SuperTuxKart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SuperTuxKart
image

Début du projet 2004
Date de sortie 26 novembre 2013
Licence GNU GPL 2
Version 0.8.1
Genre Jeu de course
Mode de jeu 1 à 4 joueurs
Plate-forme GNU/Linux, Mac OS, Windows, *BSD, Solaris
Média Téléchargement[1]
Langue Multilingue
Contrôle Souris, clavier, Manette, Wiimote

Moteur Irrlicht

SuperTuxKart, parfois abrégé STK, est un jeu vidéo de course de karts en 3D inspiré de la série de jeux vidéo Mario Kart[2]. En développement continu depuis décembre 2004, c'est un jeu libre sous licence GNU GPL 2. Multiplateforme, il fonctionne sous GNU/Linux, Mac OS, Windows, *BSD et Solaris[1].

Bien qu'étant un clone de Mario Kart, le jeu innove, par exemple avec un mode de jeu Suivre le meneur. En constant développement, il dispose d'une communauté active et reçoit de la part des médias du web des critiques plutôt positives depuis l'arrivée des versions 0.7.x.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

L'écran d'accueil de SupertuxKart
L'écran d'accueil de SupertuxKart

Le joueur participe à des courses de 1 à 20 karts. Il est possible de collecter de nombreux bonus et armes tout au long du circuit en traversant des cubes bleus – dans le style Mario Kart – afin de renverser la situation de la course[3]. Le jeu se veut donc plus amusant que réaliste.

Trois niveaux de difficultés sont proposés : Débutant, Intermédiaire et Expert[3].

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Le mode course solo
Le mode course solo.

Le joueur participe à des courses dans lesquelles d'autres karts (de 0 à 19) sont dirigés par l'ordinateur. Quatre modes de jeu sont disponibles[4].

Le mode Course permet de participer à une simple course contre d'autres karts avec divers objets comme aide.

Dans le Contre-la-montre, le joueur devra battre les records de temps sur un circuit, avec ou sans adversaires. Contrairement au mode Course, il y a aucune arme, mais chaque kart a un nombre limité de Zipper au début de la course.

Un autre mode de jeu, plus novateur, est Suivre le meneur. Le but étant alors de rester le plus près possible du meneur (kart en première position lors du départ) sans le dépasser. Le dernier kart est éliminé à intervalles réguliers, lorsqu'un compte à rebours arrive à 0. Si un kart est devant le meneur à ce moment-là, c'est ce kart et non le dernier qui est éliminé. Cela se répète jusqu'à ce qu'il ne reste plus que le meneur et le dernier joueur qui est alors déclaré vainqueur. Le joueur a à sa disposition les nombreux objets existants.

Le dernier mode, Chasse aux œufs, demande au joueur de chercher des œufs cachés partout sur le circuit en un minimum de temps.

Hormis le mode Chasse aux œufs, tous peuvent être utilisés de deux manières[3] : soit sur un seul circuit, avec un classement à la fin de la course ou bien dans un Grand Prix où plusieurs circuits s'enchaînent avec des classements intermédiaires et un classement final.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Le mode multijoueurs (v0.6)
Le mode multijoueurs (v0.6).

Depuis la version 0.4, il est possible de jouer jusqu'à quatre sur la même machine. En revanche le jeu ne possède pas encore la possibilité de jouer en réseau.

Depuis la version 0.6, il est possible de faire un combat en arène[4].

Défis[modifier | modifier le code]

Depuis la version 0.5, il est possible de faire des « défis » afin de gagner des niveaux de jeu, des circuits, un Grand Prix, etc. Dans un défi, il faut généralement collecter de la nitro, ou établir un record pour réussir. Ces défis permettent de débloquer des circuits, les Grand Prix, un mode de jeu (Suivre le meneur) ainsi qu'un kart[5].

Objets[modifier | modifier le code]

Boîte bleue
Les boîtes bleues à traverser sont similaires à celle-ci

Lors des courses, le joueur peut obtenir diverses armes en traversant des boîtes bleues[5].
Ces armes sont au nombre de dix dans la version 0.8.1 :

Arme Effets
Balle de caoutchouc ou

balle de basket (0.8.1)

Balle à lancer qui rebondit inlassablement jusqu'à atteindre le kart en première position pour le faire exploser. Aplatit également tout ce qui se trouve sur son passage. Elle peut être stoppée par certains éléments du décor trop bas ou par une boule de bowling lancée dessus.
Boule de bowling Peut être lancé vers l'avant ou vers l'arrière. Rebondit sur les murs avant de faire exploser le kart qu'elle touche.
Chewing-gum Laisse un gros chewing-gum rose derrière vous et ralentira le prochain kart qui passera dessus.
Bouclier chewing-gum Créé un bouclier qui protège temporairement des dégâts adverses puis se transforme en chewing-gum classique. Dure une dizaine de secondes ou jusqu'à la prochaine attaque subite.

Il peut également débarrasser le kart de tout effet néfaste (dynamite, parachute).

Gâteau Destiné à être lancé sur un adversaire proche, vers l'avant ou vers l'arrière, la patisserie fera exploser votre rival.
Parachute Ralentira légèrement tous les karts mieux placés que le lanceur.
Swapper Sur le circuit, les boîtes bleues deviennes des bananes et les bananes des boîtes bleues. Les nitros deviennent des chewing-gum et les chewing-gum des nitros.
Tapette Aplatit les concurrents proches et ralentit fortement leur vitesse. Dure plusieurs secondes. Elle peut également débarrasser le kart d'un paquet de dynamite (elle disparaît alors aussitôt).
Ventouse Elle a deux utilités différentes selon si elle est lancée vers l'avant ou vers l'arrière. Vers l'avant, elle tire le kart en avant et, si elle a attrapé un autre kart, ralentit ce dernier. Vers l'arrière, elle obstruera de manière importante la vue du kart sur lequel elle se fixe.
Zipper Augmente fortement la vitesse du kart pendant quelques secondes.
Ancre (uniquement jusqu'à la 0.7.2) Le kart placé en première position est fortement ralenti.
Banane
Banane à éviter.

Tout au long des circuits, le joueur doit éviter des bananes pour ne pas obtenir un des trois malus existants[5] : le parachute fait ralentir un peu, l'ancre beaucoup, et la bombe à retardement explose après un certain laps de temps ce qui bloque le kart. Il est possible de transmettre cette bombe en percutant un concurrent. Notons que les munitions de certaines armes comme les boules de bowling ou les gâteaux peuvent être cumulées.

Fiole de nitro verte (jusqu'à la version 0.8)
Fiole de nitro verte (jusqu'à la version 0.8).

La nitro est aussi présente sur les circuits sous forme de fioles ou barils bleus ; les barils contiennent plus de nitro que les fioles. On peut accumuler cette nitro dans une certaine mesure, qui peut alors être utilisée n'importe quand pendant la course pour rendre le kart plus rapide[5]. Bien utilisée, elle peut aider à gagner une course.

Karts[modifier | modifier le code]

Le jeu compte une quinzaine de karts[6] représentant pour la plupart des mascottes d'OS ou de logiciels libres :

Circuits[modifier | modifier le code]

Le joueur évolue autour d'une vingtaine de circuits variés tel que « Minigolf », « Autour du phare », « L'île », « Sables mouvants », « Voyage en Amazonie »...

Liste des circuits présents dans la version 0.8.1[7]
Grand Prix Pour jeunes manchots[8] Grand Prix Hors des sentiers battus[9] Grand Prix Jusqu'à la lune[10] Grand Prix Au bout du monde[11]
  • Sables mouvants
  • Basse-court Cocorico
  • Classe de maths d'Oliver
  • Sous la mer
  • Écosse
  • L'île
  • Vallée luxuriante
  • Le Manoir de la colline Noire
  • STK Entreprise
  • Banlieue Lustrée
  • Fort Magma
  • Mini-golf
  • XR591
  • La vieille mine
  • Autour du Phare

Lors d'une course simple en mode « Course » ou « Contre la montre », il est possible de choisir le nombre de tour que l'on souhaite effectuer (entre 1 et 99). Ce choix est impossible lors d'un Grand Prix ainsi que dans le mode de jeu « Suis le meneur » (du fait du principe même du mode de jeu).

Développement[modifier | modifier le code]

Joerg Henrichs (alias hiker) et Marianne Gagnon (alias Auria) sont les deux administrateurs du projet. Ils s'occupent de coordonner les efforts des nombreux contributeurs qu'ils soient développeurs, infographistes ou traducteurs[12].

STK est écrit dans le langage de programmation C++ et utilise le moteur 3D Irrlicht[13]. Le jeu dépend aussi des bibliothèques OpenAL, OpenGL, Vorbis et Ogg. Le projet utilise le gestionnaire de version SVN[14] et son code source est sous licence GNU GPL 3[15].

Historique[modifier | modifier le code]

STK a été créé à partir d'un fork du projet TuxKart en 2004. De nombreuses améliorations ont été réalisées depuis[16] :

Historique des principales améliorations selon les versions du jeu
Version Date de sortie Principales améliorations
0.2 Septembre 2006
  • Nouveaux karts et nouvelles pistes
  • Nouvelle interface
  • Ajout du mode « Grand Prix »
  • Amélioration des graphismes et des performances
0.3 Mai 2007
  • Liste des meilleurs scores
  • Support du plein écran
  • Nouveau kart « Hexley », et nouveau circuit « L'île »
0.4 Février 2008
  • Amélioration de la physique
  • Nouveau kart « Wilber »
  • Amélioration des circuits « Sables mouvants » et « Autour du phare »
  • Ajout de musiques
0.5 Mai 2008
  • Nouveau mode de jeu : Suivre le meneur
  • Traduction en français et dans cinq autres langues
  • Mise en place des défis
  • Six karts ajoutés ou améliorés
  • Nouvelles musiques
0.6 Janvier 2009
  • Nouveau mode de jeu : Combat en arène (uniquement multijoueur)
  • Améliorations de la physique et de la prise en main des karts
  • Ajout du dérapage et de la nitro
  • Nombreux circuits améliorés ou nouveaux
  • Karts améliorés ou ajoutés : Eviltux, Hexley, Wilber
  • Nouveaux sons et musiques
0.6.1 Février 2009
  • Nouveau kart « Puffy »
  • Nombreux bug résolus
0.6.2 Juillet 2009
  • Nombreux bug résolus
0.7 Décembre 2010
  • Le jeu utilise maintenant Irrlicht (en remplacement de PLIB)
  • Interface graphique entièrement revue
  • Les karts sont animés
  • Nouveaux circuits « Basse-cour Cocorico », « Hacienda », « Écosse », « Jardin Secret »
0.7.1 Avril 2011
  • Ajout des effets de particules et de temps
  • Nouveau « Fort Magma » (entièrement revu) et « Banlieue Lustrée »
  • Nouveau kart « Beagle »
0.7.2 15 juillet 2011
  • Gestionnaire d'extensions incorporé
  • Résolution de nombreuses fuites de mémoire
  • Nouveau kart « Beastie »
  • Amélioration des circuits « Pic enneigé » et « Dans les étoiles »
0.7.3 2 novembre 2011
  • Nouveau circuit pour Arène « L'île »
  • Nouveaux circuits « Jardin Zen » (entièrement revu) et « Circuit sous-marin »
  • Nouveau kart « Suzanne »
  • Nouvelles armes « Tapette » et « Sphère noire »
  • Nouveaux effets graphiques
0.8.0 10 décembre 2012
  • Apparition d'un mode histoire qui introduit une nouvelle présentation des défis
  • Amélioration importante de l'IA
  • Amélioration de la physique et du dérapage
  • Mode à l'envers (pour jouer les circuits dans le sens inverse)
  • Nouveaux circuits « Vallée luxuriante » et « Manoir ».
  • Mise à jour majeure des circuits « XR591 », « Fort Magma » et « Voyage en Amazonie »
0.8.1 26 novembre 2013
  • Nouveau circuit « Entreprise » et mise à jour de « Vieille mine », « Autour du phare » et « Jardin Zen »
  • Modes football et chasse aux œufs
  • Nouveaux karts « Xue » et « Sara » et mise à jour de « Beastie »
  • Prise en charge de la Wiimote
  • Ajout d'un tutoriel
  • Nouvelle difficulté « SuperTux »
  • Nouvelle arme « Bouclier de chewing-gum »
  • Possibilité de filtrer les extensions
  • Possibilité de sauvegarder et reprendre l'avancée d'un grand-prix
  • Amélioration des traces de dérapage et des effets de particules

Un historique détaillé mais non exhaustif des améliorations (y compris celles effectuées sur TuxKart avant le fork) est visible dans le fichier ChangeLog du projet[17].

Avenir du projet[modifier | modifier le code]

De nombreuses améliorations du jeu sont prévues sur la Todo list[18],[19] (liste de choses à faire) du projet.

En plus des continuelles améliorations graphiques et de performances, un module de replay est prévu pour la version 0.8.2, et la publication en ligne des meilleurs scores pour la 0.8.3. Le jeu en réseau devrait apparaître dans la 0.9, grâce à la participation du projet au Google Summer of Code. Un éditeur de circuits est en prévision.

Communauté[modifier | modifier le code]

Le projet dispose d'une communauté passionnée et active, notamment sur le forum officiel du projet[20]. Elle participe entre autres à la traduction du jeu et à la création de ressources (karts, circuits et aussi musiques).

Traductions[modifier | modifier le code]

SuperTuxKart, projet anglophone, est traduit dans plus de 40 langues telles que le français, l'allemand, l'espagnol, l'italien ou le chinois[21]. Les traductions sont réalisées en très grande partie par la communauté, l'interface mise en place s'y prêtant particulièrement[22].

Musique[modifier | modifier le code]

Les musiques créées par la communauté pour SuperTuxKart sont publiées sous licence libre[23], tout comme le reste du projet.

Extensions[modifier | modifier le code]

Les extensions proposées à partir de la version 0.7.2 sont l'œuvre de la communauté et permettent d'allonger considérablement la durée de vie du jeu. Plus d'une trentaine de karts supplémentaires sont disponibles ainsi qu'une vingtaine de circuits[24]. Certains circuits sont proposés pour leur gameplay remarquable et moins pour leurs graphismes[25] mais la plupart ont un gameplay et des graphismes comparables à ceux des circuits par défauts.

Ces karts et ces circuits ainsi que ceux disponibles par défaut sont réalisés sous le logiciel libre de modélisation et de rendu 3D Blender.

Notes et critiques[modifier | modifier le code]

Quelques notes pour la version 0.7.x
Média Note
Le Bottin des Jeux Linux[26] 20/20
Ubuntu Daily[27] 16/20
Topjeux[28] 16/20
Softonic[29] 12/20
Moyenne 16/20

Le jeu, dans ses versions 0.7.x, a connu un assez bon accueil de la part des critiques, bien meilleur que dans ses versions précédentes où les revues étaient assez mitigées. On lui reprochait surtout des graphismes décevants et l'obligation de jouer sur un même clavier en mode multijoueur[30],[31], deux points qui, avec l'arrivée des versions 0.7.x, sont corrigés. Dans le premier cas, cela est dû au nouveau moteur 3D utilisé (Irrlicht) et dans le deuxième, au support des manettes de jeu.

À ce jour, ce qui pénalise le plus le jeu vis-à-vis des critiques est l'absence du jeu en réseau, cependant, il est prévu pour la version 0.9.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :