Lockheed L-188 Electra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lockheed L-188 Electra
Un Lockheed Electra L-188C d'Atlantic Airlines sur l'aéroport de Cardiff au pays de Galles.
Un Lockheed Electra L-188C d'Atlantic Airlines sur l'aéroport de Cardiff au pays de Galles.

Rôle Transport de passagers
Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed
Équipage 3
Premier vol
Mise en service 1958
Variantes L-118A, L-188C
Dimensions
Longueur 30,81 m
Envergure 30,18 m
Hauteur 10,01 m
Masse et capacité d'emport
Passagers 99
Motorisation
Moteurs 4 Turbopropulseurs Allison 501D-13
Performances
Vitesse de croisière maximale 600 km/h
Vitesse maximale 674 km/h
Autonomie 3541 km

Le Lockheed L-188 Electra est le premier avion de ligne à turbopropulseurs construit aux États-Unis. Son premier vol a lieu en 1957. Ses performances sont à peine inférieures à celles d'un avion à réaction, avec des coûts d'exploitation moindres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le L-188 Electra est un turbopropulseur construit à la fin des années 1950 par Lockheed. L'avion est un succès dans les premiers temps, mais après deux accidents, les ventes s'effondrent. D'importantes et très onéreuses modifications sont nécessaires, condamnant le L-188 Electra. De plus, les moteurs à réactions s'imposent dans l'aviation. La production s’arrête dès 1961, les appareils restants seront convertis en avion de fret ou en avion militaire, certains L-188 Electra continuent encore de voler de nos jours.

Accidents et incidents impliquant un L-188 Electra[modifier | modifier le code]

  • Le 8 juin 1983, le vol 8 Reeve Aleutian Airways, est contraint un atterrissage forcé à Anchorage en Alaska, aucune victime n'est à déplorer. L'appareil sera réparé et reprendra du service. L'accident est raconté dans un épisode de la série documentaire Mayday : Alerte maximum (aussi connue sous le nom Air Crash Investigation).

Notes et références[modifier | modifier le code]