Hôtel Woodstock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Woodstock.

Hôtel Woodstock

Titre original Taking Woodstock
Réalisation Ang Lee
Scénario James Schamus
d'après l'œuvre d'Elliot Tiber (en) et Tom Monte
Acteurs principaux
Sociétés de production Focus Features
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique
Sortie 2009
Durée 120 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hôtel Woodstock (Taking Woodstock, en version originale) est une comédie dramatique américaine réalisée par Ang Lee sur le scénario de James Schamus d'après une histoire réelle Taking Woodstock: A True Story of a Riot, a Concert, and a Life d'Elliot Tiber (en) et Tom Monte. Il sort le 28 août 2009 aux États-Unis et le 23 septembre 2009 en France, après une présentation en sélection officielle au Festival de Cannes le 19 mars 2009 et au Festival de Deauville.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir passé de mauvais jours à Greenwich Village, l'architecte d'intérieur Elliot Tiber retourne dans le nord de New York vivre auprès de ses parents, propriétaires d'un motel dans les Catskills où le jeune homme reprend ses activités de gérant du El Monaco Motel. Son père a des problèmes de saisie et ne peut payer l'assurance de son bâtiment et sa mère est une femme autoritaire et grippe-sous.

Par hasard, Elliot entend qu'une ville voisine vient de refuser qu'un festival de musique (plus tard nommé Woodstock) se déroule sur ses terres. Propriétaire d'une licence l'autorisant à organiser un festival musical, Elliot appelle les producteurs...

Dans les jours qui suivent, la vie d'Elliot Tiber et du coin tranquille de ses parents va basculer. Les préparatifs du concert montent en puissance, les hôtels de la petite ville sont pleins et les voisins affichent leur hostilité contre Tiber et les hippies. Puis une foule de plus de cinq cent mille personnes va déferler vers les terrains de son voisin Max Yasgur, qui les a loués aux organisateurs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur le site d’AlterEgo (la société de doublage[2])

Production[modifier | modifier le code]

Elliot Tiber, le vrai

C'est à San Francisco qu'Elliot Tiber et Ang Lee se rencontrent[3] sur un plateau télévisé en 2007 : l'un effectue la promotion de ses mémoires, Taking Woodstock : A True Story of a Riot, a Concert, and a Life, écrits avec Tom Monte, et l'autre celle du film Lust, Caution. Le premier lui confie une copie de son livre. Après l'avoir lu, ce dernier décide d'en tirer un film.

« Il m'a fait un résumé d'une minute de ses mémoires et je me suis dit que si The Ice Storm était une sorte de gueule de bois de l'après-1969, Taking Woodstock serait la superbe nuit qui précède. Par ailleurs, j'avais réalisé six films dramatiques dans la foulée, j'avais besoin d'un bon sujet de comédie, sans cynisme. Pour moi, 1969 et Woodstock représentent les derniers moments d'innocence dans le monde. »

— Ang Lee[3].

La maison de production Focus Features, dans laquelle le réalisateur Ang Lee et le scénariste James Schamus sont associés, commence à travailler sur le thème sur Woodstock fin août 2008 [4]. Le scénariste adapte évidemment les mémoires d'Elliot Tiber. Quant au réalisateur, il choisit les acteurs. Quelques jours après, les producteurs déplacent les dates du tournages à cause d'une grève[5] des acteurs.

Notes sur la distribution[modifier | modifier le code]

Ang Lee confie le rôle principal à Demetri Martin[4], acteur new-yorkais né en 1973 qui, bien qu'inconnu en France, est pourtant célèbre outre-atlantique pour ses émissions comme Important things with Demetri Martin[6]. Imelda Staunton et Henry Goodman jouent les parents du personnage principal. Jonathan Groff joue l'organisateur de Woodstock Michael Lang. Emile Hirsch, vedette dans Into the Wild, interprète un vétéran de retour du Viêt Nam. Eugene Levy joue le rôle de Max Yasgur ; Liev Schreiber celui d'un travesti nommé Vilma ; Jeffrey Dean Morgan celui de Dan, homme marié qui a eu une liaison avec Elliot Tiber ; Paul Dano et Kelli Garner jouent un couple hippie qui assiste au concert.

Lieu du tournage[modifier | modifier le code]

La ferme de Max Yasgur où le Festival de Woodstock a eu lieu.

Le tournage a lieu du 18 août 2008 à octobre 2008 à New York[7] :

Musique[modifier | modifier le code]

Presque cinq ans après le film Hulk, Ang Lee retrouve pour la deuxième fois Danny Elfman, complice de Tim Burton.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Le titre original Taking Woodstock signifie littéralement en français Prendre Woodstock et s'explique par le fait que le projet initial du festival devait se dérouler à Wallkill avant d'être organisé à Bethel.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hôtel Woodstock est présenté en compétition pour la Palme d'or au Festival de Cannes et également au Festival de Deauville.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial 8 303 721 $[8] 27 septembre 2009 5 semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 7 460 204 $[8] 27 septembre 2009 5 semaines
Drapeau de la France France 78 441 entrées[9] 29 septembre 2009 1 semaine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Boxofficemojo
  2. « Fiche de doublage V. F. du film » sur Alterego75.fr, consulté le 14 juin 2013
  3. a et b (fr) « Ang Lee : « Je me souviens de Woodstock »  », sur le blog Tasty, Tantalizing & Terrific Taiwan, le 17 mai 2009.
  4. a et b (en) « 'Taking Woodstock' set to start », sur le site Variety, le 5 août 2008.
  5. (fr) « Emile Hirsch en route pour Woodstock », sur le site Tout le ciné, le 6 août 2008.
  6. (fr) « Secrets du tournage », sur le site Allô Ciné.
  7. (en) « Filming locations for Taking Woodstock », sur le site The Internet Movie Database.
  8. a et b (en) Box-office de Taking Woodstock sur boxofficemojo.com
  9. Box-office de Hôtel Woodstock sur allocine.fr