Lockheed MC-130

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Lockheed MC-130 Su-27 silhouette.svg
Lockheed Hercules MC-130H Combat Talon II 1.jpg
MC-130H Combat Talon II à Wiesbaden en 2008.

Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed
Rôle Avion de transport militaire et de soutien aux opérations spéciales.
Statut Toujours en service
Premier vol 1966
Mise en service 1967
Nombre construits 80
Équipage
7 à 9 personnes.
Motorisation
Moteur Allison T56
Nombre 4
Type turbopropulseurs
Puissance unitaire 4 910ch.
Dimensions
Envergure 40,41 m
Longueur 30,40 m
Hauteur 11,74 m
Surface alaire 162,21 m2
Masses
À vide 32 800 kg
Maximale 69 750 kg
Performances
Vitesse de croisière 482 km/h
Vitesse maximale 592 km/h
Plafond 10 055 m
Rayon d'action 4 845 km
Avionique
Radar cartographique AN/APQ-170, GPS AN/ARN-151, systèmes de contre-mesures électroniques AN/ALQ-172, FLIR AN/AAQ-15.

Le Lockheed MC-130 est un avion militaire américain destiné à soutenir l'action des forces spéciales par des missions d'infiltrations et d'exfiltration loin derrière les lignes ennemies[1]. Il est directement dérivé du cargo Lockheed C-130 Hercules.

Origines[modifier | modifier le code]

Pur produit de la Guerre froide le Lockheed MC-130 tire ses origines d'une demande du Pentagone concernant un avion apte à opérer des infiltrations/exfiltrations de soldats et d'agents de renseignement[2] loin derrière les lignes ennemies, et notamment en Union Soviétique. Le C-130 étant alors en pleine maturité c'est cet avion qui fut choisi comme base de travail. Le chantier de développement fut naturellement confié aux membres des très secrets Skunk Works. Le concept même d'utilisation de ces avions[3] était alors très proche de celui des Westland Lysander britanniques de la Seconde Guerre mondiale.

Développement[modifier | modifier le code]

Quatre Hercules de série, des C-130E furent alors prélevés sur les stocks en vue de servir d'avions de présérie. À peine les premiers de ceux-ci étaient arrivés en ateliers que l'US Air Force en commanda dix de plus. Rapidement ces avions furent convertis avec divers équipement de cartographie aérienne, de suivi de terrain, mais aussi avec des camouflages plus discrets, faisant notamment appel à des peintures noires pour les opérations nocturnes. Le premier vol d'un MC-130 intervint en 1966. Dès lors ce type d'avion devint l'un des plus surveillés et des mieux protégés aux États-Unis. Si en 2012 les MC-130 de première génération ne volaient plus[4], des MC-130J, directement dérivés du Super Hercules avaient eu, été développés et assemblés.

Versions[modifier | modifier le code]

  • MC-130E Combat Talon : Désignation attribuée à la version initiale destinée à des opérations d'infiltration et d'exfiltration de troupes.
  • MC-130H Combat Talon II[5] : Désignation attribuée à une version construite à partir du C-130H et destinée à des opérations similaires, mais également à l'évacuation sanitaire, et à des missions de cartographie nocturne.
  • MC-130P Combat Shadow : Désignation attribuée à une version construite également à partir du C-130H et destiné à des missions aéroportées, au soutien logistique, mais surtout au ravitaillement en vol des hélicoptères de l'AFSOC comme le Sikorsky CH-3.
  • MC-130W Combat Spear : Désignation attribuée à une version construite sur la même base et destiné à opérer des vols à haute altitude pour permettre des sauts en parachute d'infiltration. Pour le reste il reprend les caractéristiques du MC-130E qu'il remplace.
  • MC-130W Dragon Spear (ou parfois aussi appelé MC-130W2) : Désignation attribuée à une version hybride, à mi-chemin entre le MC-130 "normal" et la canonnière volante AC-130. Un canon de 30mm à grande cadence de tir, des bombes à guidage par GPS GBU-44B Viper Strike, mais aussi des missiles antichars AGM-175 Griffin. Ces avions ont été initialement acquis pour permettre aux forces américaines d'attendre l'entrée en service des premiers AC-27J Spartan.
  • MC-130J Commando II : Désignation attribuée à une version destinée au remplacement des MC-130H dont l'avionique a été modernisée. Ils ont en outre repris la mission de pénétration à très basse altitude, en remplacement des Lockheed C-141B SOLL (SOLL = Special Operation Low Level, ou opérations spéciales à basse altitude).

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Lockheed MC-130E Combat Talon I en 1984
  • Drapeau des États-Unis États-Unis
    • US Air Force,
      • AFSOC,
        • 1st Special Operations Squadron.
        • 7th Special Operations Squadron.
        • 8th Special Operations Squadron.
        • 9th Special Operations Squadron.
        • 15th Special Operations Squadron.
        • 17th Special Operations Squadron.
        • 67th Special Operations Squadron.
        • 73rd Special Operations Squadron.
        • 522nd Special Operations Squadron.
        • 551st Special Operations Squadron.
        • 711th Special Operations Squadron.
      • ANG
        • 193rd Special Operations Squadron.
      • AETC
        • 550th Special Operation Squadron.

Engagements[modifier | modifier le code]

MC-130P de l'US Air Force usant de leurs leurres

Les différentes versions du Lockheed MC-130 ont été engagées dans la plupart des opérations militaires américaines[6] depuis la guerre du Viêt Nam avec notamment :

Photos[modifier | modifier le code]

Développements liés[modifier | modifier le code]

Le leurrage reste étroitement associé au MC-130

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]