1941 en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1938 1939 1940  1941  1942 1943 1944
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la Lorraine



Cette page concerne les événements qui se sont produits durant l'année 1941 en Lorraine.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Le ministre de l'Éducation et de la Propagande du Reich, Joseph Goebbels, se déplace à Metz pour visiter les locaux du Metzer Zeitung[1], un journal de propagande incitant les Mosellans à adhérer aux organisations nazies[2].
  • 15 janvier : fondation du Stade athlétique spinalien par fusion du Stade Saint-Michel et de l'Athletic club spinalien[3],[4]. Cette fusion est la concrétisation d'un souhait émis bien plus tôt dans la cité des images, celui de créer un grand club qui puisse avoir accès à davantage de ressources et de moyens que ces deux prédécesseurs[4]. Les mécènes respectifs des deux clubs, deux industriels du textile, le catholique Max Prud'homme pour le Stade Saint-Michel, et le protestant Georges Laederich pour l'ACS, ont contribué à cette fusion[5].
  • 16 mars : le gauleiter Bürckel, demande aux Mosellans se reconnaissant Français une déclaration d'option.
  • 8 avril : départ pour la France des Mosellans s'étant déclarés français .
  • 23 avril : le décret d'incorporation des Mosellans, garçons et filles de 17 à 25 ans, dans le Reichsarbeitsdienst (RAD) est publié en Moselle.
  • 29 juillet : l'allemand devient la langue obligatoire en Alsace-Lorraine[6].
  • Août : ouverture du camp d'Écrouves
  • Automne : le Camp du Ban-Saint-Jean devient un camp secondaire rattaché au stalag XIIF de Forbach et ce jusqu’à l’arrivé des américains au début de l’hiver 44.

Naissances[modifier | modifier le code]

  • 3 juillet à Metz : Georg Herzig (décédé en 2008), artiste peintre allemand. Son œuvre se compose de peintures abstraites, de paysages, de natures mortes et de portraits.

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le « Metzer Zeitung » reprend insidieusement le titre d'un journal de Metz fondé en octobre 1871 par les frères Lang, et qui avait cessé ses éditions le . (François Roth: Le Temps des journaux 1860-1940, Presses universitaires de Nancy, Bar-le-Duc, 1983, p. 80 ).
  2. L’armistice du 22 juin 1940 et les départements lorrains, Le Républicain lorrain
  3. « Le Stade Saint-Michel à Epinal », sur transvosges.wordpress.com (consulté le 30 juillet 2014)
  4. a et b Isch 1995, p. 87
  5. L'Echo de Nancy, 10 janvier 1941, "L'ACS et le SSM fusionnent pour donner le S.A. spinalien"
  6. « Centre Briey durant la Seconde Guerre mondiale (WWII) », sur ajpn.org