École des troupes aéroportées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'école des troupes aéroportées (ETAP) est un organisme chargé de former les parachutistes militaires des quatre composantes de l'armée française (armée de terre, marine nationale, gendarmerie, et Armée de l'air). Créée fin 1963 dans sa forme actuelle, elle est située au camp d'Astra au nord de Pau. Unité de formation de l'armée de Terre, elle dépend de la 11° Brigade Parachutiste.

Implantation[modifier | modifier le code]

L'ETAP est implantée au nord de la ville de Pau sur trois sites :

  • le camp Aspirant Zirnheld (auteur de la prière des parachutistes) ;
  • l'aéroport ;
  • la zone de saut Wright.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'école des troupes aéroportées trouve son origine à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle est l'aboutissement des différentes réorganisation des troupes aéroportées sur le territoire français. Les différentes phases qui ont mené à sa constitution peuvent se résumer ainsi :

  • Avril 1945 :
    Création de l’école de parachutistes à Lannion. Cette école dépend de l’armée de l’air mais est chargée de former les parachutistes des trois armées (terre-air-mer)
  • 1er octobre 1945 :
    Création du COITAP (centre d’organisation et d’instruction des troupes aéroportées) à Mont-de-Marsan, sous les ordres du Général Bonjour de la 24e DAP.
  • Février 1946 :
    L’école de parachutisme est déplacée à Pau Idron.
  • 16 avril 1946 :
    Création du CETAP (centre école des TAP) à Pau, à partir de l’école des parachutistes, dissoute le 1er mai, du COITAP et du centre d'instruction de la 25e DI.
  • 1er juin 1947 :
    Le CETAP devient ETAP (école des troupes aéroportées). Cette école dispense à la fois l’instruction parachutiste et l’instruction tactique orientée vers le combat « choc ».
  • 1er octobre 1953 :
    L'ETAP reçoit en plus de sa mission d'école un rôle de base opérationnelle et devient ainsi la BETAP (base école des troupes aéroportées) aux ordres du Colonel Edel. Elle s'installe au camp d'Astra au nord de Pau.
  • 1er octobre 1963 :
    La BETAP perd sa mission de base aéroportée au profit de la BOMAP (base opérationnelle mobile aéroportée) et retrouve son appellation d'ETAP sous les ordres du colonel le Borgne.

Insignes successifs

Missions[modifier | modifier le code]

L’école assure la formation des parachutistes, encadrement et hommes du rang, mais également celle des largueurs de personnels et des largueurs/arrimeurs de matériel (livraison par air).

L’ETAP délivre les différents brevets de parachutisme militaire (BIPM , brevet PMP et BPM) et dispense également des formations qualifiantes de spécialisation (moniteur, chuteur opérationnel et instructeur au saut à ouverture commandée retardée).

Ses autres missions sont la participation aux études et expérimentations parachutistes, la coopérations internationales et la promotions de la culture parachutistes.

Les formations

Les principales formations et spécialisations dispensées sont :

  • le brevet de parachutisme militaire;
  • la formation du personnel d'encadrement des TAP (officiers et sous-officiers)
  • les moniteurs parachutistes, les moniteurs de chutes libres et les pilotes parachutes biplaces ;
  • les chuteurs opérationnels ;
  • le largage de personnels ;
  • la formation de militaires étrangers.

Composition[modifier | modifier le code]

L'ETAP s'articule en trois pôles :

  • commandement ;
  • formation ;
  • soutien.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]