Lockheed WC-130

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
WC-130 Hurricane Hunter
Le WC-130J Hurricane Hunter
Le WC-130J Hurricane Hunter

Rôle Avion de reconnaissance météorologique
Constructeur Lockheed
Lockheed Martin
Statut Active
Mise en service 1962
Client principal United States Air Force
Coût unitaire Approximativement 48,5 millions $US
Dérivé de C-130 Hercules
C-130J Super Hercules

Le Lockheed WC-130 Hurricane Hunter (chasseur d'ouragan) est un avion à ailes hautes de moyenne portée utilisé lors des missions de reconnaissances météorologiques. C'est la version modifiée du C-130, il est équipé de nombreux instruments destinés à mesurer le mouvement, la taille et l'intensité des tempêtes tropicales,de neige et des ouragans. Le WC-130 est utilisé par le 53ème escadron de reconnaissance météorologique de l'US Air Force (53rd Weather Reconnaissance Squadron).

Développement[modifier | modifier le code]

Le modèle WC-130B a servi de 1962 à 1979, le WC-130E de 1965 à 1993 et le WC-130H de 1973 à 2005 pour le 53ème, 54ème, 55ème and 56ème escadron de reconnaissance météorologique. Trois modèles WC-130A ont été opérationnels en Asie du sud-est de 1967 à 1970 avec le 54ème. Certains WC-130H ont plus tard été redistribués sans l’équipement de reconnaissance à d'autres commandements de l'US Air Force comme l' Air Force Reserve Command et la Air National Guard pour être utilisés comme avions d'entrainement ou de support opérationnel. Depuis 2010, le modèle WC-130J introduit en 1999 est le seul encore en service pour la reconnaissance météorologique avec le 53ème escadron, à la Air Force Reserve Command à Keesler AFB au Mississippi[1].

Missions[modifier | modifier le code]

Le WC-130J et le WP-3D Orion du NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) fournissent d'importantes informations sur les cyclones. Ils pénètrent les cyclones tropicaux et ouragans à des altitudes variant de 150 à 3000 mètres. La fonction la plus importante de l'avion est de collecter d'importantes quantités d'informations à l'intérieur du cyclone en pénétrant dans son œil. Ces informations vitales sont instantanément envoyées par satellite au National Hurricane Center pour y mesurer la trajectoire et l'intensité de l'ouragan.

La zone de reconnaissance inclut l'océan Atlantique, la mer des Caraïbes, le Golf du Mexique et l'est ainsi que le centre de l'océan Pacifique.

Variantes[modifier | modifier le code]

Divers variantes du Lockheed C-130 ont été crées pour effectuer des missions de reconnaissances météorologiques :

Lockheed WC-130A

Trois appareils ont été convertis en WC-130A standard pour la 54ème Weather Reconnaissance Squadron décollant de Guam et Udorn RTAFB en Thaïlande. Ils ont par la suite été reconvertis en C-130A et envoyés au Vietnam où ils ont été capturés à Tan Son Nhut Air Base au moment ou le Sud capitulait face aux Viet Cong. Ils sont encore là-bas depuis ce jour.

Un WC-130J sur le tarmac à la Dobbins Air Reserve Base
Lockheed-Martin WC-130J

Le WC-130J est opéré par 5 membres d'équipage: un pilote, un copilote, un navigateur et deux officiers de reconnaissance météorologique. L'équipage et l'appareil sont assignés au 53d Weather Reconnaissance Squadron à la Keesler Air Force Base au Mississippi. Le 53rd WRS connu sous le nom de Hurricane Hunters est responsable des missions de reconnaissance au dessus de l'océan Atlantique, de la mer des Caraïbes, du Golf du Mexique ainsi que du centre et de l'est de l'océan Pacifique. Les instruments de mesure sont montés sur des palettes démontables, donnant ainsi la possibilité à l'avion d'effectuer des missions de fret si nécessaire.

L'appareil n'est pas équipé pour des ravitaillements en vol mais si il est équipé de réservoirs additionnels placés sous les ailes il est capable de rester plus de 18 heures à une vitesse de croisière optimale de plus de 482 km/h. Une mission de reconnaissance dure généralement 11 heures. L'équipage recueille les données toute les minutes.

A l'avant du compartiment cargo, l'officier de reconnaissance météorologique opère sur les instruments numériques de reconnaissance météorologique et agit comme directeur de vol dans la tempête. L'officier évalue également d'autres conditions météorologiques comme les turbulences, la formation de glace, la visibilité, les types de nuages, les précipitations et les vents en surface. Il détermine aussi la position de l’œil du cyclone et analyse les conditions atmosphériques comme la pression, la température, le point de rosée et la vitesse du vent.

Une des pièces les plus critiques à bord est la catasonde. La catasonde est un cylindre de 16 pouces (40,64 cm) long et de 3,5 pouces (8,89 cm) de diamètre et pèse approximativement 2,5 livres ( ?). La sonde est munie d'une radio haute-fréquence et d'autres capteurs, elle est lâchée depuis l'avion. Pendant sa chute, elle mesure et transmet à l'avion la température,l'humidité,la pression barométrique ainsi que le vent. Elle est stabilisée par un petit parachute.

Entre mai 2007 et février 2008, les 10 WC-130J étaient équipés du Stepped-Frequency Microwave Radiometer (SFMR ou "smurf"), qui mesure en permanence les vents de surface.Il est monté dans un radôme sous l'aile droite.

L'avion parcourt généralement un rayon de 160m depuis le vortex pour collecter de précieuses données sur la structure du cyclone.

Les informations recueillies permettent de donner l'alerte suffisamment tôt à la population pour pouvoir évacuer et augmentent la précision de prédiction des ouragans de 30%.

Accidents[modifier | modifier le code]

Le 12 octobre 1974 un WC-130H opéré par le 54ème escadron de reconnaissance météorologique et ses six membres d'équipage disparaît pendant le typhon Bess. L'appareil et ses occupants n'ont jamais été retrouvés.

Spécifications (WC-130J Weatherbird)[modifier | modifier le code]

Données de 403rd Wing, USAF Reserve[2]

Caractéristiques générales

  • Équipage: Cinq; pilote, copilote, navigateur, officiers de reconnaissance météorologique aérienne
  • Longueur: 97 ft 9 in (29.79 m)
  • Envergure: 132 ft 7 in (40.41 m)
  • Masse maximale au décollage: 155 000 lbs (70 310 kg)
  • Moteur: 4 turboprops Rolls-Royce AE2100D3 de plus de 4,700 shp (3 500 kW) chacun
  • Hélices: 6-blade Dowty R391 hélice, 1 par moteur

Performances

  • Vitesse maximale: 417 mph à 22 000 ft (362 kn; 671 km/h à 6706 m)
  • Distance franchissable: 1841 miles avec 35000 lbs de chargement (2963 km avec 15880 kg de chargement)
  • Plafond 28000 ft avec 42000 lbs de chargement (8534 m avec 19050 kg de chargement)

Armement

Instrumentation

Références[modifier | modifier le code]

  1. « WC-130 Hercules » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), AF.mil, 18 août 2009. Mis en ligne le 18 juillet 2012, consulté le 5 décembre 2010
  2. « WC-130J Hercules », 403wg.AFRC.AF.mil (consulté le 5 décembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]