la partie sud du village, le ruisseau Saint-Pierre, venant de Peltre, coule dans la Seille. Magny constitue pour lui seul une commune et une paroisse et a, d’après le recensement de 1890, 682 habitants. Dans ce village, ne se trouvent que des maisons à un étage, une vieille église avec un clocher édifié en l’an 1880, ainsi que deux maisons d’école, dont celle de garçons qui avec la mairie ont été nouvellement construites en 1887, celle de filles a été restaurée plusieurs années auparavant. Il y a aussi à Magny, une agence postale avec le téléphone, plusieurs auberges, une recette de la régie, un beau moulin situé sur la Seille, ainsi qu’un beau château. Il y a ici du vin rouge et du vin blanc. Il faut, en particulier, mettre en évidence le vin blanc de Magny à cause de sa qualité. »[réf. nécessaire]

Annexion allemande[modifier | modifier le code]

Comme les autres communes de l'actuel département de la Moselle, Magny est annexée à l’Empire allemand de 1871 à 1918. La commune, dépend alors du Landkreis Metz, l'arrondissement de Metz-campagne. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, les Mosellans se battent pour l'Empire allemand. Beaucoup de jeunes gens tomberont au champ d'honneur, sous l’uniforme allemand. Les habitants de Magny accueillent donc avec joie la fin des hostilités. Magny redevient française.

La commune de Magny, rebaptisée Manningen, est de nouveau annexée à l'Allemagne, de 1940 à 1944. Lors de cette Seconde Annexion, le 1er avril 1941, la commune intègre le Stadtkreis Metz, le district urbain de Metz. La commune est libérée en novembre 1944[4], à la fin de la Bataille de Metz.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Magny (Quartier de Metz).svg

Blason de Magny avant son rattachement.

Démographie[modifier | modifier le code]

Données du recensement de population antérieures à la fusion de communes :

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
569 552 652 633 670 693 740 747 680
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
672 672 1 032 950 916 925 924 821 701
1926 1931 1936 1946 1954 - - - -
748 793 891 893 1 035 - - - -
(Sources : Cassini-Ldh-EHESS[2])

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • bois Saint-Clément et bois Leusiotte ;
  • église Saint-Martin : la première mention de l’existence d’une modeste chapelle à Magny, sur l’actuelle place Saint-Roch, date de 1144. Elle dépend de la chapelle de Saint-Privat à Montigny-lès-Metz. Elle est transformée par Nicolle de Heu dans un style proche de l’hôtel de Heu. L’église est agrandie en 1765 suite aux réclamations de la population du village. Le clocher est partiellement démoli pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruit après guerre[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Henri Baillot, né en 1924 à Magny, footballeur français de 1945 à 1955, compte huit sélections pour quatre buts en équipe de France A
  • Nicolas III « Legendre » de Neufville (1525 † 1598), seigneur de Magny
  • Alexandre Deck, né en 1990 à Magny, pilote de karting français de 1998 à 2015, plusieurs fois champion du monde SWS, il compte huit participations à la Race Of Champions dont une victoire en 2013.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Hiegel, « Les noms de Queuleu, Plantières et Magny », Les Cahiers lorrains, no 3, 1972, pp. 74-80.
  • Jean-Marie Brenière, Magny Village du pays messin, Tomes I & II, édités en 1977 et 1984.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal officiel de la République française du 8 décembre 1961
  2. a et b Notice communale de Magny sur le site Ldh-Cassini de l’EHESS.
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud, Paris 1978.
  4. Moselle libérée in 1944-1945 : Les années Liberté, Le Républicain lorrain, Metz, 1994 (p.14).
  5. Journées européennes du patrimoine 19 et 20 septembre 2009 — 33. Église Saint-Martin de Magny, dans Metz Magazine, hors série no 3, 2009, p. 9.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]