Leonard Nimoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leonard Nimoy

Description de cette image, également commentée ci-après

Leonard Nimoy en 2006.

Nom de naissance Leonard Simon Nimoy
Naissance 26 mars 1931
Boston, MA (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Décès 27 février 2015 (à 83 ans)
Los Angeles, CA (États-Unis)
Profession Acteur
Réalisateur
Scénariste
Photographe
Producteur
Séries notables Star Trek
Mission: impossible
Fringe

Leonard Nimoy est un acteur, réalisateur, scénariste, photographe, producteur, et chanteur américain, né le 26 mars 1931 à Boston, au Massachusetts et mort le 27 février 2015 à Los Angeles, en Californie[1] d'une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Il est connu principalement pour avoir incarné le personnage de Spock dans la série télévisée Star Trek.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Leonard Nimoy est issu d'une famille de juifs orthodoxes de culture yiddish originaires de Iziaslav en Ukraine. Son père, Max, était barbier, et sa mère, Dora (née Spinner), était femme au foyer. Si l'anglais est la langue maternelle du petit Leonard, ce dernier parle aussi le yiddish, notamment avec ses grands-parents[2].

Études[modifier | modifier le code]

À l'université, Leonard Nimoy travaille à temps partiel au National Yiddish Book Center (en)[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Leonard Nimoy et William Shatner dans une photographie de promotion pour Star Trek en 1968.
Leonard Nimoy (à gauche) dans la série télévisée Mission: impossible (5e saison, 1970).
Leonard Nimoy à une convention Star Trek en 1980.

Après du théâtre et des cours d'art dramatique, il participe à quelques séries (La Quatrième Dimension, Bonanza, Perry Mason, Au-delà du réel...) avant de rejoindre Star Trek pour 3 saisons (1966-1969). Il joue aussi dans les saisons 4 et 5 de la série Mission: impossible de 1969 à 1971 dans le rôle de Paris, lequel succédait à Rollin Hand (rôle tenu par Martin Landau) dans l'équipe de Jim Phelps.

Après ces séries, il retourne au théâtre, présente des émissions de télévision, écrit des livres de poésie et devient réalisateur au cinéma (Star Trek 3 : À la recherche de Spock, Star Trek 4 : Retour sur Terre, Trois hommes et un bébé…). Il joue dans les six premiers films issus de la série, et fait des apparitions dans Star Trek : La Nouvelle Génération (Unification partie 1 et 2). Le personnage de Spock est le seul à être reconduit pour la série après le premier pilote de Star Trek, The Cage.

Dans l'imaginaire de Gene Roddenberry, Spock devait avoir la peau rouge et ressentait les émotions humaines. La chaîne NBC ne voulut pas de cet extra-terrestre, mais Roddenberry tint bon, avec toutefois quelques aménagements : pour le second pilote Où l'homme dépasse l'homme (Where no man has gone before), Spock devint vert (pour des problèmes de colorisation), possédait la froide logique attribuée au départ à Number One, et devait être grand et mince. À la réalisation du pilote, Roddenberry hésita entre Nimoy et Martin Landau (Cosmos 1999, Mission: impossible) ; le premier fut choisi, le second n'étant pas disponible.

En 2009, la sortie tant attendue du nouvel opus Star Trek, du réalisateur J. J. Abrams, fera des émus ; en effet on peut retrouver Leonard Nimoy dans son rôle orignal de Spock, mais cette fois venant du futur ; il donnera alors la réplique à l'acteur Chris Pine alias Kirk. Dans cet opus, c'est Zachary Quinto (notamment vu dans Heroes (alias Sylar)) qui interprète le rôle de Spock dans le présent. Ce fut sans conteste un clin d’œil de la part du réalisateur envers les fans de la saga Star Trek.

En avril 2010, il annonce au Toronto Sun qu'il prendra sa retraite dès la fin de la deuxième saison de Fringe[3].

En 2011, il double Sentinel Prime dans Transformers 3 : La Face cachée de la Lune. Il apparaît également dans une version alternative du clip vidéo de The Lazy Song de Bruno Mars avec certaines séquences qui font référence à Star Trek.

En 2012, il quitte à nouveau sa retraite pour apparaître dans les deux derniers épisodes de la saison 4 de Fringe, toujours dans le rôle du scientifique William Bell.

En 2013, il fait une apparition dans le douzième film de la franchise Star Trek : Star Trek Into Darkness, dans son rôle de Mr Spock (celui venant du futur) afin que le Spock du présent obtienne des informations sur ce super méchant qu'est Khan Noonien Singh alias John Harrisson.

Leonard Nimoy en 2011.

Leonard Nimoy meurt le 27 février 2015 à Los Angeles, après avoir été hospitalisé à la suite de complications d'une maladie pulmonaire chronique (BPCO) développée, selon Nimoy lui-même, du fait de son tabagisme passé[4],[5].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

  • 1951 : Queen for a Day d'Arthur Lubin - segment High Driver : Chef
  • 1951 : Rhubarb, le chat millionnaire (Rhubarb) d'Arthur Lubin : le jeune jouant à la balle (non crédité)
  • 1952 : Kid Monk Baroni de Harold D. Schuster : Paul "Monk" Baroni
  • 1952 : Zombies of the Stratosphere de Fred C. Brannon : Narab
  • 1952 : Francis Goes to West Point d'Arthur Lubin : le joueur de football n°52 (non crédité)
  • 1953 : Old Overland Trail de William Witney : Chef Black Hawk
  • 1954 : Des monstres attaquent la ville (Them!) de Gordon Douglas : Un sergent de l'Air Force (non crédité)
  • 1954 : Badge 714 (Dragnet) - Saison 3, épisode 21 : Julius Carver
  • 1956 : Madame Germaine (Navy Log) - Saison 1, épisode 35 : Steve Henderson
  • 1956 : The Man Called X - Saison 2, épisode 9
  • 1956-1957 : West Point - Saison 1, épisodes 7 et 28 : Tom Kennedy
  • 1957 : Broken Arrow - Saison 2, épisode 2 : Nahilzay
  • 1957 : Highway Patrol - Saison 3, épisode 8 : Harry Wells
  • 1958 : Highway Patrol - Saison 4, épisode 10 : Ray
  • 1958 : Harbor Command - Saison 1, épisode 18
  • 1958 : Remous (Sea Hunt) - Saison 1, épisodes 30, 33 : Vince / Tyler
  • 1959 : Mackenzie's Raiders - Saison 1, épisode 13
  • 1959 : Steve Canyon - Saison 1, épisode 17 : le sergent de la tour de contrôle
  • 1959 : 26 Men - Saison 2, épisodes 15, 19 et 21 : Toke Shaw / Birke Larson
  • 1959 : Coup de filet (Dragnet) - Saison 8, épisode 27 : Karlo Rozwadowski
  • 1959 : The Rough Riders - Saison 1, épisode 30 : Jeff Baker
  • 1959 : Colt .45 - Saison 2, épisode 13 : Luke Reid
  • 1959 : Tombstone Territory - Saison 3, épisode 6 : Little Hawk
  • 1959 : M Squad - Saison 2, épisode 29 : Ben Blacker
  • 1959 : Remous (Sea Hunt) - Saison 2, épisodes 1, 15, 26 : Johnny Bronson / Jerry Wiley / le voleur d'essence

Années 1960[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1960, Leonard Nimoy connaît une brève carrière de chanteur en sortant cinq albums sur le label Dot Records. Il apparaît en tant que Spock sur les deux premiers, tandis que les trois derniers sont composés de chansons pop, folk et country.

Autobiographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]