Lockheed L-75 Saturn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lockheed L-75 Saturn
Lockheed L-75 Saturn en vol.
Lockheed L-75 Saturn en vol.

Rôle Avion de ligne
Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed Corporation
Équipage 2
Premier vol
Retrait 1948
Investissement environ 6 millions de dollars US.
Production 2
Dimensions
Longueur 15.69 m
Envergure 22.56 m
Hauteur 6.05 m
Aire alaire 46.63 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 5 153 t
Max. au décollage 7 257 t
Passagers 14
Motorisation
Moteurs 2 moteurs en étoile Continental GR9-A
Puissance unitaire 522 kW
(600 ch)
Puissance totale 1 044 kW
(1 200 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 301 km/h
Vitesse maximale 367 km/h
Autonomie 965 km
Plafond 8 070 m
Vitesse ascensionnelle 402 m/s

Le Lockheed L-75 Saturn est un prototype d'avion de ligne américain de la seconde moitié des années 40. Il ne trouva jamais de débouché commercial et sa production se limita à deux machines.

Développement[modifier | modifier le code]

Conçu au départ dès la fin de l'année 1944 par l'ingénieur Don Palmer, créateur entre autres du Super Electra, le Lockheed L-75 naquit dans les ateliers secrets des Skunk Works[1], alors que ceux ci travaillaient également sur le programme du chasseur à réaction P-80 Shooting Star.

Dans l'esprit des ingénieurs américains il s'agissait d'anticiper la fin de la guerre et de développer un avion court-courrier apte au transport d'une dizaine de passagers ou d'un mélange passagers et fret. Le nouvel avion devait donc regrouper toutes les connaissances de l'époque en matière de construction aéronautique. C'est ainsi que le programme s'accéléra avec la sortie d'atelier du premier prototype à la fin de l'année 1946.

Extérieurement le Lockheed L-75 se présentait sous la forme d'un bimoteur propulsé par moteurs en étoile GR9-A. Il disposait d'une aile haute cantilever et son usinage faisait massivement appel au métal. En outre il possédait un train d'atterrissage tricycle escamotable. Sa cabine permettait l'accueil de quatorze passagers tandis que le cockpit était prévu pour deux membres d'équipage, pilote et copilote. C'est dans cette configuration que l'avion réalisa son premier vol le 8 aout 1947. Un second prototype, plus proche de la définition commerciale était alors en assemblage. Il fut baptisé Saturn.

Déboires commerciaux[modifier | modifier le code]

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale le marché des avions de ligne était saturé par les anciens avion militaires, et en premier lieu les Curtiss C-46 et Douglas C-47 fraîchement revendus en surplus. De ce fait le Lockheed L-75 Saturn arrivait au plus mauvais moment[2]. Mais en outre la concurrence faisait rage et les autres avionneurs proposaient des machines plus modernes telles le Convair 240 ou le Martin 2-0-2. Sur ces deux avions la conception avait intégré le confort des passagers.

Le programme fut finalement abandonné en 1948 et les deux avions envoyés au ferrailleur, le second n'ayant même pas eu le temps de voler[3].

Appareil comparable[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)http://worldatwar.net/chandelle/v1/v1n3/skunkwrk.html
  2. Alain Pelletier, Les avions de ligne américains, des origines à nos jours, Guides Larivière,‎ 2008 (ISBN 978-2-84890-128-2)
  3. (en)http://1000aircraftphotos.com/Contributions/Visschedijk/8528.htm