Richard Fleischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fleischer.

Richard Fleischer

Naissance
New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 89 ans)
Los Angeles, États-Unis
Profession Réalisateur
Films notables Vingt Mille Lieues sous les mers,
Les Vikings,
Soleil vert

Richard Fleischer est un réalisateur américain, né le à Brooklyn (New York) et mort le au Motion Picture and Television Hospital de Woodland Hills (Los Angeles).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de l'un des pionniers de l'animation, Max Fleischer, le producteur de Popeye et de Betty Boop.

Il tente d'abord de devenir acteur, mais il est engagé comme monteur de films d'actualités pour la RKO Pictures ; il réalise ensuite des courts métrages, puis des films de série B, et enfin des films à gros budget avec des grandes vedettes, passant en cours de route à la Fox et à la MGM.

En 1953, Fleischer est engagé par Walt Disney Pictures pour résoudre la complexité technique du tournage de Vingt Mille Lieues sous les mers (1954) en raison de son travail sur le format CinemaScope avec le film Arena (1953)[1]. Bien qu'il semble que techniquement le film a rencontré plus de difficultés avec le tournage sous-marin, le format CinemaScope a été utilisé pour les scènes de mouvements du sous-marin Nautilus afin de renforcer l'effet dynamique[1]. Ayant réussi avec Vingt Mille Lieues sous les mers, Fleischer aurait encouragé le studio à utiliser le format CinemaScope sur les longs métrages d'animation, La Belle et le Clochard (1955) alors en production a bénéficié d'une sortie dans ce format[1].

Il a réalisé tous les genres de films : péplum (Barabbas), film noir (L'Assassin sans visage, L'Énigme du Chicago Express), comédie (L'Extravagant docteur Dolittle), western (Duel dans la boue). Il a également réalisé les films de guerre Le Temps de la colère, sur la guerre de Corée et Tora! Tora! Tora!, un film sur l'attaque de Pearl Harbor qui devait initialement être mis en scène par Akira Kurosawa. Il s'est aussi illustré dans la science-fiction avec Le Voyage fantastique et Soleil vert, un récit d'anticipation assez pessimiste qui remporta un grand succès. Il fut moins heureux avec ses films biographiques. Che !, film sur Che Guevara réalisée moins de deux ans après la mort du révolutionnaire marxiste , fut particulièrement mal reçu et Incroyable Sarah, sur la vie de Sarah Bernhardt, ne fut pas jugé convaincant.

Fleischer s'est aussi livré à la reconstitution de certains faits divers ayant défrayés en leurs temps la chronique policière ou judiciaire. Le Génie du mal est l'évocation d'un fait réel arrivé à Chicago en 1924 et qui est également à la base du film La Corde d'Alfred Hitchcock. L'Étrangleur de Rillington Place relate une erreur judiciaire survenue en Angleterre au cours des années 1940, l'affaire John Christie.

À l'annonce du décès de Richard Fleischer, le gouverneur de l'État de Californie, Arnold Schwarzenegger, avec qui il avait tourné, lui a rendu hommage, saluant une véritable légende de Hollywood.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) J. P. Telotte, The Mouse Machine: Disney and Technology, p. 85

Lien externe[modifier | modifier le code]