1916 en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1913 1914 1915  1916  1917 1918 1919
Décennies :
1880 1890 1900  1910  1920 1930 1940
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Chronologie de la Lorraine



Cette page concerne les événements qui se sont produits durant l'année 1916 en Lorraine.

Événements[modifier | modifier le code]

Troupes françaises traversant une rivière pendant la bataille de Verdun.
  • Pour permettre le maintien de l'activité pendant la guerre, des femmes et des invalides sont embauchés à la Mine du Val de Fer de Neuves-Maisons pour effectuer du travail de surface (culbutage des wagons, casse et charge de la castine, travail à l'atelier, réparation des voies de roulages, …).


Janvier[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier : les Allemands commencent à bombarder Nancy pour terroriser les habitants.

Février[modifier | modifier le code]

Monument à Emile Driant et son bataillon, au Bois des Caures, Flabas.
  • 21 février :
    • une attaque énergique oblige les troupes françaises à se replier à l'est de Verdun ;
    • affrontement au Bois des Caures[1]. Début de la bataille de Verdun (fin le ). L’artillerie allemande pilonne les positions françaises sur un front de 12 km. Plus de 300 000 morts, environ 163 000 Français et 140 000 Allemands[2]. En , le bois est traversé par la ligne de front. Cette partie du front mal protégée est défendue par les bataillons de chasseurs du lieutenant-colonel Driant. Le , au premier jour de la bataille de Verdun, le bois est détruit par une des plus impressionnantes préparations d'artillerie, les survivants des deux bataillons ont tenu tête pendant presque deux jours aux troupes allemandes en surnombre avant d'être détruits ou capturés. Cette résistance a permis de limiter la progression allemande et de permettre l'acheminement des renforts pour colmater le front.
    • en renfort dans le secteur de Verdun, le 146e régiment d'infanterie se bat sur la côte du poivre et repousse toutes les attaques (une citation à l'ordre de la division et une deuxième à l'ordre de l'armée).

« Lundi 21 février 1916, vers 7h. Un obus de 380 mm explose dans la cour du palais épiscopal. Puis un deuxième, dix, cent, mille sur les forts et les tranchées aux alentours[3].... »

Avril[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

Plan du fort dressé par le commandant Raynal

Juillet[modifier | modifier le code]

Les entonnoirs de Leintrey - La face avant du monument

Septembre[modifier | modifier le code]

  • 12 septembre : Verdun est décorée de la Légion d'honneur :

« Depuis le 21 février dernier, la ville de Verdun, dans sa farouche résolution de maintenir son territoire inviolé, oppose à l'armée de l'envahisseur une résistance qui fait l'admiration du monde. Le merveilleux héroïsme de ses défenseurs, uni à la fermeté d'âme de sa population, a rendu illustre à jamais le nom de cette vaillante cité. Il est du devoir du Gouvernement de la République de proclamer que la ville de Verdun a bien mérité de la patrie. »

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Helmut Sinn
  • 14 février, à Toul : Marcel Bigeard, mort à Toul le , militaire et homme politique français. Il a la singularité d’avoir été appelé sous les drapeaux comme homme du rang, 2e classe, en 1936 et d’avoir terminé sa carrière militaire en 1976 comme officier général à quatre étoiles (général de corps d’armée).

Décès[modifier | modifier le code]

Emile Driant
Jules-Dominique Antoine
Maxime Lenoir
Théodore Peyrusson (à gauche) et Mme Garnier (à droite) au Meeting international de L'Auto au Pont de Puteaux le 16 août 1909
  • 4 mars à Braquis, près de Verdun : Franz Marc, né le à Munich, un des principaux représentants de l'expressionnisme allemand. Peintre animalier, graveur, pastelliste, aquarelliste, lithographe, écrivain, il fait partie du groupe Der Blaue Reiter.
  • 10 mars, mort au champ d'honneur à Marre Cumières-le-Mort-Homme (Meuse) : André Thome, homme politique français né le à Paris.
  • 22 mars à l'ambulance 235, unité médicale installée à Chaumont-sur-Aire dans la Meuse : Jean Bourhis, né le à Bannalec dans le Finistère, pionnier de l'aviation et du parachutisme français, héros de la Première Guerre mondiale.
  • 6 septembre à Fleury-devant-Douaumont : Ernest Jean Aimé (né à Paris le ), officier général français. C'est l'un des 42 généraux français morts au combat durant la Première Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g William Martin, Verdun 1916 : 'They Shall Not Pass'=, Osprey Publishing, (ISBN 9781855329935, présentation en ligne)
  2. Jean-Yves Le Naour, 1916, L'enfer, Perrin (ISBN 9782262049652, présentation en ligne)
  3. a b et c « 1889 - 2019 L'Est Républicain 130 ans d'actualités en Lorraine et Franche Comté - Collection les grands événements dans l'Est », L'Est Républicain,‎ , p.45 (ISSN 2608-0591).
  4. Elizabeth Greenhalgh, The French Army and the First World War, Cambridge University Press, (ISBN 9781316060681, présentation en ligne)
  5. Lutz Hagestedt: Deutsches Literatur-Lexikon das 20. Jahrhundert, vol. 6 "Deeg-Dürrenfeld", Walter de Gruyter GmbH, 2004 (p.220-121).
  6. Notice d'autorité sur d-nb.info
  7. L'Illustration, nos 3800 à 3852, 1916.
  8. (en) Fiche de Jenicot sur sports-reference.com
  9. Fiche de décès du soldat Peyrusson sur le site Mémoire des Hommes.
  10. (notice BnF no FRBNF14654148)
  11. SGA/DMPA/Mémoire des hommes
  12. https://www.20minutes.fr/societe/2167671-20171112-siecle-apres-mort-champ-bataille-verdun-poilu-identifie-grace-science
  13. http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239e8eeace40
  14. « Isaac Henri Bismuth », sur memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  15. (en) Norman Franks, Nieuport aces of World War 1, Oxford England, Osprey, coll. « Osprey aircraft of the aces » (no 33), (ISBN 978-1-855-32961-4), p. 50
  16. Dominique Antoine sur biosop.zhsf.uni-koeln.de
  17. En 1916, selon d'autres sources (Notice sur catalogue.bnf.fr).
  18. « Acte de décès », sur Base LEONORE