Fondation Danielle-Mitterrand - France Libertés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fondation Danielle-Mitterrand - France Libertés
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Fondation
Fondation
Fondation 4 mai 1986
Fondateur Danielle Mitterrand
Identité
Siège 5 rue Blanche, Paris
Président Gilbert Mitterrand[1]
Vice-président Claude Vercoutère
Secrétaire général Michel Joli
Directeur général Emmanuel Poilane
Trésorier Alain Sauvreneau
Slogan Défendre les droits humains
Site web www.france-libertes.fr

Fondation Danielle-Mitterrand - France Libertés est une fondation créée le par Danielle Mitterrand, épouse du président de la République François Mitterrand. Elle est reconnue d'utilité publique.

« L'objectif de France Libertés est de défendre les droits humains et les biens communs du vivant. Elle contribue à la construction d'un monde plus solidaire »[2]. Son siège est à Paris.

Le logo de France Libertés représente deux arbres qui s’entremêlent : le chêne pour la justice et l’olivier pour la paix.

Histoire[modifier | modifier le code]

Celle-ci résulte de la fusion de trois associations humanitaires : "L'association du 21 juin", "Cause commune" et "La France est avec vous", créées par Danielle Mitterrand[3] .

Reconnue d’utilité publique, elle base son action dans le domaine international. Elle est dotée, depuis 1991, du statut consultatif (II) auprès de l'Organisation des Nations unies[4].

France Libertés a pour missions de défendre les droits de l’homme, le droit d'accès à l'eau pour tous et le droit des peuples à disposer de leurs richesses[5]. Elle soutient la résistance des peuples et des individus opprimés dans leurs libertés et apporte son soutien « à tous ceux, où qu’ils soient, que leur condition sociale ou des éléments naturels exposent au dénuement et à la misère »[6].

Danielle Mitterrand décrit sa Fondation, en 2011 :

« France Libertés est essentiellement un maillon actif d’un réseau mondial qui aspire à organiser l’alternative à la mondialisation du commerce et de la finance pour une société qui donne toutes ses chances à la vie »[7].

La fondation de Danielle Mitterrand a participé, à plusieurs combats tels que la lutte contre le racisme[8], le soutien au peuple tibétain[9],[10], ou la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Elle participe aux grands projets d’aide aux pays du Sud comme la reconstruction du système éducatif et social au Cambodge, l'affirmation de l'identité Kurde, ou la lutte pour la sécurité sanitaire en Afrique. France Libertés défend les peuples opprimés tels les Tchétchènes, Kurdes, Touaregs, Quechua, Rom, Karen, Tibétains, Maya, Peuls, Mapuche, Sahraouis, Timorais, Chiapanèque...

La défense de la cause du peuple kurde vaut à Danielle Mitterrand le surnom de « mère des kurdes »[11].

En 2011, Danielle Mitterrand soutient la lutte contre le barrage de Belo Monte à travers sa fondation et présente une déclaration sur le cas lors de la XXIe session du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies à Genève en septembre 2012.

Le droit pour tous à disposer d’une eau potable[12], libre et gratuite est devenu un des premiers combats de l'ONG. La Fondation s’oppose à la marchandisation et à la privatisation de l’eau et dénonce la prédominance d’une vision économique de cette ressource. Elle a joué un rôle déterminant dans la mise à l’agenda de cette question aux Nations Unies qui aboutit en 2010 à la reconnaissance du droit à l’eau par l’Assemblée générale puis par le Conseil des droits de l’homme.

France Libertés a ainsi donné naissance au mouvement des porteurs d’eau et à la mise en place de l'opération transparence, « une grande enquête collaborative dans le but de faire la promotion de la transparence du prix et de la qualité du service de l’eau en France ».

Depuis 2014, elle attaque en justice les distributeurs d'eau qui ne respectent pas la loi Brottes qui interdit les coupures d'eau pour impayé dans les résidences principales. Elle a remporté une vingtaine de procès.[13]

Dans l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 2017 qui oppose Marine Le Pen et Emmanuel Macron, France Libertés appelle implicitement dans une tribune avec soixante autres associations à faire barrage à la candidate FN[14].

Domaines principaux d'action[modifier | modifier le code]

Les deux thèmes principaux d'action de la fondation sont à l'heure actuelle :

  • l'eau, bien commun de l'humanité
  • le droit des peuples

En 2016, selon le rapport annuel de la fondation[15], le budget de 932.918€ a été utilisé à 79% pour des actions de terrain et de plaidoyer et 21% en frais de fonctionnement.

Moyens d’action[modifier | modifier le code]

Danielle Mitterrand en 2005.
  • Un soutien financier en faveur des projets de terrain portés par les populations locales (Aide au financement d’un programme de récolte d’eau pluviale en Inde pour développer l’agriculture vivrière et l’accès à l’eau potable, etc.)
  • Pression auprès des pouvoirs publics et des organisations internationales pour des solutions concrètes et réalistes (Inscription du droit à l’eau dans les constitutions et les conventions internationales, plaidoyers etc.)
  • Participation aux forums sociaux mondiaux, organisation de rencontres entre les organisations et les experts, réalisation d’ouvrages de sensibilisation, apprentissage et diffusion des solutions alternatives proposées par les autres cultures.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

  • Président : Gilbert Mitterrand depuis le décès de Danielle Mitterrand en 2011
  • Vice-président : Claude Vercoutère
  • Secrétaire général : Michel Joli
  • Directeur : Emmanuel Poilane
  • Trésorier : Alain Sauvreneau

Soutien[modifier | modifier le code]

Prix Danielle Mitterrand[modifier | modifier le code]

Depuis 2013, France Libertés remet deux prix Danielle Mitterrand chaque année. Liste des lauréats[16]:

2013 :

  • La Mesa interbarrial de Desconectados, réseau d’organisations de quartiers et de communautés qui travaillent sur la question de la déconnexion des services publics des populations pauvres de Medellín (Colombie), notamment l’eau, l’électricité et l’assainissement.
  • Les citoyens de Lampedusa pour leur engagement pour l’accueil et le secours porté aux migrants.

2014 :

  • La Société péruvienne de droit de l’environnement (SPDA), acteur de la lutte contre la biopiraterie au Pérou et en Amérique du Sud.
  • Miguel Ángel Estrella, pianiste argentin, pour son engagement pour la paix.

2015 :

  • Les forces Peschmergas, pour leur combat contre le fanatisme et la barbarie.
  • Kendal Nezan, Président de l’institut kurde de Paris.

2016 :

  • Le mouvement Alternatiba, engagé pour les alternatives contre le changement climatique.
  • Vandana Shiva, écologiste, écrivaine et féministe indienne, pour son action contre la biopiraterie.

2017 :

  • Le collectif "Or de Question", engagé contre le projet de mine d'or industrielle Montagne d'or en Guyane

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.france-libertes.org/Composition-du-CA-et-de-l-equipe,1053.html
  2. Site internet officiel de France Libertés https://www.france-libertes.org/fr/defendre-les-droits-humains-et-les-biens-communs-du-vivant/
  3. https://books.google.fr/books?id=G_DCwX8pASAC&pg=PA183&lpg=PA183&dq=fondation+france+libert%C3%A9s+avril+1986&source=bl&ots=QR5a9f9hFo&sig=wSEmEugVPCbSCKJmPTOELDki8MM&hl=fr&ei=L0nKTqOlCoX6sgb42M31Bg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&sqi=2&ved=0CDgQ6AEwAg#v=onepage&q=fondation%20france%20libert%C3%A9s%20avril%201986&f=false et https://www.france-libertes.org/fr/le-mot-de-la-fondatrice/
  4. (en) Liste officielle des ONG dotées du statut consultatif de l'ONU - ONU, 31 août 2006 [PDF]
  5. Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes et son application aux peuples assujettis à une domination coloniale ou étrangère ou à l'occupation étrangère : Exposé écrit présenté par France Libertés - Commission des droits de l'Homme de l'ONU, 60e session : du 15 mars au 23 avril 2004
  6. Extrait des statuts de la Fondation (1986)
  7. « Danielle Mitterrand - France Libertés - Fondation Danielle Mitterrand », France Libertés - Fondation Danielle Mitterrand,‎ (lire en ligne)
  8. Passeport contre le racisme, en 1993 - INA
  9. (en) French deputies back Dalai Lama, urge talks with China - World Tibet News, 31 octobre 1996
  10. (en) UN panel pressures French rights group over Tibet - World Tibet News, 18 janvier 2002
  11. « Décès de Danielle MITTERRAND, "La mère des Kurdes" »
  12. Danielle Mitterrand : « de l'eau, il y en a mais l'homme la gaspille » - Var Matin, 15 juin 2007
    Danielle Mitterrand au chevet de l'eau des P-O et Danielle Mitterrand défend l'eau pour tous - Midi Libre, 21 septembre 2007
  13. « en-justice-contre-les-coupures-deau »
  14. « "Le pire est malheureusement possible!" : l’appel de 61 associations et ONG avant le second tour », lejdd.fr, 29 avril 2017.
  15. Rapport annuel 2016 en PDF https://www.france-libertes.org/wp-content/uploads/save/pdf/rapportannuel_2016.pdf
  16. « Prix Danielle Mitterrand », (consulté le 13 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]