Fédération des planètes unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Ethnologie de Star Trek.
Fédération des planètes unies
Image illustrative de l'article Fédération des planètes unies

Région Quadrant Alpha et Beta
Création 2161
Type République fédérale
Capitale Paris (exécutif et judiciaire)
San Francisco (législatif et militaire)
Langue Dialectes humains et d'environ 120 autres races
Membres Plus de 150 Planètes membres et des milliers de colonies (2373)
Chef d'État Président de la Fédération
Personnes clés Thomas Vanderbilt
Affiliation Starfleet

Dans l'univers fictif de Star Trek, la Fédération des planètes unies ou Fédération unie des planètes (United Federation of Planets) et plus communément la Fédération, est une république fédérale interplanétaire, qui à la fin du 24e siècle, compte plus de 150 planètes membres (entités politiques) et plusieurs milliers de colonies réparties dans un rayon de 8 000 années-lumière s'étalant sur les Quadrants Alpha et Bêta de la Voie Lactée[1].

Reposant sur l'alliance de différentes espèces partageant des valeurs et des principes moraux communs de justice, de liberté, d'égalité et de coopération, les planètes membres partagent leurs ressources et leurs connaissances dans un but commun de paix et d'exploration spatiale. La Fédération peut être définie comme une société socialiste utopique.

Les missions diplomatiques, d'exploration, de recherche scientifique et de défense sont menées par Starfleet, le bras armé de la Fédération. En effet, celle-ci doit souvent faire face aux avancées belliqueuses de ses principaux ennemis parmi lesquels l'Empire Klingon, l'Empire Romulien, l'Union Cardassienne, le Dominion ou encore les Borgs.

La Fédération des Planètes unies fait partie intégrante de l'univers Star Trek, à l'exception de la série Star Trek : Enterprise qui se déroule quelques années avant sa fondation.

Fondation[modifier | modifier le code]

À la suite d'un conflit armé contre les Romuliens en 2154, les Humains, les Vulcains, les Tellarites et les Andoriens se rapprochent et forment la "Coalition des planètes" en 2155. Cette alliance favorisa le renforcement des liens entre ses membres et déboucha quelques années plus tard, en 2161, sur la signature de la charte de la Fédération à San Francisco.

Parmi les 18 peuples fondateurs de cette organisation, on retrouve les Humains, les Vulcains, les Andoriens, les Tellarites, les Denobuliens, les Rigeliens et les Coridanites, auxquels se sont ajoutés des dizaines de nouveaux membres au fil des années.

Charte[modifier | modifier le code]

Son contenu est directement inspiré de la Charte des Nations unies. Dans l'épisode de Star Trek : Voyager Le vide, on peut en apercevoir un extrait :

Nous, les formes de vies de la Fédération des planètes unies déterminées à épargner aux générations futures le fléau de la guerre, réaffirmons notre attachement aux droits fondamentaux des êtres dotés de conscience, à la dignité et à la valeur de toutes formes de vie, à l'égalité de droits de tous les systèmes planétaires membres petits et grands, à l'établissement des conditions permettant le respect de la justice et des obligations émanant des traités et de la loi interstellaire et à la promotion du progrès social et de l'amélioration des conditions de vie sur tous les mondes ...[2]

Système politique[modifier | modifier le code]

La nature du gouvernement de la Fédération est celle d'une république fédérale. À ce titre, les planètes membres conservent un pouvoir semi-autonome sur la gestion de leur gouvernement en accord avec leurs propres traditions et lois locales, tant que celles-ci n'enfreignent pas les principes de la Charte et de la Constitution fédérale. Cependant, la loi de la Fédération peut s'imposer dans certains cas d'urgence où le Président peut se substituer au droit local pour, par exemple, déclarer la loi martiale[3].

La Présidence[modifier | modifier le code]

Le siège de la Présidence se trouve à Paris, à la Place de la Concorde. Le Président est élu au suffrage universel par les citoyens de la Fédération. Il occupe la fonction de chef d'Etat et de gouvernement. Il oriente la politique étrangère et gère le budget.

Le Conseil de la Fédération[modifier | modifier le code]

Le siège du Conseil se situe à San Francisco. C'est la seule composante du pouvoir législatif. Elle est composée des représentants élus des différentes planètes membres. Le Conseil a le pouvoir de créer, d'amender et de ratifier la loi de la Fédération. En plus de ses prérogatives législatives, le Conseil est le seul à pouvoir déclarer la guerre. Il mène également des missions diplomatiques et exerce un pouvoir de contrôle sur Starfleet (arbitrage des cours martiales et ordres de missions)[4].

Adhésion[modifier | modifier le code]

L'adhésion à la Fédération est soumise au respect de certains principes éthiques — notamment le respect des Droits de l'homme appliqués à tous les peuples de la Galaxie — mais dans les faits, d'autres critères (tels que le niveau de développement ou la situation géopolitique) entrent eux aussi en compte. Ainsi, seul les peuples ayant atteint un niveau technologique permettant de voyager dans l'espace en vitesse de distorsion peuvent adhérer à la Fédération.

L'adhésion implique la mutualisation des connaissances et des ressources des planètes membres. Elle offre des garanties constitutionnelles à tout individu résidant sur un des mondes qui la constitue ou voyageant dans l'espace qu'elle contrôle.

Exploration et Défense[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Starfleet.

Starfleet est l'institution en charge de l'exploration de la galaxie et de la défense de la Fédération. Ses principales fonctions sont l'avancement de la connaissance de l'univers, la recherche scientifique et technologique et la défense du territoire. Par ailleurs, ses officiers jouent un rôle diplomatique important.

Économie[modifier | modifier le code]

La Fédération est décrite comme une utopie économique. Dans l'épisode Unimatrice zéro de Star Trek : Voyager et dans Star Trek : Premier Contact, Tom Paris et Jean-Luc Picard décrivent une nouvelle économie mondiale où l'argent à disparu depuis le 22e siècle. En effet, dans cette vision du futur imaginée par Gene Roddenberry, l'éradication de la pauvreté et de la famine grâce aux avancées technologiques a permis à l'Homme de s'affranchir des considérations matérielles. Néanmoins, la Fédération côtoie de nombreuses espèces utilisant de l'argent, à l'image des Ferengis, avec lesquelles elle fait du commerce grâce à un système monétaire connu sous le nom de « crédits ».

Directive Première[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Directive Première.

Selon cette directive, la Fédération des planètes unies interdit à ses membres de s'ingérer dans le développement des autres espèces de l'univers tant que celles-ci ne sont pas parvenues par leurs propres moyens à voyager plus vite que la lumière afin d'éviter toute contamination culturelle.

Univers Miroir[modifier | modifier le code]

Dans l'Univers Miroir, (un univers parallèle où la Fédération n'a jamais existé), les humains sont à la tête de l'Empire Terrien, un régime totalitaire et belliqueux qui a asservi des dizaines d'autres espèces dont les Vulcains, les Andoriens et les Tellarites.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

  • Thomas Vanderbilt, Terrien (2161-2165)
  • Haroun al-Rashid, Terrien (2165-2173)
  • T'Maran, Vulcaine (2173-2177)
  • Avaranthi sh'Rothress, Andorienne (2177-2185)
  • Jonathan Archer, Terrien (2185-2193)
  • Graless, Tellarite (2193-2197)
  • Sardix, Vulcain (2197-2201)
  • Thortathanal, Andorien (2201-2205)
  • Barbara Einicrox, Terrienne (2205-2209)
  • Suessor, Vulcain (2209-2213)
  • Todahlar, Andorien (2214-2217)
  • Richard Morvehl, Alpha Centaurien (2217-2225)
  • Janissa Kurvannis, Terrienne (2225-2229)
  • Greshlahrigm, Tellarite (2229-2233)
  • Madza Bral, Trill (2233-2241)
  • Paula Christenson, Terrienne (2241-2245)
  • Samuel Solomon Qasr, Terrien (2245-2249)
  • Jacob Varis, Arcturien (2249-2253)
  • Sanara Dadari, Terrienne (2253-2257)
  • Claton Mintaine, Terrien (2257-2261)
  • Kenneth Wescott, Terrien (2261-2269)
  • Lorne McLaren, Terrien (2269-2273)
  • Thomas Oromon, Izarite (2273-2277)
  • Gregory Salamorn, Terrien (2277-2281)
  • Alohk Ixan, Denevien (2281-2285)
  • Ihram Roth, Terrien (2285-2289)
  • Ra-ghoratreii, Efrosien (2289-2301)
  • Adam Zagrin, Denevien (2301-2309)
  • Gan Laikan, Alpha Centaurien (2309-2321)
  • Thelianaresth th'Vorothishria, Andorien (2321-2329)
  • Hikaru Sulu, Terrien[5](2329-2341)
  • Teriful, Bolien (2341-2353)
  • T'Pragh, Vulcaine (2353-2361)
  •  ??? (2361-2365)
  • Amitra, Pandrilite (2365-2369)
  • Jaresh-Inyo, Grazerite (2369-2373)
  • Min Zife, Bolien (2373-2379)
  • Nanietta Bacco, Terrienne (2379-?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Star Trek Premier Contact '(1996) et épisode 2x02 (Metamorphosis) de la Série Originale
  2. Star Trek Voyager, Le vide (saison 7, épisode 15) "We the lifeforms of the United Federation of Planets determined to save succeeding generations from the scourge of war, and to reaffirm faith in the fundamental rights of sentient beings, in the dignity and worth of all lifeforms, in the equal rights of members of planetary systems large and small, and to establish conditions under which justice and respect for the obligations arising from treaties and other sources of interstellar law can be maintained, and to promote social progress and better standards of living on all worlds..."
  3. Deep Space Nine, Saison 4 : "L'enfer sur Terre" et "Paradis Perdu" La Nouvelle Génération, Saison 7: "Quand la nature reprend ses droits"
  4. Star Trek VI: Terre inconnue ; DS9 : "La tradition du guerrier", "Pour la cause" ; La nouvelle Génération : "le transfuge"; Star Trek IV: Retour sur Terre
  5. Au chrono 00:38:04 du film Star Trek 4 : Retour sur Terre Sulu dira : « San Francisco. I was born there. » (« San Francisco. C'est là que je suis né »)

Lien externe[modifier | modifier le code]