Lockheed XF-90

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif XF-90 Su-27 silhouette.svg
XF-90 inflight USAFM.jpg
XF-90 en vol.

Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed
Rôle Chasseur d'escorte
Statut Jamais entré en production
Premier vol
Investissement 5,1 millions de dollars US pour le programme[1]
Nombre construits 2
Équipage
1 pilote (monoplace)
Motorisation
Moteur Westinghouse J34-WE-15
Nombre 2
Type Turboréacteurs avec postcombustion
Dimensions
Envergure 12,2 m
Longueur 17,12 m
Hauteur 4,8 m
Masses
À vide 8 204 kg
Avec armement 12 363 kg
Maximale 14 118 kg
Performances
Vitesse maximale 1 064 km/h
Plafond 11 900 m
Vitesse ascensionnelle 846 m/min
Rayon d'action 3 680 km
Charge alaire 386 kg/m2
Rapport poussée/poids 0,3
Armement
Interne 6 canons de 20 mm
Externe 8 roquettes HVAR de 127 mm
Jusqu'à 907 kg de bombes

Le Lockheed XF-90 a été construit en réponse à une demande de l'United States Air Force d'un chasseur de pénétration à longue portée, escorteur de bombardier. La même demande a conduit au XF-88 Voodoo chez McDonnell. Lockheed a obtenu un contrat pour deux prototypes XP-90 (rebaptisés XF-90 en 1948). Le design a été développé par Willis Hawkins (en) et les équipes du Skunk Works dirigées par Kelly Johnson. Deux prototypes ont été réalisés (s/n 46-687 et -688). Des problèmes tant politiques que techniques ont retardé le projet jusqu'au premier vol le , avec le chef pilote d'essais Tony LeVier (en) aux commandes. Les performances ont été jugées insuffisantes en raison d'une trop faible puissance, et le XF-90 n'est jamais entré en production.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Après une refonte de son plan d'origine en aile delta, un prototype du Lockheed 90 a été construit en 1947[2]. Le design final présentait des ailes en flèche de 35°, un nez très pointu et deux turboréacteur Westinghouse J34-WE-11 à flux axial, fournissant une poussée totale de 27,6 kN (6 200 lbf), montés côte à côte à l'arrière du fuselage alimentés par des prises d'air latérales[3]. Les ailes avaient des dispositifs hypersustentateurs, des volets Fowler et des ailerons sur le bord de fuite. Le cockpit pressurisé était équipé d'un siège éjectable et une verrière bulle. L'armement prévu comprenait six canons de 20 mm. Le carburant embarqué était complété par des réservoirs montés en bout d'aile, portant la capacité totale à 6 308 l. L'utilisation d'aluminium 75ST plutôt que l'alliage standard 24ST, avec pièces forgées et usinées, donna une cellule extrêmement bien construite et robuste. Cependant, ces innovations ont aussi donné un avion ayant une masse à vide 50 % plus élevé que ses concurrents[3]. Le premier XF-90 utilisait des J34 sans postcombustion, tandis que le second (XF-90A) était doté de la postcombustion ; ils furent testés sur un banc d'essai F-80, mais l'avion est demeuré sous-motorisé[3].

Tests et évaluations[modifier | modifier le code]

Le premier prototype XF-90.

Le XF-90 a été le premier jet de l'USAF doté d'un système de postcombustion et le premier avion à réaction de Lockheed à voler en supersonique, mais en piqué. Il avait également un stabilisateur vertical inhabituel qui pourrait être déplacé d'avant en arrière pour la stabilisation horizontale. En raison du manque de puissance le McDonnell XF-88 a remporté le contrat de production en . Suite à la perte du contrat de production par Lockheed, les deux prototypes ont été utilisés pour d'autre tests. Le premier avion (46-687) a été livré au Laboratoire de Cleveland de la NACA en 1953 pour les tests de structures. Il n'était plus pilotable, et sa cellule extrêmement solide a été testée jusqu'à destruction. L'autre (46-688) a résisté à trois explosions atomiques à Frenchman Flat (en) sur le site d'essais du Nevada en 1952.

En 2003, la carcasse fortement endommagée du deuxième XF-90A (46-688) a été récupérée sur le site de test du Nevada et déménagé au National Museum of the United States Air Force de Dayton (Ohio). Il subit actuellement une restauration légère dans un des hangars de l'atelier de restauration du musée. Ses ailes avaient été enlevées, et son nez est endommagé par les explosions nucléaires. Au cours du processus de décontamination, tous les rivets ont dû être retirés pour enlever le sable radioactif. À l'heure actuelle, le musée envisage de l'exposer en l'état, presque non restauré, afin de montrer les effets des armes nucléaires.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le F-90 fut l'avion (en) de la bande dessinée Blackhawks.

Le XF-90 apparaît dans le tome 2, intitulé « Dans la gueule du loup », de la bande dessinée Black Birds : les ailes secrètes de la C.I.A., scénarisée par Patrice Buendia et dessinée par Giuseppe De Luca.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marcelle Size Knaack, Encyclopedia of US Air Force aircraft and missile systems, vol. 1 : Post-World War II Fighters, 1945-1973, Washington, DC, Office of Air Force History, US Air Force,‎ 1988 (ISBN 978-0912799599, lire en ligne)
  2. O'Leary 1994, p. 18.
  3. a, b et c Jones 1975, p. 241.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Walter J. Boyne , Beyond the horizons : the Lockheed story, New York, Thomas Dunne Books,‎ 1998 (ISBN 0-312-19237-1).
  • (en) Dennis R. Jenkins et Tony R. Landis, Experimental & prototype U.S. Air Force jet fighters, North Branch, Minnesota, USA, Specialty Press,‎ 15 avril 2008, 260 p. (ISBN 978-1-580-07111-6).
  • (en) Lloyd Jones, U.S. fighters : Army-Air Force 1925 to 1980s, Fallbrook, CA, Aero Publishers,‎ 1975 (ISBN 0-816-89200-8).
  • (en) Marcelle Knaack, Encyclopedia of US Air Force aircraft and missile systems : Post-World War II Fighters 1945-1973, vol. 1, Washington, DC, Office of Air Force History, US Air Force,‎ 1988 (ISBN 0-160-02147-2).
  • (en) O'Leary, Michael, ed. "Deep Penetration." America's Forgotten Wings, Volume 1, 1994.
  • (en) Steve Pace, Lockheed Skunk Works, Osceola, WI, Motorbooks International,‎ 1992 (ISBN 0-879-38632-0).
  • (en) Steve Pace, X-Fighters : USAF experimental and prototype fighters, XP-59 to YF-23, Osceola, WI, Motorbooks International,‎ 1991 (ISBN 0-879-38540-5).