Spock (Star Trek)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spock.
Spock
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Trek

Photo publicitaire (1968) de Leonard Nimoy et William Shatner dans les rôles respectifs de Spock et du Capitaine kirk.
Photo publicitaire (1968) de Leonard Nimoy et William Shatner dans les rôles respectifs de Spock et du Capitaine kirk.

Naissance 2230
Origine Shi'Kahr, Planète Vulcain
Sexe Masculin
Espèce Vulcain
Cheveux Noirs
Yeux marron foncé
Activité(s) Attaché scientifique du vaisseau Enterprise
Ambassadeur
Caractéristique(s) Logique
Famille Sarek (père)
Amanda Grayson (mère)
Sybok (demi-frère)
Affiliation Fédération des planètes unies
Entourage James T. Kirk
Leonard McCoy
Montgomery Scott
Nyota Uhura
Hikaru Sulu
Pavel Chekov

Membre(s) Starfleet

Créé par Gene Roddenberry
Interprété par Leonard Nimoy
Zachary Quinto
Film(s) Star Trek, le film
Star Trek 2 : La Colère de Khan
Star Trek 3 : À la recherche de Spock
Star Trek 4 : Retour sur Terre
Star Trek 5 : L'Ultime Frontière
Star Trek 6 : Terre inconnue
Star Trek
Star Trek Into Darkness
Star Trek 3 (2016)
Série(s) Star Trek
Star Trek : La série animée
Star Trek : La Nouvelle Génération
Première apparition Star Trek
Dernière apparition Star Trek Into Darkness
Éditeur(s) Paramount Pictures
Site officiel Fiche du personnage

Spock (ou Monsieur Spock) est un personnage de fiction créé par Gene Roddenberry dans la série Star Trek en 1966.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Spock est né en 2230 sur la planète Vulcain d'une mère humaine, Amanda Grayson, et d'un père vulcain, l'ambassadeur Sarek. En 2237 à l'âge de 7 ans, il est fiancé par fusion mentale à T'Pring[1]. Le mariage doit être célébré en 2267[2][3][4][5], lors du pon farr, mais la belle refuse cette union car amoureuse de Stonn[6][7].

Après avoir étudié à l'Académie Vulcaine des Sciences, Spock s'engage à Starfleet en 2252 et sert tout d'abord sur le vaisseau Enterprise, sous le commandement du capitaine Christopher Pike. D'abord cadet, il gravit tous les échelons jusqu'à celui d'officier scientifique durant les onze années passées aux côtés de Pike. Il devient ensuite commandant en second, sous les ordres du capitaine James T. Kirk.

Après la mission de cinq ans, il se retire sur Vulcain, mais sort de sa retraite pour combattre V'Ger en 2271[8]. En 2276, l'Entreprise est retiré du service actif et transformé en vaisseau d'entraînement. Spock en devient le capitaine. Il est relevé de son commandement pendant la crise Genesis[9] quand James T. Kirk prend le commandement pour combattre Khan Noonien Singh. Pendant cette mission, Spock est tué en entrant, sans protection, dans une chambre d'antimatière pour permettre aux moteurs à distorsion de fonctionner afin d'échapper à une forte explosion qui créa la planète Genesis.

Mort en 2285, il revient à la vie avec le projet Genesis[10] et au transfert de son esprit dans celui d'un autre membre de l'équipage, le docteur Leonard McCoy.

À partir de 2295, il se tourne vers une carrière de diplomate pour devenir, comme son père, ambassadeur. Quelques années plus tard, il se marie[11][12].

Spock révèle qu'il est devenu le père d'un fils prisonnier dans le passé[13], sur la planète Sarpeidon, maintenant disparue. Utilisant le gardien de l'éternité, Spock voyage dans le passé pour sauver son fils, nommé Zar. Cependant, celui-ci repart vers le passé après avoir aidé Spock à défaire un complot romulien.

En 2387, âgé de 157 ans[14], il est toujours au service de Starfleet en tant qu'ambassadeur. Envoyé auprès des Romuliens. Il tente de sauver leur monde, dont le Soleil menace de se changer en supernova. L'union des sciences romuliennes et vulcaines donne naissance à une substance d'une densité inouïe à même de générer un trou noir que Spock disperse dans l'espace afin d'absorber le trop plein d'énergie. Mais ce trou noir arrive trop tard à maturité et ne peut empêcher la destruction de Romulus. Le vaisseau de Spock est pris dans le champ gravitationnel et renvoyé vers le passé en 2258. Capturé ensuite par Néro, un survivant Romulien exilé comme lui dans le passé (qui lui est arrivé en 2233), Spock ne peut l'empêcher de se venger en détruisant Vulcain. Spock part alors avec les survivants de son monde fonder une colonie vulcaine afin que perdure la civilisation qui l'a vu naître[15].

Description[modifier | modifier le code]

Physique[modifier | modifier le code]

D'une couleur de peau jaune-brun, Spock est surtout reconnaissable à ses oreilles pointues, ses sourcils droits et sa coupe au bol, trois particularités de son ethnie.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Mi-homme, mi-vulcain, Spock est un personnage torturé par un conflit mental entre la raison et la logique de sa moitié vulcaine et les émotions et intuitions de sa moitié humaine. Il tente à tout prix d'être un Vulcain parfait, n'agissant que par logique et pouvant contrôler ses émotions. Mais son côté humain, qui l'effraie et le fascine à la fois, resurgit constamment, donnant lieu à des scènes parfois dures, parfois cocasses.

Contrairement à Data, son « équivalent » cybernétique dans la série Star Trek : La Nouvelle Génération, qui souhaite ardemment ressentir des émotions humaines, Spock tente de les refouler. Cette attitude provoque l'incompréhension mais aussi l'amusement du docteur Leonard « Bones » McCoy : les joutes verbales des deux hommes sont fameuses et ponctuent bon nombre d'épisodes. Malgré leurs différends, les deux hommes sont très amis. Spock est également très lié avec son capitaine, James Kirk.

Ses relations avec son père sont plutôt froides : Sarek n'a jamais accepté de voir son fils entrer à Starfleet au lieu de l'Académie Vulcaine des Sciences.

Parmi ses loisirs favoris, on citera la pratique du luth vulcain. À l'occasion, il chante en même temps ou accompagne d'autres membres de l'équipage.

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

Spock a un moyen de se défendre très personnel : la prise vulcaine, neutralisation non-violente qui endort ses victimes par simple pression sur une partie de l'épaule. Il l'utilise la première fois dans l'épisode L'Imposteur - The Enemy Within. Autre particularité : la fusion mentale vulcaine. Par pression des doigts sur un visage, Spock peut mélanger ses pensées avec celles d'une autre personne.

Famille[modifier | modifier le code]

Spock a un demi-frère, Sybok, qu'il retrouve plus tard sur sa route[16].

Il a aussi un fils, Zar, prisonnier dans le passé sur la planète Sarpéidon, qu'il a eu avec Zarabeth.

Création du personnage[modifier | modifier le code]

À propos du nom[modifier | modifier le code]

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Spock apparait dans la série américaine The Big Bang TheorySheldon l'utilise notamment comme attaque supplémentaire dans le jeu Pierre-feuille-ciseaux. Sheldon entretient une grande admiration pour ce personnage et pour la série. Il a créé une pièce de théâtre de fan-fiction de Star Trek mettant en scène Spock. Au jeu des 20 questions, il l'utilise toujours comme personnage à deviner, ce qui fait qu'il perd toujours contre ses amis à ce jeu.

Le groupe de musique punk Ludwig von 88 lui a consacré dans son album Houlala II "la mission" une chanson intitulée "Spock around the clock" où le vulcain met l'équipage en péril par son désir soudain de succomber aux paradis artificiels (LSD, champignons, héroïne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]