1934 en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chronologie de la Lorraine



Cette page concerne les événements qui se sont produits durant l'année 1934 en Lorraine.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Louis Marin est élu président du conseil général de Meurthe-et-Moselle, et le restera jusqu'en 1952.
  • André Barbier, membre de l'Alliance démocratique, est élu député à la faveur d'une élection législative partielle en 1926 et conserve son siège jusqu'en 1932. Battu aux élections législatives de cette année, il patiente jusqu'en 1934 pour retrouver un siège de parlementaire, comme sénateur des Vosges.
  • 3 juin : Louis Gaillemin est élu député de la circonscription de Remiremont - une circonscription rurale très catholique et patriote, à l'occasion d'une élection partielle à la suite du décès de Camille Amet, avec 74,5 % des suffrages exprimés. Dans sa profession de foi, il se réclame de son prédécesseur et de Doumergue, se présente comme "un républicain attaché aux institutions", comme "un libéral ennemi de tout sectarisme" - et donc, implicitement, comme hostile au laicisme de la gauche - et comme un "national", "soucieux de l'amour sacré de la Patrie" et partisan de "l'union de tous les bons citoyens pour assurer la sécurité complète de nos frontières".
  • Décembre 1934 : plus doux mois de décembre à Nancy. La moyenne maximale s'est élevée à 8,9°C (inséré en 2017)

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Lyautey au Tonkin en 1896
  • 27 juillet à Thorey : Hubert Lyautey, né le 17 novembre 1854 à Nancy, militaire français, officier pendant les guerres coloniales, premier résident général du protectorat français au Maroc en 1912, ministre de la Guerre lors de la Première Guerre mondiale, puis maréchal de France en 1921, académicien et président d'honneur des trois fédérations des Scouts de France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Colas, op. cit., t. I, p. 119. Il est arrêté pour tapage et attroupement sur la voie publique lors d'une manifestation le 23 janvier 1934, avec 25 autres personnes, dont des militants des Ligues.
  2. https://www.imdb.com/name/nm0020218/