1924 en cyclisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1921 1922 1923  1924  1925 1926 1927
Décennies :
1890 1900 1910  1920  1930 1940 1950
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Années du thème Sport
1923 ◄◄ 1924 en sport ►► 1925
Athlétisme - Baseball - Basket-ball - Catch - Combiné nordique - Cyclisme - Football - Football américain - Gymnastique - Handball - Hockey sur glace - Natation - Rugby à XIII - Rugby à XV - Ski - Sport automobile - Sports équestres - Tennis -
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie du cyclisme

1923 en cyclisme - 1924 en cyclisme - 1925 en cyclisme


Les faits marquants de l'année 1924 en cyclisme.

Par mois[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 16 mars : l'Italien Pietro Linari remporte Milan-San Remo.
  • 18 mars : le belge Gerard Debaets gagne le Tour des Flandres. C'est la première manche du championnat de Belgique sur route.
  • 30 mars : 1re manche du championnat d'Italie sur route, l'Italien Federico Gay gagne Milan-Turin pour la deuxième fois.

Avril[modifier | modifier le code]

  • 6 avril : le Belge Jules Van Hevel gagne Paris-Roubaix.
  • 20 avril : l'Espagnol Remigio Lorono gagne la première édition du Grand Prix de Pâques.
  • 27 avril : le Belge Felix Sellier gagne le Tour de Belgique. C'est la deuxième manche du championnat de Belgique sur route.
  • 27 avril : 2e manche du championnat d'Italie sur route, l'italien Costante Girardengo gagne le Tour du Piémont pour la troisième fois.
  • 27 avril : le Français Pierre Bachellerie gagne la Polymultipliée.

Mai[modifier | modifier le code]

  • 4 mai : le Belge Louis Mottiat gagne Paris-Tours.
  • 5 mai : le Suisse Henri Suter gagne le Championnat de Zurich pour la quatrième fois.
  • 10 mai : départ du Tour d'Italie (3e manche du championnat d'Italie sur route).
  • 11 mai :le Belge René Vermandel gagne le Grand Prix de l'Escaut pour la deuxième fois. C'est la troisième manche du championnat de Belgique sur route.
  • 18 mai : le Français Francis Pélissier gagne Bordeaux-Paris pour la deuxième fois.

Juin[modifier | modifier le code]

  • 1er juin : le Tour d'Italie est remporté par Giuseppe Enrici.
  • 1er juin : le Belge Felix Sellier gagne Paris-Bruxelles pour la troisième fois d'affilée. C'est la quatrième manche du championnat de Belgique sur route.
  • 1er juin : l'Espagnol Mucio José Miquel gagne le Tour de Catalogne.
  • 1er juin : le Suisse Kastor Notter devient champion de Suisse sur route.
  • 8 juin : le Luxembourgeois Nicolas Frantz conserve son titre de champion du Luxembourg sur route.
  • 8 juin : l'Espagnol Guillermo Anton gagne la Vuelta a los Puertos.
  • 15 juin : l'Italien Libero Ferrario gagne les Trois vallées varésines.
  • 15 juin : le Français Marcel Bidot gagne Paris-Bourges.
  • 22 juin : départ du Tour de France. Le Français Henri Pélissier (35 ans) qui voulait resté sur une victoire dans le Tour est contraint par M. Montet son employeur de participer à l'épreuve. Une bonification de 3 minutes est accordée à chaque vainqueur d'étapes. Les favoris sont les Italiens Ottavio Botecchia et Giovanni Brunero. Bottecchia gagne la 1ere étape Paris-Le Havre et prend le maillot jaune, 2eme le Français Maurice Ville, 3eme le Belge Félix Sellier, 4eme le Français Henri Pélissier, 5eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz, 6eme l'Italien Giovanni Brunero, tous même temps.
  • 24 juin : le Français Romain Bellenger gagne, au sprint devant ses 5 compagnons d'échappée, la 2eme étape du Tour de France Le Havre-Cherbourg, 2eme le Français Maurice Ville, 3eme le Luxembourgeois Nicolas. Victimes d'une cassure, le Belge Félix Sellier 7eme, l'Italien Ottavio Bottecchia 17eme et le Français Henri Pélissier 28eme sont à 24 secondes. Au classement général, 1er Bottecchia, 2eme Ville à 2 minutes 36 secondes, 3eme Frantz même temps.
  • 24 juin : le Néerlandais Piet Ikelaar conserve son titre de champion des Pays-Bas sur route.
  • 26 juin : à l'issue d'un éliminatoire sur le vélodrome de Brest, les Belges Philippe Thys et Théophile Beeckman sont déclarés vainqueur à égalité de la 3eme étape du Tour de France Cherbourg-Brest, 3eme le Belge Raymond Englebert. Au classement général grâce à la bonification Beeckman se retrouve co-leader à égalité de temps avec l'Italien Ottavio Bottecchia, qui le devance cependant aux points, 3eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz à 2 minutes 36 secondes. Le fait du jour est l'abandon des Frères Henri et Francis Pélissier et du Français Maurice Ville. Henri Pélissier pour les départs à 2 h 00 du matin, met 2 maillots dont un qu'il jette dés que le soleil se lève. Il a été averti la veille que ceci est contre le règlement. Ce matin là, un commissaire tâte le torse d'Henri afin de savoir s'il porte 2 maillots. Henri Pélissier s'insurge mais prend le départ. Avec son frère Francis et Maurice Ville, ils abandonnent à la gare de Coutances. Le célèbre journaliste Albert Londres va à leur rencontre et publie le lendemain un article dont le titre est : "les Forçats de la Route". Dans cet article, il relate toutes les souffrances des coureurs du Tour de France recueillies auprès d'Henri Pélissier. Cet article va faire beaucoup pour la publicité du Tour et sa renommée va croître. M. Montet employeur de Pélissier est également content de la publicité faite à sa marque, Henri Pélissier qui ne voulait pas courir ce Tour s'en sort avec les honneurs. L'an suivant les coureurs seront autorisés à jeter ce que bon leur semble.
  • 28 juin : le Français Félix Goethals gagne, au sprint devant un groupe de 30 hommes, la 4eme étape du Tour de France Brest-Sables d'Olonne, 2eme le Français Romain Bellenger, 3eme le Belge Théophile Beeckman. Au classement général 1ers à égalité l'Italien Ottavio Bottecchia et Beeckman, 3eme le Belge Léon Scieur qui devance aux points d'autres coureurs dans le même temps.
  • 30 juin : le Belge Omer Huysse gagne la 5eme étape du Tour de France Sables d'Olonne-Bayonne, 2eme l'Italien Ottavio Bottecchia à 1 minute 11 secondes, 3eme l'Italien Giovanni Brunero même temps puis tous les autres favoris. Le Belge Théophile Beeckman 23eme à 7 minutes 17 secondes quitte les premières places. Au classement général 1er Bottecchia, 2eme à égalité de temps le Belge Léon Scieur et l'Italien Giovanni Brunero.

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 2 juillet : l'Italien Ottavio Bottecchia gagne en solitaire la 6eme étape du Tour de France Bayonne-Luchon qui emprunte les cols d'Aubisque, du Tourmalet, d'Aspin et de Peyresourde, 2eme le Belge Lucien Buysse à 18 minutes 58 secondes, 3eme le Belge Louis Mottiat à 33 minutes 27 secondes, 4eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz à 35 minutes 34 secondes, 5eme le Belge Théophile Beeckman à 36 minutes 16 secondes, 6eme le Français Marcel Huot à 42 minutes 12 secondes, 7eme l'Italien Giovanni Brunero à 47 minutes 40 secondes. On déplore les abandons des Belges Léon Scieur et Odile Defraye ainsi que celui du Français Honoré Barthélémy. Au classement général : 1er Bottecchia, Buysse à 30 minutes 21 secondes, 3eme Frantz à 42 minutes 15 secondes.
  • 4 juillet : l'Italien Ottavio Bottecchia gagne au sprint la 7eme étape du Tour de France Luchon-Perpignan qui emprunte les cols de Portet d'Aspet de Port et de Puymorens, 2eme le Belge Philippe Thys, 3eme le Français Arsène Alancourt tous même temps, 4eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz à 3 minutes 48 secondes, 5eme l'Italien Giovanni Brunero, 6eme l'Italien Bartoloméo Aimo, 7eme le Français Marcel Huot tous même temps. Le Belge Lucien Buysse est 16eme à 31 minutes 27 secondes. Le Belge Hector Heusghem abandonne. Au classement général : 1er Bottecchia, 2eme Frantz à 49 minutes 3 secondes, 3eme Huot à 55 minutes 54 secondes.
  • 6 juillet : le Belge Louis Mottiat gagne en solitaire la 8eme étape du Tour de France Perpignan-Toulon, 2eme l'Italien Giovanni Brunero à 2 minutes 25 secondes, 3eme l'Italien Ottavio Bottecchia à 4 minutes 21 secondes. Le Luxembourgeois Nicolas Frantz est 6eme à 6 minutes 14 secondes. Le Français Marcel Huot abandonne ainsi que le Belge Firmin Lambot. Au classement général : 1er Bottecchia, 2eme Frantz à 50 minutes 56 secondes, 3eme l'Italien Giovanni Brunero à 58 minutes 32 secondes.
  • 8 juillet : le Belge Philippe Thys gagne la 9eme étape du Tour de France Toulon-Nice qui emprunte à partir de Nice les cols de Braus, de Castillon et la Turbie ( la boucle de Sospel) pour revenir à Nice, 2eme l'Italien Bartoloméo Aimo même temps, 3eme le Français Jean Alavoine à 6 minutes 13 secondes, 4eme et 5eme les Italiens Ottavio Bottecchia Giovanni Brunero, 6eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz, tous même temps. Pas de changement en tête du classement général.
  • 10 juillet : l'Italien Giovanni Brunero gagne détaché la 10eme étape du Tour de France Nice-Briançon qui emprunte les cols d'Allos de Vars et de l'Izoard, 2eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz à 51 secondes, 3eme le Français Romain Bellenger à 8 minutes 30 secondes, 4eme l'Italien Ottavio Bottecchia à 9 minutes 55 secondes. Au classement général 1er Bottecchia, 2eme Frantz à 41 minutes 52 secondes, 3eme l'Italien Giovanni Brunero à 45 minutes 37 secondes.
  • 12 juillet : le Luxembourgeois Nicolas Frantz gagne, au sprint devant un groupe de 15 hommes, la 11eme étape du Tour de France Briançon-Gex qui emprunte les cols du Galibier, du Télégraphe et des Aravis, 2eme le Français Jean Alavoine, 3eme le Français Félix Goethals, 4eme le Belge Théophile Beeckman, 5eme l'Italien Ottavio Bottecchia, 12eme l'Italien Giovanni Brunero tous même temps. Au classement général, avec la bonification : 1er Bottecchia, 2eme Frantz à 38 minutes 52 secondes, 3eme Brunero à 45 minutes 37 secondes.
  • 13 juillet : 4e manche du championnat d'Italie sur route, l'Italien Costante Girardengo gagne le Tour de Toscane pour la deuxième année d'affilée.
  • 14 juillet : le Luxembourgeois Nicolas Frantz gagne, au sprint devant les autres favoris la 12eme étape du Tour de France Gex-Strasbourg qui emprunte le col de la Faucille, 2eme le Français Georges Cuvelier, 3eme le Belge Raymond Englebert, 4eme l'Italien Ottavio Bottecchia, tous même temps. L'Italien Giovanni Brunero 19eme à 3 minutes 50 secondes perd encore du terrain. Au classement général avec la bonification, 1er Bottecchia, 2eme Frantz à 35 minutes 52 secondes, 3eme Brunero à 50 minutes 27 secondes.
  • 16 juillet : le Français Arsene Alancourt gagne en solitaire la 13eme étape du Tour de France Strasbourg-Metz, 2eme le Français Georges Cuvelier à 2 minute 38 secondes, 3eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz à 3 minutes 9 secondes. L'Italien Ottavio Bottecchia renversé par un chien arrive 21eme à 6 minutes 35 secondes et l'Italien Giovanni Brunero victime d'un furoncle est 27eme à 7 minutes 55 secondes. Au classement général : 1er Bottecchia, 2eme Frantz à 32 minutes 26 secondes, 3eme Brunero à 51 minutes 47 secondes.
  • 18 juillet : le Français Romain Bellenger gagne au sprint la 14eme étape du Tour de France Metz-Dunkerque, 2eme le Français Arsène Alancourt, 3eme le Belge Lucien Buysse même temps. Le Luxembourgeois Nicolas Frantz 9eme et l'Italien Ottavio Bottecchia 10eme sont à 4 minutes 2 secondes. L'Italien Giovanni Brunero abandonne. Au classement général : 1er Bottecchia, 2eme Frantz à 32 minutes 26 secondes, 3eme Buysse à 1 heure 29 minutes.
  • 20 juillet : l'Italien Ottavio Bottecchia gagne, au sprint devant un groupe de 17 hommes, la 15eme étape du Tour de France Dunkerque-Paris, 2eme le Français Arsène Alancourt, 3eme le Français Jean Alavoine, 4eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz, 9eme le Belge Lucien Buysse, tous même temps . Bottecchia remporte le Tour de France en portant le maillot jaune de la première à la dernière étape, 2eme le Luxembourgeois Nicolas Frantz à 35 minutes 26 secondes, 3eme le Belge Lucien Buysse à 1 heure 32 minutes.
  • 23 au 27 juillet : épreuves de cyclisme des Jeux olympiques à Paris.

Août[modifier | modifier le code]

  • 2 août : championnat du monde sur route à Paris (France).Le Français André Leducq remporte la course amateur.
  • 3 août : 5e manche du championnat d'Italie sur route, l'Italien Costante Girardengo gagne le Tour de Vénétie pour la deuxième année d'affilée.
  • 3 août : l'Espagnol Juan Bautista LLorens devient champion d'Espagne sur route.
  • 4 août : l'Allemand Paul Kohl redevient champion d'Allemagne sur route.
  • 3 au 10 août : championnats du monde de cyclisme sur piste à Paris. Le Néerlandais Piet Moeskops est champion du monde de vitesse professionnelle pour la quatrième fois d'affilée. Le Français Lucien Michard est champion du monde de vitesse amateur pour la deuxième fois d'affilée.
  • 10 août : le Belge René Vermandel gagne Liège-Bastogne-Liège pour la deuxième fois d'affilée. C'est la cinquième manche du championnat de Belgique sur route. Le Belge René Vermandel redevient champion de Belgique sur route.
  • 10 août : le Français Francis Pélissier gagne la première édition du Tour du Pays basque.
  • 24 août : l'Italien Luigi Magnotti gagne le Tour de Romagne.
  • 24 aout : le Français Francis Pélissier conserve son titre de champion de France sur route. C'est son troisième titre en tout.

Septembre[modifier | modifier le code]

2 septembre : le Belge Jules Matton gagne la Coupe Sels.

5 septembre : l'Italien Pietro Bestetti gagne le Tour d'Ombrie. L'épreuve ne sera pas disputée en 1925 et reprendra en 1926.

7 septembre : 5e manche du championnat d'Italie sur route, l'Italien Pietro Linari gagne le Tour d'Émilie.

11 septembre : le Belge Léon Devos gagne le Championnat des Flandres.

16 septembre : l'Italien Alfredo Dinale gagne le Trophée Bernocchi.

20 septembre : 6e manche du championnat d'Italie sur route, l'Italien Romolo Lazzaretti gagne Rome-Naples-Rome.

Octobre[modifier | modifier le code]

26 octobre : l'italien Emilio Petiva gagne la Coupe Placci.

Novembre[modifier | modifier le code]

1er novembre : l'Italien Nello Ciaccheri gagne Milan-Modène.

9 novembre : 7e manche du championnat d'Italie sur route, l'Italien Giovanni Brunero gagne le Tour de Lombardie pour la deuxième fois d'affilée. A l'issue de la course l'Italien Costante Girardengo est champion d'Italie sur route la huitième fois.

Décembre[modifier | modifier le code]

Principales naissances[modifier | modifier le code]

Principaux décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]