Cours, Lola, cours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lola.

Cours, Lola, cours

Titre québécois Cours, Lola, cours !
Titre original Lola rennt
Réalisation Tom Tykwer
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Sortie 1998
Durée 1h21

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cours, Lola, cours (Lola rennt), ou Cours, Lola, cours! au Québec et au Nouveau-Brunswick, est un film allemand réalisé par Tom Tykwer et sorti en 1998.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'immeuble dans lequel se situe l'appartement de Lola (Albrechtstraße, Berlin-Mitte), qui sert de point de départ aux trois versions de l'histoire

Manni, le copain de Lola, doit remettre une grosse somme d'argent à un trafiquant de voitures. Lola, qui devait aller le chercher, s'est fait voler son scooter et n'a pu arriver à l'heure. Manni décide alors de prendre le métro pour ne pas arriver en retard. Mais il oublie par mégarde le sac en plastique dans lequel se trouvent les 100 000 DM en liquide qui lui avaient été confiés. Il ne lui reste plus que vingt minutes avant qu'on vienne lui réclamer l'argent. Désespéré, il téléphone à Lola qui a exactement vingt minutes pour le tirer de ce mauvais pas. Elle sort de chez elle en courant, dans l'idée d'aller voir son père, banquier, qui pourrait peut-être l'aider...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

La supérette de Charlottenburg, que Manni et Lola braquent dans la première version de l'histoire

Commentaires[modifier | modifier le code]

L'originalité de Cours, Lola, cours tient dans sa manière de traiter trois fois la même histoire. À deux reprises, le film recommence en effet au début de l'histoire. Chacune des deux nouvelles versions débute sur la mention « Et si... » à l'écran et propose alors une histoire alternative où les choses ne se déroulent pas de la même manière.

Lola, le personnage principal, passe presque tout le temps du film à courir, et quand elle ne court pas, la vitesse du film ne ralentit pas pour autant. Le film s'inspire de l'esthétique des clips vidéo, par son rythme et ses couleurs (Lola a les cheveux rouge vif et certains plans sont réalisés en style « dessin animé »). Les plans de caméra se succèdent les uns aux autres à une vitesse effrénée durant tout le film. La musique d'inspiration techno est omniprésente, notamment pendant que Lola court, alors qu'il n'y a pas de dialogues. L'action se passe d'ailleurs à Berlin, la ville de la Love Parade, réputée pour ce genre de musique.

Influence[modifier | modifier le code]

Cours, Lola, cours est l'un des films allemands les plus importants des années 1990.

Il a influencé le cinéma allemand et au-delà puisque le premier épisode de la série Alias multipliait les références à Cours, Lola, Cours : musique, cheveux teints en rouge ... Le 18e épisode de la saison 12 des Simpson (Triple Erreur) fait également référence à Cours, Lola, Cours, par son scénario et sa musique.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Tom Tykwer, Lola Rennt, photos de Frank Griebe, Rowohlt Taschenbuch Verlag GmbH, Reinbek, 1998 (ISBN 3-499-22455-0)
  • (fr) Cours, Lola, cours, trad. de l'allemand par Marie Ollivier-Caudray, Fleuve noir, Paris, 1999 (ISBN 2-265-06764-4)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « And Then Came Lola : interview de la co--productrice et co-réalisatrice Ellen Seidler », sur univers-l.com,‎ 1er novembre 2010 (consulté le 5 mai 2011)