Lockheed Martin X-35

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Lockheed Martin X-35 JSF Su-27 silhouette.svg
X-35.jpg
X-35A en vol d'essai au-dessus de la base Edwards en Californie

Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed Martin et Northrop Grumman
Drapeau : Royaume-UniBAE Systems
Rôle Multirôle expérimental
Premier vol 2000
Nombre construits 2
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney F135 couplé au Rolls-Royce Lift System
Nombre 1
Type Turboréacteur avec postcombustion
Poussée unitaire 128 kN à sec
191 kN avec postcombustion
Dimensions
Envergure 10,65 m
Longueur 15,37 m
Hauteur 5,28 m
Surface alaire 42,7 m2
Masses
À vide 11 793 kg
Maximale 27 220 kg
Performances
Vitesse maximale 1 930 km/h (Mach 1,6)
Plafond 18 500 m
Rayon d'action 850 km

Le X-35 est un avion expérimental mis au point par Lockheed Martin pour dans le cadre du programme JSF : Joint Strike Fighter. Il a été déclaré vainqueur contre le Boeing X-32. Il doit entrer en production sous la dénomination F-35 Lightning II.

Le programme JSF : Joint Strike Fighter[modifier | modifier le code]

Article principal : Joint Strike Fighter.

Il s'agissait de développer un avion :

Il en a découlé les 3 modèles X-35A, X-35B, X-35C.

  • L'Aeronautica militare pourrait se joindre au programme (armée de l'air italienne d'ici 2012-2013)

Développement[modifier | modifier le code]

Le moteur du X35 est dérivé du réacteur Pratt & Whitney F119-PW-100.

X-35A[modifier | modifier le code]

Ravitaillement en vol d'un X-35A auprès d'un KC-135 Stratotanker

Ce fut la version la plus ancienne et la plus légère, destinée à remplacer le F-16 et le A-10 Thunderbolt II. Ce fut la seule version équipée d'un canon interne GAU-12 Equalizer. Cette arme était une évolution du canon de 20 mm M61 Vulcan qui a équipé tous les chasseurs de l'US Air Force depuis le F-104 Starfighter.

Le prototype du X-35A a ensuite été transformé en X-35B pour la suite du programme JSF.

X-35B[modifier | modifier le code]

Le moteur avec sa tuyère vers le bas.

Le décollage court et l'atterrissage vertical sont les fonctionnalités essentielles de cette version. La solution de moteurs ou de buses d'éjection orientables comme sur le AV-8 Harrier II a été écartée. À la place, le X-35B possède une soufflante intégré verticalement dans le fuselage à l'arrière du cockpit utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage. Elle a été conçue par Lockheed Martin et développée par Rolls-Royce dans le cadre du partenariat de premier rang du Royaume-Uni[1].

Ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas, la soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes. Les performances générales sont aussi un peu réduites, mais c'est le prix à payer pour un avion STOVL.

Le moteur a aussi l'avantage de turbiner de l'air moins chaud et moins rapide. Il est donc moins nocif pour les superstructures alentour de piste d'aéroport ou de porte avions.

La démonstration la plus convaincante fut fournie lors des derniers essais dans le cadre du programme JSF. Le X-35B décolla en moins de 170 m (500 feet), réalisa un vol supersonique et se posa verticalement[2]. Cette configuration complexe a parfaitement fonctionné lors des essais. Elle a été un des facteurs décisifs de la victoire du X-35 dans le programme JSF.

Le prototype du X-35B (et anciennement X-35A) se trouve maintenant au musée Udvar Hazy Museum près de l'aéroport de Dulles en Virginie.

X-35C[modifier | modifier le code]

Le X-35C désormais au musée de l'US Navy

C'est la version marine. Il présente :

  • une voilure plus grande et plus évoluée pour améliorer le vol à basse vitesse ainsi que les charges emportées.
  • un train d'atterrissage renforcé pour les appontages sur porte-avions.

Après la compétition, le X-35C a été transféré au Patuxent River Naval Air Station Museum, ou se trouve aussi le prototype du X-32B VSTOL.

Media[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement liés[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]