Wentworth Miller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wentworth Miller

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Wentworth Miller en 2008

Nom de naissance Wentworth Earl Miller III
Surnom Went, Wenty, Miller, Pretty
Naissance 2 juin 1972 (42 ans)
Chipping Norton (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Films notables La Couleur du mensonge
Resident Evil: Afterlife
Séries notables Dinotopia
Prison Break
The Flash

Wentworth Earl Miller III est un acteur et scénariste américain, né le 2 juin 1972 à Chipping Norton dans le Oxfordshire (Angleterre). Il est devenu célèbre grâce au rôle de Michael Scofield dans la série télévisée Prison Break.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et origines[modifier | modifier le code]

Wentworth Earl Miller III est né le 2 juin 1972 en Angleterre[1], mais c'est aux États-Unis qu'il grandit, plus exactement dans le quartier new-yorkais de Brooklyn, où son père est assistant du procureur et sa mère enseignante spécialisée. Ensuite, sa famille s'installe à Sewickley en Pennsylvanie[2].

Son prénom provient du capitaine Frederick Wentworth, le protagoniste masculin principal du roman Persuasion de Jane Austen. Son père et son grand-père paternel se prénomment également Wentworth [3] (d'où le III signifiant « 3e du nom »).

Sur ses origines Wentworth Miller précise : « Ma mère blanche est à la fois d'origine russe et libanaise. L'une de mes tantes m'a raconté que nous serions reliés à un pirate français, le capitaine Coquet... Mon père est noir, il a du sang anglais, des origines syriennes et libanaises »[4]. C'est l'une des raisons pour lesquelles il a étudié le français à l'université[5]. Dans une autre interview, Wentworth Miller précise également : « Mon père est noir et ma mère est blanche. Ça fait de moi une sorte de cavalier solitaire des races, coincé entre deux cultures »[6]. Il a deux sœurs plus jeunes, Gillian et Leigh qui est la benjamine[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Wentworth Miller est diplômé en littérature de l'université de Princeton[8]. Il est également passionné de musique et pendant ses années universitaires, il voyage à travers le monde pour chanter a cappella avec un groupe « The Princeton Tigertones »[2]. Il part ensuite à Los Angeles, en 1995, pour devenir acteur. Il fait différents petits boulots derrière la caméra pour découvrir le milieu du cinéma avant de se présenter à des castings. Wentworth Miller explique : « Je suis donc parti travailler à Los Angeles pour une compagnie qui développait des téléfilms. En fait, mon travail consistait principalement à faire des photocopies et aller chercher des sandwiches pour mon patron »[8]. Il travaillait également dans « des agences, des sociétés de management, des chaînes de télé, des compagnies de production »[9].

En 1998, il fait ses débuts devant la caméra dans Les Hommes-Poissons, un épisode de la deuxième saison de Buffy contre les vampires. Après de nouvelles apparitions dans Popular, Le Monde de Joan et Urgences (2000), il connaît son premier rôle important dans la mini-série fantastique Dinotopia (2002). Il tourne ensuite dans le film La Couleur du mensonge (The Human Stain), adapté du roman La Tache de Philip Roth, où il joue le personnage de Coleman Silk jeune (le même personnage plus âgé étant incarné par Anthony Hopkins). Il campe le rôle d'un métis[8][Où ?]. Puis il joue un rôle secondaire dans Underworld avec Kate Beckinsale[2].

En 2005 il obtient le rôle de Michael Scofield dans la série à succès Prison Break. Il incarne un jeune ingénieur qui se fait emprisonner délibérément afin de sauver son frère condamné à mort pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Il incarnera ce rôle pendant quatre ans. En parallèle de sa carrière de comédien, il reprend le rôle de Michael Scofield pour les besoins du jeu vidéo Prison Break : The Conspiracy, où il prête ses traits et aussi sa voix, comme la plupart des protagonistes présents dans la série. Le jeu se déroule dans l'univers de la première saison.

Wentworth Miller participe à plusieurs campagnes de publicité pour la marque de vêtement GAP et principalement en Asie pour Bean Pole Jeans, French Café (Corée), Me and City et Chevrolet (Chine). On a également pu l'apercevoir dans deux clips vidéos de Mariah Carey It's Like That et We Belong Together, clips qui ont été réalisés par Brett Ratner, réalisateur du pilote de Prison Break. Il a aussi joué un petit rôle dans la série Ghost Whisperer (le rôle d'un soldat mort pendant la guerre du Viêt Nam en 1972).

Après l'arrêt de la série Prison Break, il a participé au premier épisode de la saison 11 de la série New York, unité spéciale. Wentworth Miller a aussi prêté sa voix pour doubler les voix de deux personnages, Jock et Popular, de la série d'animation Les Griffin. Il apparaît également dans l'épisode 3 de la saison 8 de Dr House, où il tient le rôle du patient que l'équipe de House est chargé de diagnostiquer. Au cinéma il incarne le rôle de Chris Redfield, personnage bien connu des gamers, dans le quatrième volet de la saga Resident Evil, intitulé Resident Evil: Afterlife. En 2011, le comédien a tourné dans un film intitulé The Loft dirigé par Erik Van Looy, aux côtés des acteurs Karl Urban, James Marsden et Rhona Mitra dont la sortie est prévue pour 2013 ; il y interprète le rôle de Luke Seacord.

Se faisant rare devant les écrans, Wentworth Miller n'en est pas moins actif, puisqu'il écrit des scénarios pour le cinéma, le premier étant Stoker sous le pseudonyme de Tom Foulke. Les droits du scénario sont achetés par Fox Searchlight Pictures, le film est mis en scène par le réalisateur sud-coréen Park Chan-wook, qui dirige Nicole Kidman, Mia Wasikowska, Matthew Goode et Dermot Mulroney. En 2012, Wentworth Miller est engagé pour écrire le remake américain du film français Harry, un ami qui vous veut du bien, intitulé With a Friend Like Harry ; le film devrait être réalisé par Kimberly Peirce.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le 21 août 2013, Wentworth Miller fait son coming out dans une lettre envoyée à la directrice d'un festival russe où il était convié, pour contester la loi anti-LGBT votée cette année en Russie[10],[11]. Cette annonce hautement symbolique s'inscrit dans un contexte très particulier, celui de tensions à propos des lois restrictives mises en place en Russie qui interdisent la « propagande » homosexuelle aux mineurs, et contestées par nombre de personnalités étrangères, comme certains sportifs[12],[11]. En retour, l'acte de Wentworth Miller a été salué par de nombreuses personnes[11].

Après avoir révélé son homosexualité, l'acteur ajoute qu'il a déjà tenté de se suicider à cause de l'homophobie, et que sa première tentative a eu lieu à 15 ans[13].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wentworth Miller », sur tvguide.com (consulté le 23 juillet 2006)
  2. a, b et c Série Zap, avril-octobre 2006[réf. insuffisante].
  3. Dream'Up no 37, 3 janvier 2007[réf. insuffisante].
  4. Le Parisien, 12 octobre 2006[réf. insuffisante].
  5. Téléstar no 1578, 30 décembre 2006[réf. insuffisante].
  6. « My father is black and my mother is white. Therefore, I could answer to either which kind of makes me a racial Lone Ranger, at times, caught between two communities. » Interview de Wentworth Miller, Entertainment Insiders, 30 octobre 2003.
  7. (en) Wentworth Miller sur AskMen.com.
  8. a, b et c One no 42, octobre-novembre 2006[réf. insuffisante].
  9. Mad Movies hors-série no 2, 2006[réf. insuffisante].
  10. A. C., « Loi anti-gay en Russie : le héros de Prison Break fait son coming-out », Le Parisien,‎ 22 août 2013 (lire en ligne).
  11. a, b et c Marie Turcan, « Wentworth Miller : un coming out de circonstance », Le Figaro, 28 août 2013.
  12. (en) Kiirit Radia, « American Runner Wins in Russia, Criticizes Anti-Gay Law », abcnews, 14 août 2013.
  13. Marie Turcan, « Wentworth Miller a déjà tenté de se suicider à cause de l'homophobie », Le Figaro, 10 septembre 2013.
  14. « Wentworth Miller s'invite dans Dr House ? »,‎ 13 septembre 2011
  15. (en) IMDb: Black Reel Awards 2004
  16. (en)« 2006 Golden Globe Nominations & Winners », Hollywood Foreign Press Association (consulté le 26 janvier 2006)
  17. (en) « Star Wars:Episode III – Revenge of the Sith leads the nomination list for The 32nd Annual Saturn Awards from The Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films », sur www.saturnawards.org,‎ 15 février 2006 (consulté le 24 juin 2010)
  18. a et b (en) « Teen Choice 2006: Nominated People » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.fox.com.. Consulté le 30 décembre 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :