Écran divisé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le split screen, anglicisme traduit en français par écran divisé ou écran séparé et parfois par francisation écran splitté, ou encore appelé polyptyque par analogie, est, dans une production audiovisuelle (au cinéma, à la télévision, dans le jeu vidéo), un effet consistant à diviser l'écran en plusieurs parties appelées cadres ou cadrages; chacune de ces parties présentant des images différentes : plusieurs scènes différentes, ou bien plusieurs perspectives différentes d'une même scène.

Utilisation de l'écran divisé[modifier | modifier le code]

Quelques configurations d'un split screen sur un écran 16:9.

En règle générale, l'action des différents cadres est synchronisée, l'objectif étant de permettre au spectateur de suivre plusieurs actions simultanées ou de bénéficier de plusieurs points de vue en parallèle sur une même scène (montrant ainsi par exemple le champ et le contre-champ). Les scènes de conversations téléphoniques en split screen sont ainsi nombreuses.

Plus particulièrement, cette technique a été utilisée à des fins stylistiques dans L'Affaire Thomas Crown de Norman Jewison. Le procédé est permanent, employé en tant qu'élément même de narration, par Mike Figgis dans son film Timecode (dont le procédé a été réutilisé dans Onze cinq ans plus tard par Étienne Perrin) dont l'action emmène quatre histoires synchrones, filmées en temps réel et présentées dans quatre cadres. De même, le réalisateur Hans Canosa utilise ce procédé tout au long de son film Conversation(s) avec une femme.

Le split screen est aussi un effet prisé par le réalisateur Brian De Palma dans plusieurs de ses films, en particulier dans la première partie de sa carrière[1]. Il considère que ce type d'effet fait partie des choses que l'on souhaite essayer jeune, mais qu'on a moins envie d'utiliser une fois plus âgé[1]. En 2001 il note que ce procédé n'est pas adapté aux scènes d'action car il s'agit « [d']une forme trop méditative, parfaite pour les contrepoints mais inappropriée quand il s'agit d'enchaîner des plans très rapidement[1]. » Il regrette de l'avoir utilisé dans Carrie au bal du diable, dans la séquence de destruction de la salle de bal car cela crée selon lui trop de distance entre le spectateur et ce qui se passe sur l'écran[1].

La série 24 heures chrono utilise fortement cet effet pour souligner le caractère simultané des événements.

Le split screen a été parodié dans Le Grand Détournement (film créé par une équipe de Canal+ uniquement à partir d'extrait de films classiques, avec un nouveau doublage et des dialogues comiques). Dans une scène, deux personnages commencent leur conversation en split screen. Un des personnages s'en agace et la disparition de l'effet révèle qu'ils sont en fait dans le même plan. Le même gag se produit dans Chattomique, épisode du dessin animé South Park.

Une utilisation courante du split screen est faite à la télévision pour montrer les duplex, chaque correspondant bénéficiant d'une portion de l'écran.

La technique est également utilisée dans le jeu vidéo, dans les modes de jeu à plusieurs. L'écran est généralement divisé en deux ou quatre zones rectangulaires, chaque partie du moniteur sert alors de propre « écran » à chaque joueur. Elle trouve aussi un équivalent avec les fenêtres dans le domaine des interfaces graphiques, en informatique.

Le découpage rectangulaire est le plus courant.

Liste de films et séries télévisées utilisant cet effet[modifier | modifier le code]

Liste de films d'animation utilisant cet effet[modifier | modifier le code]

  • La fin du monde en 4 saisons de Paul Driessen, 1995
  • Boy who saw the iceberg de Paul Driessen, 2000
  • On land, at sea and in the air de Paul Driessen, 2000
  • 2D or not 2D de Paul Driessen, 2003
  • Flat life de Jonas Geirnaert, 2005

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud, Brian de Palma, Calmann-Lévy,‎ 2001, 214 p. (ISBN 2-7021-3061-5), p. 70

Lien externe[modifier | modifier le code]