Boogie Nights

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boogie Nights

Titre québécois Nuits Endiablées
Titre original Boogie Nights
Réalisation Paul Thomas Anderson
Scénario Paul Thomas Anderson
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1997
Durée 156 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Boogie Nights ou Nuits Endiablées au Québec est un film américain réalisé en 1997 par Paul Thomas Anderson.

Résumé[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1970 en Californie, Eddie Adams travaille dans une boite de nuit. Il est repéré par Jack Horner, un réalisateur de film pornographique. Aidé par son pénis dont la grande taille est hors du commun, et de son talent pour le jeu d'acteur pornographique, le succès arrive rapidement. Deux années consécutives, il obtient plusieurs récompenses pour ses films.

Il devient amis avec d'autres acteurs et des membres de l'équipe technique, s'achète une voiture de luxe et s'installe dans une nouvelle maison. Les années 1980 arrivent, et lorsque Jack recrute un nouvel acteur, Eddie sent son statut menacé, et suite à une altercation avec Jack, décide d'abandonner le porno pour se lancer dans la musique. Mais devenu accro à la cocaine, il dépense tout l'argent prévu pour l'enregistrement d'un album en drogues, et finit par tomber dans la prostitution. Pendant ce temps, Jack est contraint de passer au format cassette vidéo, qu'il trouve médiocre, le producteur est emprisonnée pour pornographie infantile et un ami acteur d'Eddie se voit refuser un prêt qui lui permettrait de lancer son propre magasin à cause de son passé dans la pornographie...

Finalement, après avoir frôlé la mort dans une affaire de revente de fausse drogue, Eddie retourne voir Jack, s'excuse, et ils reprennent ensemble le tournage de films pornographiques.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : Version Française = VF[1],[2] et Version Québécoise = VQ[3]

Commentaires[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • Les scènes du night club ont été tournées au The Country Club situé à Reseda en Californie.
  • Leonardo DiCaprio était le premier choix d'Anderson pour jouer le rôle de Dirk Diggler, mais il avait finalement préféré accepter de jouer dans Titanic de James Cameron.
  • Le plan-séquence de la scène d'ouverture dure près de trois minutes sans coupure et montre la quasi-totalité des personnages. À la fin du film, on voit une scène similaire avec plus de personnages.
  • Le personnage de Dirk Diggler aurait été inspiré de John C. Holmes.
  • La femme ex-actrice porno de Little Bill (William H. Macy) n'est autre que Nina Hartley, une vraie actrice porno.
  • Ron Jeremy fut consultant du film.
  • Veronica Hart, actrice porno, joue le rôle du juge Kathleen O'Malley.
  • Les rôles de Heather Graham (Rollergirl/Brandy) et de Julianne Moore (Amber Waves/Maggie) sont inspirés des personnages du film New Wave Hookers de 1985.
  • Le rôle de Melora Walters (Jessie St. Vincent) est inspirée par l'actrice pornographique Jesie St. James.
  • Le rôle de Don Cheadle fut d'abord proposé à Samuel L. Jackson qui le refusa.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Cette section doit être recyclée. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Boogie Nights a reçu 21 récompenses et 19 nominations.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Burt Reynolds remporte un Golden Globe pour le meilleur second rôle.
  • Boston Society of Film Critics Award for Best New Filmmaker (Paul Thomas Anderson)
  • British Independent Film Award for Best Foreign Independent Film — English Langage
  • Chicago Film Critics Association Award for Best Supporting Actor (Burt Reynolds)
  • Dallas-Fort Worth Film Critics Association Award for Best Supporting Actor (Burt Reynolds)
  • Florida Film Critics Circle Award for Best Cast
  • Florida Film Critics Circle Award for Best Supporting Actress (Julianne Moore)
  • Las Vegas Film Critics Society Award for Best Supporting Actor (Burt Reynolds)
  • Los Angeles Film Critics Association Award
    • Best Supporting Actor (Burt Reynolds)
    • Best Supporting Actress (Julianne Moore)
    • New Generation Award (Paul Thomas Anderson)
  • National Society of Film Critics Award for Best Supporting Actor & Actress (Burt Reynolds et Julianne Moore)
  • New York Film Critics Circle Award for Best Supporting Actor (Burt Reynolds)
  • Satellite Award
    • Best Supporting Actor - Motion Picture (Burt Reynolds)
    • Best Supporting Actress - Motion Picture (Julianne Moore)
    • Best Cast - Motion Picture

Nominations[modifier | modifier le code]

Le film a été sélectionné trois fois aux Oscars :

  • Burt Reynolds a été sélectionné pour le meilleur second rôle ;
  • Julianne Moore a aussi été sélectionnée pour le meilleur second rôle ;
  • Paul Thomas Anderson a été sélectionné pour le meilleur scénario.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Boogie Nights : Music from the Original Motion Picture 1997 Capitol Records[4]:

  1. John C. Reilly & Mark Wahlberg - Intro (Feel the Heat)
  2. The Emotions - Best of My Love
  3. The ChakachasJungle Fever
  4. Melanie – Brand New Key
  5. Eric Burdon and War – Spill the Wine
  6. Marvin Gaye - Got to Give It Up (Part 1)
  7. The Commodores - Machine Gun
  8. Walter EganMagnet and Steel
  9. McFadden & Whitehead - Ain't No Stoppin' Us Now
  10. Night Ranger - Sister Christian
  11. Electric Light Orchestra - Livin' Thing
  12. The Beach BoysGod Only Knows
  13. Michael Penn & Patrick Warren - The Big Top (Theme from Boogie Nights)

Boogie Nights 2: More Music from the Original Motion Picture 1998 :

  1. Three Dog Night - Mama Told Me (Not to Come)
  2. Elvin Bishop - Fooled Around and Fell in Love
  3. Hot Chocolate - You Sexy Thing
  4. KC and the Sunshine Band - Boogie Shoes
  5. Charles Wright & The Watts 103rd Street Rhythm Band - Do Your Thing
  6. Sniff 'n' the Tears - Driver's Seat
  7. The Move - Feel Too Good
  8. Rick Springfield - Jessie's Girl
  9. Sound Experience - J.P. Walk
  10. Ohio Players - I Want to Be Free
  11. Apollo 100 - Joy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur Voxofilm.free.fr, consulté le 13 janvier 2014
  2. « Seconde fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 13 janvier 2014
  3. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 16 décembre 2014
  4. O.S.T. sortie en 2 partie 1997 et 1998 par Capitol Records

Lien externe[modifier | modifier le code]