VIIe siècle en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Cette page concerne les événements qui se sont produits au septième siècle en Lorraine.

Éléments contextuels[modifier | modifier le code]

  • Les abbesses de l'Abbaye de Remiremont[1]étaient élues par la communauté parmi les dames chanoinesses, et recevaient la consécration des seules mains du pape.
  • Spinule ou Saint-Spin est un personnage légendaire de la tradition vosgienne. Spin aurait été le fondateur au VIIe siècle avec son protecteur Beggon d'un ban religieux ou grande paroisse que traverse l'antique voie des Saulniers. Fête le 5 novembre.
  • Loncastre (Longwy), château fort au centre d’un comté.

Événements[modifier | modifier le code]

Mort de Brunhilde, British Library, Londres.
  • 601 : Arnoald, aussi nommé Arnoldus (~ 560 † 611), 25e évêque de Metz de 601 ou 603 à 611.
  • 612 : bataille de Toul entre deux frères : Thibert II (ou Théodebert), roi d’Austrasie et Thierry II (ou Théodoric), roi de Bourgogne, dans le cadre d'une guerre commencée en 610, sans doute autour de la possession de l'Alsace.
  • 625 : création du comté de Scarpone (« Pagus Scarponensis »), détaché de Toul qui dépendait alors du royaume de Bourgogne (date proposée par l'historien Louis Davillé).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://books.google.fr/books?id=9D5FAAAAcAAJ&pg=RA2-PR217&lpg=RA2-PR217&dq=%C3%A9lection+des+abb%C3%A9s+lorrains&source=bl&ots=D17ugXv4sq&sig=RKxyO7u4SiRg_CFdiH8_xpFdJ0M&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjYycbf0q7JAhWINhoKHcEOBMMQ6AEINzAE#v=onepage&q=%C3%A9lection%20des%20abb%C3%A9s%20lorrains&f=false
  2. « Saint Romary, Fondateur de Remiremont »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. « Saint Amé, Premier Abbé du Saint-Mont »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. Le h n'est pas conservé dans la version française des prénoms germaniques Clovis, Clotaire, Clodomir, Cloud, il n'y a pas de raison de le conserver pour Clodulf.
  5. Étant donné que la racine germanique wulf c'est-à-dire loup est traditionnellement transcrite en français par oul ou olphe, comme dans les prénoms doublets Raoul ou Rodolphe, Arnoul et Arnolphe, la transcription logique du prénom Clodulf devrait être Clodoul ou Clodolphe.
  6. Jean-Chrétien-Ferdinand Hoefer, Nouvelle biographie universelle, (lire en ligne), p. 908.
  7. Il ne faut par rendre ce prénom par Cloud qui est la version française de Clodoald et non celle de Clodulf.
  8. Jean-Maurice Barbé, Tous les prénoms, Jean-Paul Gisserot, (lire en ligne), p. 99
  9. Voir site Nominis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]