Lockheed YO-3A Quiet Star

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
YO-3A Quiet Star
{{#if:
Image illustrative de l'article Lockheed YO-3A Quiet Star

Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed
Premier vol 1969
Mise en service 1969
Nombre construits 11

Le Lockheed YO-3A Quiet Star est un avion de reconnaissance américain qui avait été conçu pour l'observation des mouvements nocturnes de personnels au sol pendant la guerre du Viêt Nam. Il s'agit d'un monomoteur à hélice conçu pour voler silencieusement de nuit, qui constitue une sorte d'ancêtre en matière de furtivité.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Quiet Thrusters[modifier | modifier le code]

Le YO-3A avait été développé à partir d'une spécification émise par l'United States Army en 1965 exprimant un besoin avion d'observation indétectable depuis le sol en évoluant à une altitude-sol de 1 200 pieds (400 mètres). Lockheed proposa en 1966 deux appareils d'un modèle appelé QT-1 (QT pour Quiet Thruster, « propulseur discret »). La cellule était un fuselage de planeur Schweizer (en) SGS 2-32 modifié. Les QT-1 étaient équipés d'un moteur peu bruyant et d'une hélice dont les extrémités de pales se déplaçaient bien en dessous de la vitesse du son. Testés avec succès pendant guerre du Viêt Nam dans le cadre d'un programme appelé Prize Crew, les QT-1 évoluaient de nuit à basse altitude. L'observation s'opérait à l'aide de jumelles de vision nocturne (JVN). Les QT-1 furent par la suite ramenés aux États-Unis et renommées QT-2(PC).

Suite aux succès des deux QT-1 et à des recherches complémentaires faites avec un autre appareil assez semblable appelé Q-Star, Lockheed lança la construction d'une courte série de onze appelés YO-3A dans le cadre du programme Quiet Star. Neuf d'entre eux furent envoyés au Vietnam dans les années 1970-71, où l'un fut perdu. Diverses hélices furent testées (y compris des modèles tri- et sextupales), l'appareil étant par ailleurs équipé d'un système d'échappement des gaz courant le long du fuselage et d'autres dispositifs destinés à réduire la signature acoustique. Les équipements de mission du YO-3A consistaient en un périscope de vision nocturne à illuminateur infrarouge. Certains YO-3A possédaient un système de désignation d'objectif laser. Le YO-3A se déplaçait silencieusement à 1 000 pieds (300 mètres) d'altitude-sol et pouvait évoluer encore plus bas en fonction du fond acoustique terrestre. Lors de certains vols, l'appareil resta indétecté à 200 pieds (65 mètres) au-dessus de l'ennemi.

Utilisation civile[modifier | modifier le code]

Après la fin de la guerre du Vietnam, deux YO-3A (immatriculés 69-18006 et -007) furent mis en œuvre par la direction de la pêche de l'État de Louisiane où il fut très efficace dans la lutte contre le braconnage. Le Federal Bureau of Investigation (FBI) acquit par la suite ces appareils et les a utilisés pendant des années pour la surveillance et l'arrestation de ravisseurs et de demandeurs de rançon.

La National Aeronautics and Space Administration (NASA) a acquis un YO-3A vers la fin des années 70 pour s'en servir dans la recherche en matière d'aéronefs à hélice. Il reste encore aujourd'hui opérationnel à Moffett Field (en) (Californie).

Le YO-3A n° 69-18007 a subi à Cable Airport (Californie) un chantier de remise en vol.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John Andrade, U.S.Military Aircraft Designations and Serials since 1909, Midland Counties Publications, 1979, ISBN 0-904597-22-9 (Page 140)
  • The Illustrated Encyclopedia of Aircraft (Part Work 1982-1985), 1985, Orbis Publishing
  • Kenneth Munson, Bombers in Service, Patrol and Transport Aircraft Since 1960, The Macmillan Co., 1972, Library of Congress 72-78613

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]