24 heures chrono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

24 heures chrono

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

24 heures chrono

Titre original 24
Autres titres
francophones
24 heures chrono
(Canal+, RTL-TVI, 2M, Télé-Québec et Virgin 17)
24 (TF1, TF6 et Série Club)
Genre Action / Drame
Création Joel Surnow,
Robert Cochran
Acteurs principaux Kiefer Sutherland
Carlos Bernard
Mary Lynn Rajskub
Elisha Cuthbert
Dennis Haysbert
Kim Raver
James Morrison
Reiko Aylesworth
Gregory Itzin
D. B. Woodside
Musique Sean Callery
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FOX
Nb. de saisons 9
Nb. d'épisodes 204 + 24 heures chrono : Redemption
Durée 43 min
Diff. originale 6 novembre 200114 juillet 2014

24 heures chrono ou 24, est un feuilleton télévisé américain créé par Joel Surnow et Robert Cochran produit et diffusé entre 2001 et 2010. Il a repris en 2014 pour une saison sur le réseau FOX. Il met en scène les aventures de Jack Bauer, un agent spécial fédéral américain qui lutte contre le terrorisme.

Aux États-Unis, le feuilleton a été diffusé du 6 novembre 2001 au 14 juillet 2014 sur le réseau FOX.

En France, la série a été diffusée à partir du 12 septembre 2002[1] sur Canal+, en VM. Rediffusion sous le titre 24, à partir du 2 avril 2003[2] sur TF1.

Au Québec, la version française est diffusée sur les ondes de Télé-Québec ainsi que sur la chaîne Mystère. Au Maroc, la version française est aussi diffusée sur les ondes de 2M TV, au Sénégal sur la RTS 1, en Côte d'Ivoire sur La Première, en Belgique c'est sur BeTV que la série est proposée en première télévisée et ensuite diffusée par RTL-TVI. En Suisse, la série est diffusée sur TSR1.

Le 13 mai 2013, la chaîne FOX annonce le retour de 24 heures chrono pour 2014, sous la forme d'une mini-série de 12 épisodes intitulée 24: Live Another Day[3].

Concept[modifier | modifier le code]

Le feuilleton est connu notamment pour son principe d’unité de temps : chaque saison se compose de vingt-quatre épisodes censés correspondre à vingt-quatre heures. Les faits se déroulent donc en temps réel ou presque, sachant qu'un épisode dure une quarantaine de minutes ; dans le cas de la diffusion aux États-Unis, le temps de la publicité est pris en compte dès la création des épisodes. Ainsi le décompte du temps fait un bond de cinq minutes à chaque coupure publicitaire, ce qui est flagrant dans la diffusion lors d'un visionnage sur support DVD ou Blu-ray. La diffusion télévisée française (titres et textes en français, décompte horaire sur 24h) n'a pas ce problème. La version DVD disponible est la version américaine (génériques en anglais). Les multiples rebondissements et le suspense sont également des caractéristiques de 24.

24 heures chrono est la série d'action dramatique d'espionnage contenant le plus d'épisodes devant Mission impossible et Chapeau melon et bottes de cuir.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Los Angeles, lieu des événements des 6 premières saisons de la série.

La série relate en temps réel les journées de membres de l'agence fictive CTU (Counter Terrorism Unit) luttant contre diverses attaques terroristes aux États-Unis. Le personnage principal, Jack Bauer, est chargé de poursuivre les terroristes et de remonter les réseaux souvent aidés par des taupes au sein des services spéciaux ou de l’administration.

Un épisode dure environ 42 minutes mais représente en réalité une heure (il faut ajouter le temps de la publicité aux États-Unis). Comme il y a vingt-quatre épisodes, chaque saison représente une action sur vingt-quatre heures, soit une journée entière.

L’action des six premières saisons se situe à Los Angeles et se déroule dans un « présent perpétuel » (les épisodes ne sont pas datés).

Saisons[modifier | modifier le code]

Lors de la première saison, Jack Bauer doit protéger le sénateur David Palmer, candidat à l'élection présidentielle américaine. La femme et la fille de Bauer sont également menacées. Les terroristes cherchent à se venger d’une opération secrète au Kosovo autorisée par Palmer et dirigée par Bauer lui-même. Cependant, un traitre a infiltré la cellule anti-terroriste, et sera prêt à tout pour échapper à Jack.

Lors de la saison 2, Jack Bauer, qui avait quitté la cellule, doit empêcher des terroristes du Moyen-Orient de faire exploser une bombe nucléaire à Los Angeles. La cellule anti-terroriste doit ensuite prouver que la tentative d’attentat a été commandée par des hommes d’affaires voulant déclencher un conflit entre les États-Unis et des pays du Moyen-Orient.

Dans la saison 3, la menace est une arme biologique créée par une ancienne connaissance de Jack, Stephen Saunders.

Pendant la saison 4, Jack Bauer, qui travaille alors pour le secrétaire de la Défense James Heller, doit déjouer une vague d’attentats organisée par Habib Marwan dont une menace nucléaire. Dans les derniers épisodes, la Chine veut interroger Bauer, à la suite d'une attaque de leur ambassade. Ses amis organisent la fausse mort de celui-ci qui change alors d’identité.

Au début de la saison 5, toutes les personnes sachant que Jack Bauer est vivant sont assassinées ou échappent à des tentatives d’assassinat. Jack doit revenir et déjouer un complot organisé par le président des États-Unis lui-même. À la fin de la saison Jack est enlevé par la Chine pour être « interrogé ».

Lors de la saison 6, Jack revient aux États-Unis, après avoir purgé deux années de prison difficiles en Chine. Il doit être livré à un terroriste en échange d’informations. Mais très vite une bombe nucléaire menace d'exploser à Los Angeles.

Un téléfilm, 24 heures chrono : Redemption, fait le lien entre les saisons 6 et 7. Jack doit sauver en Afrique des enfants menacés d'être enrôlés dans l'armée du général Juma, que l'on retrouve dans la saison 7. En échange de leurs vies sauves, Jack doit se laisser arrêter par les Américains qui le recherchent depuis des mois.

La saison 7 commence avec l’audition de Jack devant une commission du Sénat pour les actions qu’il a menées. Il va devoir affronter l’armée du général Juma, qui a pris le pouvoir dans un pays africain et qui collabore avec des sociétés américaines de mercenaires qui veulent accroître leur influence.

Dans la saison 8 qui se déroule à New York, l’action se déroule le jour de la signature au siège de l’ONU d'un traité de paix entre les États-Unis, la Russie, et le Kamistan (un pays du Moyen-Orient qui a cherché à se procurer l’arme nucléaire). Des dissidents du régime vont tenter de faire échouer le traité.

La saison 9 comporte 12 épisodes, et s'intitule Live Another Day. L'intrigue se déroule partiellement à Londres, 4 ans après les événements de la saison 8.

Personnages et distribution[modifier | modifier le code]

Beaucoup de personnages sont arrêtés ou tués chaque saison, il y a ainsi un certain renouvellement d’une saison à l’autre.

Personnages[modifier | modifier le code]

La famille de Jack Bauer[modifier | modifier le code]

Le tout début de la série montre Jack Bauer en compagnie de sa femme Teri et de sa fille Kim. Le père, le frère, le neveu et la belle-sœur de Jack feront leur apparition lors de la saison 6. Dans la saison 7, on apprend que Jack est le grand-père d'une petite-fille nommée Teri, qu'on revoit au début de la saison 8.

La cellule anti-terroriste[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cellule anti-terroriste.

Les enquêteurs travaillent dans une agence fictive : la Counter Terrorist Unit (cellule anti-terroriste). Elle dispose de plusieurs unités sur le territoire américain. Les six premières saisons concernent la branche de Los Angeles. Elle est dotée d’analystes, d’équipes de terrain, de médecins… Y travaillent lors de la première saison : Jack Bauer, Georges Mason, Tony Almeida, Nina Myers... D'autres personnages feront leur apparition lors des saisons suivantes : Michelle Dessler, Bill Buchanan, Erin Driscoll, Nadia Yassir, Chloe O'Brian, Edgar Stiles, Curtis Manning...

Lors de la saison 7, la cellule est dissoute et c’est le Federal Bureau of Investigation qui reprend la lutte anti-terroriste. La cellule réapparaît dans la saison 8.

Le président des États-Unis[modifier | modifier le code]

Le président des États-Unis prend un rôle central à partir de la deuxième saison. Il suit les enquêtes anti-terroristes. Il est parfois l’objet d’attaques le visant directement ou doit négocier avec les terroristes.

Les présidents successifs sont David Palmer, John Keeler, Charles Logan, Wayne Palmer, Noah Daniels, Allison Taylor et James Heller.

Ce nombre important de présidents démontre à la fois un remplacement fréquent du président par le vice-président, et un certain nombre d’années qui s’écoulent pendant la série. Le mandat de David Palmer, qui n’a pas commencé dans la saison 1, dure quatre ans (il n’y en a qu’un, car il n’est pas candidat à sa propre succession à l’issue de la saison 3), celui de John Keeler, terminé par Charles Logan dure lui aussi quatre ans ; puis quatre nouvelles années sous la présidence successive de Wayne Palmer puis Noah Daniels. Enfin Allison Taylor termine son mandat, et les nouvelles élections voient James Heller victorieux. On compte donc quatre mandats présidentiels (sans compter l’actuel de James Heller), soit seize ans.

Si David Palmer est présenté comme démocrate, l'appartenance politique de ses successeurs n'est pas clairement établie. On peut, pourtant, déduire que John Keeler, comme adversaire de Palmer, est un républicain. En conséquence, son vice président, Charles Logan, sur le même ticket présidentiel, est lui aussi républicain. On peut supposer néanmoins que le frère de Palmer, Wayne, est lui aussi issu des rangs du parti démocrate, ainsi que son Vice-président Noah Daniels qui accèdera au fauteuil de président après la saison 6. Ce dernier semble en outre avoir échoué à obtenir un nouveau mandat au début de la saison 7, tandis qu'il transmet ses pouvoirs à une présidente nouvellement élue, Allison Taylor, dont on ignore, cette fois totalement, l'affiliation politique. Quant à James Heller, le fait qu'il soit ministre de la Défense (saison 4) sous la présidence d'un républicain nous permet de conclure qu'il est lui aussi républicain.

En déplacement dans l'ouest des États-Unis dans les premières saisons, le président des États-Unis dans 24 n'apparaît à la Maison-Blanche et son bureau ovale qu'à partir de la saison 6. Les scénaristes s'assurent ainsi que le président soit dans la ville où se déroule l'action principale. Les 6 premières saisons se déroulant à Los Angeles, le président est alors à son QG de Californie (à l'exception de Noah Daniels à la fin de la saison 6). La saison 7 est la seule à avoir lieu à Washington DC, ce qui permet que la présidente Taylor soit, pendant presque toute la saison, à la Maison Blanche. Dans la saison 8, la présidente est au siège de l'ONU à New York, où se déroule l'action. Quant à la saison 9, le président Heller est en déplacement à Londres pour y rencontrer le premier ministre britannique.

Les vice-présidents (James Prescott, Charles Logan, Hal Gardner, Noah Daniels respectivement) ont aussi un rôle important. En effet, un mandat présidentiel est temporairement interrompu (celui de David Palmer au cours de la saison 2), et deux mandats sont définitivement interrompus à la suite d'attentats contre le président : à la suite du crash d'Air Force One dans la saison 4, le vice président Charles Logan prend la succession de John Keeler, et reste en fonction jusqu'à la prochaine élection ; à la suite d’un attentat à la bombe contre Wayne Palmer, le président Noah Daniels prend la fonction jusqu’à la fin du mandat (puisque c’est lui qui opère la passation de pouvoir à Allison Taylor dans le film « Rédemption »).

Personnages majeurs et liens de parenté[modifier | modifier le code]

Les Bauer :

  • Jack Bauer (Kiefer Sutherland) : saisons 1 à 9, Redemption
  • Kim Bauer, fille de Jack et Teri Bauer (Elisha Cuthbert) : saisons 1 à 3, 5, 7 et 8
  • Teri Bauer, épouse de Jack Bauer (Leslie Hope) : saison 1
  • Phillip Bauer, père de Jack et Graham Bauer (James Cromwell) : saison 6
  • Graham Bauer, frère de Jack Bauer (Paul McCrane) : saison 5 à 6
  • Marylin Bauer, épouse de Graham Bauer (Rena Sofer) : saison 6
  • Josh Bauer, fils de Graham Bauer (Evan Ellingson) : saison 6
  • Teri Wesley, fille de Kim Bauer qui lui a donné le prénom de sa mère (Claire Geare) : saisons 7 et 8
  • Stephen Wesley, mari de Kim Bauer et père de Teri Wesley (Paul Wesley) : saisons 7 et 8

Les Palmer :

  • David Palmer (Dennis Haysbert) : saisons 1 à 5
  • Sherry Palmer, épouse puis ex-épouse de David Palmer (Penny Johnson Jerald) : saisons 1 à 3
  • Wayne Palmer, frère de David Palmer (D. B. Woodside) : saisons 3, 5 et 6
  • Keith Palmer, fils de David et Sherry Palmer (Vicellous Shannon) : saisons 1 et 2
  • Nicole Palmer, fille de David et Sherry Palmer (Megalyn Echikunwoke) : saison 1
  • Sandra Palmer, sœur de David et Wayne Palmer (Regina King) : saison 6

Les Drazen :

Les Warner :

  • Kate Warner (Sarah Wynter) : saisons 2 et 3
  • Marie Warner, sœur de Kate Warner (Laura Harris) : saison 2
  • Bob Warner, père de Kate et Marie Warner (John Terry) : saison 2

Les Almeida - Dessler :

  • Tony Almeida (Carlos Bernard) : saisons 1 à 5 et 7
  • Michelle Dessler, épouse de Tony Almeida (Reiko Aylesworth) saisons 2 à 5
  • Danny Dessler (Justin Louis), frère de Michelle Dessler : saison 2

Les O'Brian :

  • Chloe O'Brian (Mary Lynn Rajskub) : saisons 3 à 9
  • Morris O'Brian, époux de Chloe O'Brian (Carlo Rota) : saisons 5 à 7
  • Prescott O'Brian, fils de Chloe et Morris O'Brian (Capp Gordon) : saison 7

Les Heller :

  • James Heller (William Devane) : saisons 4, 5, 6 et 9
  • Audrey Raines/Boudreau, fille de James Heller (Kim Raver) : saisons 4, 5, 6 et 9
  • Richard Heller, fils de James Heller (Logan Marshall-Green) : saison 4
  • Paul Raines, premier mari d'Audrey (James Frain) : saison 4
  • Mark Boudreau, second mari d'Audrey (Tate Donovan) : saison 9

Les Logan :

  • Charles Logan (Gregory Itzin) : saisons 4, 5, 6 et 8
  • Martha Logan, épouse puis ex-épouse de Charles Logan (Jean Smart) : saisons 5 et 6

Les Taylor :

  • Allison Taylor (Cherry Jones) : Redemption, saisons 7 et 8
  • Henry Taylor, époux de Allison Taylor (Colm Feore) : Redemption, saison 7,
  • Olivia Taylor, fille de Allison et Henry Taylor (Sprague Grayden) : saison 7
  • Roger Taylor, fils de Allison et Henry Taylor (Eric Lively) : Redemption

Les Hassan (saison 8) :

Les Al-Harazi (saison 9) :

Lieux et offices majeurs[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Particularités[modifier | modifier le code]

Originalité[modifier | modifier le code]

Les 24 épisodes d'une saison se déroulent en temps réel, ce qui permet aux spectateurs de suivre les différentes intrigues simultanément[4]. Tout se passe « en direct », il n’y a ni ralenti ni retour en arrière. Ceci est illustré par la fameuse horloge qui apparaît à plusieurs reprises dans chaque épisode[5]. Les 24 épisodes d'une saison représentent chacun une heure sur une période de 24 heures. Chaque épisode dure environ 42 minutes (générique et rappel de l'épisode précédent compris, soit environ 39 à 40 minutes effectives) mais est diffusé en 60 minutes aux États-Unis compte tenu des coupures publicitaires. En outre, les réalisateurs utilisent fréquemment la technique du split-screen, qui permet de voir les actions de différents personnages en même temps.

On notera cependant que la série comptant huit saisons, cela signifierait que la durée de l'intrigue de toute la série ne s'étalerait que sur huit jours, ce qui en fait probablement la série à l'action la plus dense du monde. Cependant, on sait qu'il existe une ellipse temporelle entre les saisons, ce qui permet de rendre l'histoire plus crédible, en expliquant notamment l'évolution morphologique de Jack Bauer avec l'âge (à raison d'environ un an réel — durée de diffusion d'une saison — par jour fictif).

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Des romans et des bandes-dessinées reprennent également le cadre de la série :

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Dans 24 heures chrono, le jeu, le joueur incarne entre autres les deux personnages principaux de la série, Jack Bauer et Tony Almeida. L'action se passe entre les saisons 2 et 3.

Parfums[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, la société ScentStory fabrique des eaux de toilette 24 sous licence délivrée par la Fox.[réf. souhaitée]

Production[modifier | modifier le code]

24 heures chrono est une des rares œuvres traitant du terrorisme à ne pas avoir été interrompue par les attentats du 11 septembre 2001 ; néanmoins, la diffusion, prévue à l'origine pour septembre 2001, a été repoussée à novembre 2001, et une scène du premier épisode montrant l'explosion d'un avion a été refaite (la scène étant dorénavant implicite).

Le tournage de la saison 7 a été perturbé par la grève de la Writers Guild of America.

Les auteurs du feuilleton abordent le thème des ennemis de leur pays : les anciens chefs de guerre serbes dans la première saison (rappelant la guerre civile en Bosnie-Herzégovine et l'intervention au Kosovo). La deuxième saison aborde en plein débat international sur l'intervention américaine en Irak contre le régime de Saddam Hussein, le terrorisme islamiste. Le feuilleton donne une certaine vision des extrémités où pourrait mener une lutte contre le terrorisme, avec un agent fédéral tuant de sang-froid un suspect afin d'infiltrer un réseau ou menaçant de tuer la famille d'un suspect afin d'obtenir une information.

Afin de conserver le réalisme de la série, les acteurs se sont fait couper les cheveux tous les 5 jours de tournage[6].

Le 10 mai 2013, la Fox aurait entamé des négociations afin que Kiefer Sutherland reprenne son rôle dans la série[7]. Trois jours plus tard, la Fox confirme par un communiqué via Twitter que 24 heures chrono est officiellement de retour pour une saison de 12 épisodes, intitulée 24: Live Another Day. Cette nouvelle intrigue se déroule quelques années après la fin des derniers événements de la saison 8.

Critiques[modifier | modifier le code]

La critique qui revient régulièrement est l’importance de la torture et de l'interrogation médicale dans la série (on compte 67 actes de torture dans les cinq premières saisons[5]). Le Figaro remarque que lors de la saison 7, la série s’est adaptée au changement des mentalités aux États-Unis et Jack Bauer doit justifier ses actes face à une présidente soucieuse de la Constitution.

Le caractère innovant de la série est remarqué avec son style de narration et de réalisation, un président afro-américain (quelques années avant l’élection de Barack Obama)[8]. Selon L'Express, la série pointe les dérapages de la politique américaine et la proximité entre le pouvoir et les milieux économiques[9].

The Independent soulignait en 2008 que les différentes saisons se répétaient et que les dernières n’apportaient pas de nouveauté[5].

Audiences américaines[modifier | modifier le code]

Saison Épisodes Heure de diffusion (ET) Premier épisode Dernier épisode Rang Audience
(en millions)
1 2001–02 24 jeudi à 21 h 6 novembre 2001 21 mai 2002 76 8,60[10]
2 2002–03 24 29 octobre 2002 20 mai 2003 36 11,73[11]
3 2003–04 24 28 octobre 2003 25 mai 2004 42 10,30[12]
4 2005 24 lundi à 21 h 9 janvier 2005 23 mai 2005 29 11,90[13]
5 2006 24 25 janvier 2006 22 mai 2006 24 13,78[14]
6 2007 24 14 janvier 2007 21 mai 2007 27 13,00[15]
Redemption 2008 1 (téléfilm de 90 minutes) dimanche à 20 h 23 novembre 2008 17 12,12[16]
7 2009 24 lundi à 21 h 11 janvier 2009 18 mai 2009 20 12,62[17]
8 2010 24 17 janvier 2010 24 mai 2010 39 9,31[18]
9 2014 12 (mini-série) 5 mai 2014 14 juillet 2014 [19] 6,33[20]

Récompenses[modifier | modifier le code]

24 heures chrono a remporté l’Emmy de la meilleure série dramatique en 2006[21] et le Golden Globe de la meilleure série télévisée dramatique en 2004. Le feuilleton a également gagné le Satellite Award de la meilleure série dramatique en 2001, le Television Critics Association Awards de la meilleure série de l'année en 2002 ainsi que le Television Critics Association Awards de la meilleure nouvelle série la même année.

Kiefer Sutherland a quant à lui remporté l’Emmy du meilleur acteur dans une série dramatique en 2006, le Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique en 2002, le Satellite Award du meilleur acteur dans une série dramatique en 2001 et 2002 et le Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans une série dramatique en 2004 et 2006.

Sarah Clarke a reçu le Satellite Award de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série dramatique en 2002. Jon Cassar a lui gagné l’Emmy du meilleur réalisateur pour une série dramatique en 2006.

Robert Cochran et Joel Surnow ont obtenu l’Emmy du meilleur scénario pour une série dramatique pour l’épisode pilote. Enfin, 24 a gagné le Screen Actors Guild Award de la meilleure équipe de cascadeurs dans une série télévisée en 2007 et 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche Ina.fr », sur ina.fr,‎ consultée le 13 octobre 2013
  2. « Fiche Ina.fr », sur ina.fr,‎ consultée le 13 octobre 2013
  3. « 24 de retour en mai 2014 ! », sur www.ozap.com,‎ 13 mai 2013
  4. Eric Libiot, « Une journée bien remplie », sur www.lexpress.fr,‎ 24 novembre 2005
  5. a, b et c (en) Robert Hanks, « Jack's back: The clock ticks for 24's antihero », sur www.independent.co.uk,‎ 21 novembre 2008
  6. « 24 heures chrono - L'Encyclopédie des séries TV », sur Toutelatele.com.
  7. « 24 Heures Chronos pourrait être de retour sur la Fox », sur Fun-Ludo.fr.
  8. « Pour ou contre 24 heures chrono », sur www.liberation.fr,‎ 7 janvier 2004
  9. Eric Libiot, « 24 Heures chrono, saison 5 », sur www.lexpress.fr,‎ 7 décembre 2006
  10. « Michigan Daily: '24' makes its triumphant return on FOX » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  11. (en) « US-Jahrescharts 2002/2003 » (consulté le 4 juillet 2008)
  12. (en) Suzanne C. Ryan, « TV producers have to be agile to deal with ratings, say experts », The Boston Globe,‎ 16 janvier 2005 (lire en ligne)
  13. (en) Dan Snierson, « The Worst Day Ever », Entertainment Weekly,‎ 9 janvier 2006 (lire en ligne)
  14. (en) « Viewership numbers of prime-time programs during the 2005– 06 television season »
  15. (en) « Give Me My Remote: 2006–07 prime-time ratings », Give Me My Remote,‎ 29 mai 2007 — Cliquez sur Rankings for shows 22-142 pour visualiser le classement de 24 heures chrono
  16. (en) Robert Seidman, « Dancing With the Stars, CSI and NCIS lead weekly broadcast viewing », TV by the Numbers,‎ 24 novembre 2008 (consulté le 22 février 2010)
  17. (en) « ABC Ratings: 2008–09 season ratings to date », ABC,‎ 31 mai 2009
  18. (en) Bill Gorman, « Final 2009-10 Broadcast Primetime Show Average Viewership », TV by the Numbers,‎ 16 juin 2010 (consulté le 19 juin 2010)
  19. La saison ne peut pas être classée, n’étant pas diffusée dans la saison télévisuelle classique comme habituellement, mais en été.
  20. (en) « 24: Live Another Day ratings » sur TVSeriesFinale.com, consulté le 6 mai 2014
  21. Hana Al-Hussaini, « Le triomphe de Jack Bauer », sur www.lexpress.fr,‎ 28 août 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]